avril 19, 2021

Le ministre de la Défense et le CEMGA inaugurent un nouveau bâtiment pour le personnel féminin de l’armée

Le ministre de la Défense et le CEMGA inaugurent un nouveau bâtiment pour le personnel féminin de l’armée

Tôt ce matin le ministre de la Défense chargé des Relations avec le parlement Hassan Omar Mohamed à présidé la cérémonie d’inauguration d’un bâtiment  flambant neuf destiné à abriter une partie des Personnels Féminins Des Forces Armées Djiboutiennes.

A son arrivée au Camp Cheick Osman (CCO) le ministre de la Défense chargé des Relations avec le parlement SEM Hassan Omar Mohamed a été accueilli par le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHECIK IBRAHIM.

Avant de se rendre à la tribune officielle le ministre accompagné par le CEMGA ont procédé à la revue des troupes cette fois-ci entièrement composé des personnels féminins des FAD.

Cette cérémonie haute en couleur a rassemblé au Camp Cheick Osman des invités de marques dont la ministre de la Femme et de la Famille Moumina Houmed Hassan, la maire de Djibouti Mme Fatouma Awaleh Osman. Ont été aussi conviés l’ensemble des commandants des institutions de Défense et de sécurité de la garnison de Djibouti ainsi que plusieurs hauts responsables des Forces Armées Djiboutiennes. Cette présence et cette proximité témoignent de l’importance que portent le Gouvernement et les autorités civiles à nos militaires ainsi qu’aux valeurs de notre pays.

Ce nouveau bâtiment R+1 élégant et moderne est entièrement construit par le service Génie bâtiment de Forces Armées Djiboutiennes. 

A travers cette cérémonie, les Personnels Féminins des FAD ont été mise à l’honneur. Depuis la création des FAD, le rôle des Personnels Féminins des FAD a constamment évolué. De nos jours la Femme Djiboutienne est représentée dans toutes les couches sociales de l’administration, aussi bien dans le monde civil que l’Armée. Ce changement de statut de la Femme Djiboutienne a permis aux Personnels Féminins des FAD d’occuper divers métiers au sein des Armées en tant que médecins, auxiliaires de santé, assistantes sociales, techniciennes, personnels administratifs sans oublier les personnels militaires féminins qui participent dans les missions de maintien de la Paix comme en Somalie depuis 2011. Cette émancipation de la Femme Djiboutienne a été rendue  possible grâce à la vision éclairée du Président de la République Son Excellence Monsieur ISMAËL OMAR GUELLEH, chef du Gouvernement et chef suprême des Armées qui a mis la Femme Djiboutienne au cœur de sa politique. 

Dans son allocution le CEMGA a rappelé que c’est en novembre 1977 qu’un groupe de personnels féminins a intégré l’Armée Djiboutienne. 

Le ministre de la Défense chargé des Relations avec le parlement M. Hassan Omar Mohamed à dans son intervention félicité les personnels du service Génie Bâtiment pour le travail remarquable accompli. 

A l’issue des interventions officielles le ministre de la Défense chargé des Relations avec le parlement M. Hassan Omar Mohamed et les officiels présents à la cérémonie ont procédé à l’inauguration du nouveau bâtiment flambant neuf. 

Ce nouveau bâtiment R+1 élégant et moderne est entièrement construit par le service Génie bâtiment de Forces Armées Djiboutiennes. 

Le ministre de la Défense en compagnie du CEMGA a visité les locaux du nouveau bâtiment de personnels féminins des Forces Armées Djiboutiennes.  

A l’issue de la visite guidée, le ministre de la Défense a signé le livre d’Or des Forces Armées Djiboutiennes.

Le commandant de la Garde-côtes reçoit une délégation pakistanaise

Le commandant de la Garde-côtes reçoit une délégation pakistanaise

À leur arrivée dans l’enceinte de la Direction Générale  de la Marine Nationale Djiboutienne sis à escale, la délégation pakistanaise a été accueillie chaleureusement par le colonel Ahmed Daher Djama, commandant de la Marine Nationale Djiboutienne.

