avril 19, 2021

L’ambassade du Royaume d'Arabie saoudite à Djibouti octroie un don de 100 tonnes de dattes

L’ambassade du Royaume d'Arabie saoudite à Djibouti octroie un don de 100 tonnes de dattes

L’ambassade du Royaume d'Arabie saoudite à Djibouti a abrité une cérémonie dédiée à la remise de 100 tonnes de dates offerts par le Centre d'aide humanitaire et de secours Roi Salman.

La cérémonie de remise du don a eu lieu en présence de la ministre des Affaires sociales et de la Solidarité, Mme Mouna Osman Aden, l'Ambassadeur de l’Arabie saoudite à Djibouti, M. Abdul Aziz bin Abdullah Al-Matar, en plus du conseiller média de l'ambassadeur, M. Abdul Rahman Al-Youssef. 

Au début de cette cérémonie, le ministre des Affaires sociales et de la Solidarité a signé le record d'or de l'ambassade, saluant les relations fraternelles fortes entre Djibouti et Riyad, et a également signé avec l'ambassadeur du Gardien des deux saintes mosquées à Djibouti les documents relatifs à la réception de ce don annuel de dattes. 

Cette initiative, que le Royaume frère d'Arabie saoudite a toujours poursuivi, reflète la profondeur des relations fraternelles et de la coopération conjointe existante entre les deux pays frères.

Les relations saoudiennes et djiboutiennes ont connu une évolution remarquable ces dernières années, grâce au leadership avisé des deux pays représentés par le président de la République, M. Ismail Omar Guelleh et le gardien des deux saintes mosquées, le roi Salman ben Abdulaziz. 

Il convient de noter que le Centre d'aide humanitaire et de secours King Salman a récemment envoyé une mission médicale à Djibouti comprenant des spécialistes en urologie, pédiatrie et chirurgie générale, et a effectué 100 opérations et soigné 300 personnes.

Gestion de la nouvelle ligne ferroviaire: 10e réunion du Conseil d’Administration d’Ethio-Djibouti Railway

Gestion de la nouvelle ligne ferroviaire: 10e réunion du Conseil d’Administration d’Ethio-Djibouti Railway

Dans le cadre de l’exploitation et de la gestion de la nouvelle ligne ferroviaire, la 10e réunion du Conseil d’Administration d’Ethio-Djibouti Railway, société binationale en charge des opérations ferroviaires, s’est déroulée ce dimanche 14 mars 2021 à Kempinski Palace Hôtel à Djibouti.   

Cette réunion co-présidée par son Excellence M. Moussa Mohamed Ahmed Ministre de l’Equipement et des Transports de la République de Djibouti et son Excellence M. Ahmed Shide Mohamed, Ministre de l’Economie et des Finances de la République Fédérale et Démocratique d’Ethiopie et Président du Conseil d’Administration s’inscrit dans le cadre du suivi des activités ferroviaires et les consultations périodiques entre les deux gouvernements pour améliorer constamment la performance de cette nouvelle ligne.   

Etait présents à cette réunion les membres du Conseil d’Administration à savoir M. Mohamoud Robleh Dabar, Directeur Général de la Societe Djiboutienne des chemins de fer, Dr. Sintayehu Michael Directeur Général de Ethiopian Railway Corporation et Dr. Girma Amente ancien Ministre et vice-président dans la région Oromia, en charge du développement Rural.    

Etaient également présent à la réunion le Directeur Général d’Ethio-djibouti Railway M. Tilahun Sarka et son Adjoint M. Hassan Mohamed Kamil ainsi que l’ensemble des responsables des opérations.     

Rappelons au passage que la nouvelle ligne de chemin de fer Djibouti-Addis Abeba est le fruit d’une très grande volonté politique des leaders de deux pays qui se sont fixés pour objectif l’intégration des infrastructures de communication, routes et lignes de chemins de fer, afin de répondre aux besoins croissants des échanges économiques de deux peuples.   

Au cours de cette réunion, le Conseil Administration a examiné et approuvé le budget annuel de la société binationale EDR pour l’année 2021 ainsi que son plan de stratégie de développement pour les 3 prochaines années. 

Le conseil s’est penché également sur les voies et moyens de surmonter les difficultés et d’améliorer la performance du chemin de fer. D’après le rapport présenté par la Direction Générale de l’EDR, le conseil a noté des progrès significatifs sur la performance et le volume du trafic en dépit des difficultés majeures qui persistent encore notamment le problème de traction électrique, l’insuffisance du parc de matériels ferroviaires…etc. Par ailleurs, la pandémie mondiale du COVID 19 a affecté également le trafic ferroviaire et notamment le transport des passagers…  

Les difficultés sont aussi liées en partie à l’inachèvement des installations d’embranchement qui doivent desservir les ports et les zones logistiques. Il s’agit des connexions ferroviaires avec le Terminal liquide Horizon à Djibouti et celle du dépôt pétrolier d’Awash en Ethiopie.  

En fin de séance, les deux parties se sont félicitées de la qualité des échanges et le déroulement des travaux du conseil et ont donné des directives claires pour que ce réseau ferroviaire moderne, de grande capacité de transport puisse jouer pleinement son rôle de catalyseur de premier plan dans le développement des économies.

Présidentielle 2021: Réunion pour sensibiliser à voter

Présidentielle 2021: Réunion pour sensibiliser à voter

Le Conseil National de la Société Civile Djiboutienne (CNSCD) présidé par Mohamed Abdi Guedi a organisé au Stade Gouled, en collaboration avec la Commune de Boulaos, une réunion de sensibilisation entre la Direction de la Campagne Présidentielle du 9 avril 2021 et les élus locaux et les leaders des réseaux associatifs de la grande commune de Boulaos.

Ont pris part à cette importante rencontre le Directeur National de la campagne  Monsieur Ahmed  Ali Barreh, et son adjoint Docteur Djama Mahamoud Hassan, le Président de la commission sensibilisation Monsieur Issa Khaireh Robleh,  la Maire de Djibouti,  Mme Fatouma Awaleh,  le Président de la commune de Boualos Monsieur Mohamed Ali et le Président de la société civile Monsieur  Mohamed Abdi Guedi.

La rencontre qui s’inscrit dans les préparatifs de