Le colonel Ahmed Daher Djama a d’emblée souhaité la bienvenue la délégation sénateurs pakistanaise, avant de lui faire une brève présentation des différentes missions des sécurités et des suretés maritimes.

La délégation pakistanaise accompagnées par des parlementaires djiboutiens, ont assisté ensemble à une présentation de la Garde-côtes sur les installations et les équipements maritimes de la Garde-côtes.

Au cours de cette réception, les deux responsables ont soulevé plusieurs points dans le volet de la sécurité et la sureté maritime de la zone de mer rouge et de Bab-el-Mandeb.

La rencontre de courtoisie s’est achevée par le traditionnel échange de cadeaux et la photo de groupe.

A la suite, à leur arrivée dans l’enceinte de la Direction Générale de la Garde-côtes sis à escale, la délégation pakistanaise a été accueillie chaleureusement par le colonel Wais Omar Bogoreh, commandant de la Garde-côtes.

Après les honneurs rendus à la délégation conduite par le sénateur Mirza Muhammad Afridi par les officiers de la Garde-côtes, le Président du comité sénatorial pakistanais du commerce et le commandant de la Garde-côtes, le Colonel Wais Omar Bogoreh se sont longuement entretenu pour évoquer les questions existentielles utiles pour les deux pays et les deux peuples.

Une délégation gouvernementale visite le village Ardo

Une délégation gouvernementale visite le village Ardo

« Construire la résilience de notre communauté », tel est le slogan de la semaine nationale de l’action sociale 2021 qui s’est voulu une opportunité pour jeter plus de lumière sur les régions de l’intérieur, leurs développements et l’inclusion socio-économique de leurs ressources humaines. 

Dans ce contexte, une délégation gouvernementale s’est rendue ce dimanche au village d’Ardo, de la sous-préfecture de Randa et qui est situé à 15 km de Tadjourah. 

Լa délégation était composée de la ministre des Affaires Sociales et des Solidarités, Mme Mouna osman aden, du ministre de l’Intérieur, M. Moumin Ahmed Cheick, du ministre de la Santé M. Mohamed Warsama Dirieh, du secrétaire d’Etat chargé de la Décentralisation M. Hamadou a Mohamed Aramis, du représentant de la FAO, des cadres supérieurs des différents ministères et des autorités régionales et locales.   

À cette occasion, les Okals du village de God Dahawo de la région de Ali-Sabieh se sont également déplacés pour rencontrer les okals d’Ardo afin d’échanger sur leurs expériences et établir des liens de coopération mutuellement profitables. 

La localité d’Ardo, pleine de potentialités économiques et sociales a fait l’objet d’un choix unanime quant à la possibilité d’en faire un site pilote pour le développement conduit par la communauté. 

Լ’objectif de la semaine étant la résilience de la communauté, le village d’Ardo a vu la réhabilitation d’un local artisanal, d’un local pour les soins primaires et d’un local communautaire de formation professionnelle pour les femmes.  

Ces infrastructures ont bénéficiés d’une réhabilitation en infrastructure et en matériel. Ces trois locaux permettront à la population d’Ardo de disposer de soins sanitaires élémentaires, de renforcer ses activités économiques et d’améliorer en conséquence ses conditions de vie. 

La délégation gouvernementale a tenu ensuite une réunion avec la population, écoutant ses doléances et propositions et échangeant avec elle pour l’amélioration de ses conditions de vie et l’impulsion des activités génératrices de revenus, condition essentielle pour son autonomisation. 

Toujours dans la région de Tadjourah, une délégation s’est rendue ce dimanche après-midi, dans la localité de Dorra. En effet, dans le cadre des activités de la semaine nationale de l’action sociale, la délégation menée par Mme la Secrétaire Générale du Ministère des Affaires Sociales et des Solidarités a pu visiter des séances de formations, menées par l’ADDS et le CLE, aux jeunes de ces localités, à savoir Balho et Malaho. Ce sont près d’une trentaine de jeunes qui sont formés, sur l’entreprenariat.

Clôture de La Semaine Nationale de l’Action Sociale dans les régions du Nord.

Clôture de La Semaine Nationale de l’Action Sociale dans les régions du Nord.

Une forte délégation, conduite par les  Secrétaires Généraux du ministère des Affaires Sociales et des Solidarités et du Secrétariat d’Etat chargé de la Décentralisation,  Mme Ifrah Ali Ahmed et M. Mohamed Issé Faradj , ainsi que les hauts cadres de l’ADDS, a commencé la journée en rendant visite à des jeunes ayant bénéficié de fonds, dans le cadre du projet FORJE, pour mettre en place des activités génératrices de revenu dans la ville d’Obock.

La délégation des hauts cadres a été ensuite reçue par le Préfet et le Président du Conseil Régional d’Obock avec lesquels ils ont procédé au lancement des travaux de pavage d’une artère du quartier historique d’Obock, à la distribution de machines à coudre à des femmes formées auparavant par l’association Oubouky dans le cadre du Fonds de Développement Communautaire et de lampes solaires internes, également dans le cadre du FDC, à des jeunes de Fanteherou.

Une grande réunion avec la communauté et des représentants des réfugiés a été ensuite organisée où ont pris la parole, successivement, le Préfet d’Obock, le Président du Conseil Régional, les représentant de l’ADDS, du HCR, de l’ONARS, les Secrétaires Généraux des Départements des Affaires Sociales et des Solidarités et de la Décentralisation.

Cette dernière a pu apprécier les nombreux projets réalisés dans cette région par le ministère des affaires sociales et des solidarités à travers son agence ADDS, à travers une exposition de tableaux concernant les divers programmes exécutés mais aussi des expositions de produits artisanaux des groupements d’entraide des des femmes d’Obock et ceux des refugiés.

Les représentants et associations bénéficiaires des projets réalisés avec le soutien de l’ADDS ont ensuite pris la parole pour exprimer leurs témoignages et faire part de leurs doléances.

L a réunion a été clôturée en apothéose puisqu’elle a vu la distribution de certificats de reconnaissance au comité de ciblage du PNSF/PITCH, la remise de certificats aux jeunes formés sur l’entrepreneuriat, de fonds aux activités génératrices de revenus et de livrets de la CPEC.

Ce fut ensuite au tour des promoteurs d’AGR impactées par le COVID 19(projet DRDIP) de recevoir des fonds et pour les femmes promotrices d’AGR des certificats de reconnaissance.

Enfin, des kits scolaires ont été remis à l’école communautaire de FIRIRIS.

Sur le chemin du retour, les cadres des Départements des Affaires Sociales et de la Décentralisation ont visité une citerne enterréede BALAAL réalisé par l’association Ardiro financé dans le cadre du Fonds de Développement Communautaire de l’ADDS.

Garde-côtes / Djibouti Télécom : cérémonie de clôture d’une formation sur la Téléphonie Générale

Garde-côtes / Djibouti Télécom : cérémonie de clôture d’une formation sur la Téléphonie Générale

Dans la journée du 24 Janvier 2021, le Colonel Wais Omar Bogoreh, Commandant de la Garde-Côtes Djiboutienne et Monsieur Mohamed Assoweh Bouh, Directeur Général de Djibouti Télécom ont présidé conjointement la cérémonie de clôture de la Formation sur « la Téléphonie Générale » au profit des 12 techniciens du service des Transmissions de la Garde-Côtes. 

La cérémonie de clôture de la formation sur « la téléphonie Générale » a également vu la participation entre autres des commandants des bases de soutiens des pays amis stationnés à Djibouti, des représentants des forces de sécurités et des défenses de notre pays, les responsables de Djibouti télécom et les Officiers de la Garde-côtes Djiboutienne. 

Cette formation sur les systèmes des transmissions et des communications a été essentielle pour réaliser parfaitement la coordination des équipes de la Garde-côtes en missions en mer, chargé d’assurer la sécurité et la sureté du domaine maritime Djiboutien et celui de la Région. 

Cette formation prodiguée par les instructeurs de Djibouti Telecom témoigne de la qualité de très bonnes relations entre nos deux identités, la Garde-côtes et Djibouti Telecom. 

Une remise des certificats pour les différents stagiaires ont été au cœur de la cérémonie de clôture de formation sur les systèmes de communications. 

La cérémonie de clôture de la formation sur « la Téléphonie Générale » s’est achevée par le traditionnel échange des cadeaux et de la photo de groupe. 

La Première dame du Burkina Faso visite l’UNFD

La Première dame du Burkina Faso visite l’UNFD

La Première dame du Burkina faso Madame Adjoavi Sika Kaboré, a effectué ce mercredi, une visite officielle au siège de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD). La Première dame du Burkina Faso a été accueillie à son arrivée par la vice-présidente de l'UNFD, Mme Hasna Houmed Bilil, et la secrétaire générale de cette organisation nationale Mme Fatouma Moussa Abdi. Ce fut dans un climat convivial et festif que la première dame burkinabé a visité les différents locaux dont dispose l'UNFD, à savoir la maison de couture, la salle de formation en cuisine pour les jeunes filles déscolarisées et la cellule d'écoute. L'événement a rassemblé des membres du gouvernement, des parlementaires, la mairesse de la ville de Djibouti, des femmes officiers, des médecins, des femmes d’affaires mais aussi la société civile. Un reportage retraçant l'histoire et l'évolution du Centre pouponnière Daryel, créé en 2011 à l'initiative de la Première dame du pays et Présidente de l'UNFD, Mme Kadra Mahamoud Haid, a été projeté à cette occasion. Cette visite de la Première dame Burkinabé à Djibouti s'inscrit dans le cadre du renforcement de relations de coopération entre les deux pays. 

Dans son mot d'ouverture, la vice-présidente de l'UNFD, Madame Hasna Houmed Bilil a indiqué que l'union nationale des femmes djiboutiennes a depuis l'accession de notre pays à l'indépendance œuvrer dans des missions d'aide et de développement destiné essentiellement à la société civile et plus particulièrement aux femmes et aux jeunes filles.

Dans son intervention, la Première dame Burkinabé Madame AdjoaviSika Kaboré a félicité le Président de la République de Djibouti Ismael Omar Guelleh et son épouse Mme Kadra Mahamoud Haidpour le leadership sans faille dont ils ont fait preuve en faisant de la femme djiboutienne une véritable combattante qui participe aux efforts de développement de la nation.

Le ministre de l’Energie reçoit une délégation indienne

Le ministre de l’Energie reçoit une délégation indienne

Le ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles M. Yonis Ali Guedi a reçu ce dimanche 24 janvier dans son cabinet une importante délégation indienne conduite par l’ambassadeur de l’Inde à Djibouti, M. Ashok Kumar.

Celle-ci était composée du directeur général de la National Thermal Power Corporation (NTPC), une entreprise publique, M. Narinder Mohan Gupta et de son directeur au développement international, M.Nipun Pharlia.

Ces chefs d’entreprise effectuent, en effet, cette visite pour explorer les possibilités de coopération et les opportunités d’affaires dans le secteur de l’énergie à Djibouti.

Après avoir remercié le Ministre pour son accueil, M. Narinder Mohan Gupta a présenté les capacités tant techniques que financières de son entreprise qui, a-t-il dit, est disposée à développer un projet solaire de 50 MW ou davantage avec un système de stockage de l’énergie par batterie (BESS) sur la base d’une entente intergouvernemental.

Il a également fait part de la mise à disposition par son entreprise d’un programme personnalisé de renforcement des capacités en ligne et hors ligne pour les professionnels de l’énergie de l’EDD notamment dans le secteur solaire.

Le Ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles a, pour sa part, fait un large tour d’horizon à ses visiteurs notamment les objectifs de développement énergétique de Djibouti contenue dans la feuille de route présidentielle notamment dans les énergies renouvelables et surtout les opportunités d’investissement dans ce secteur conformément aux dispositions d’un partenariat/public/prive (PPP) au standard moderne.

Il s’est, enfin, déclaré ouvert à étudier toute proposition concrète de leur part.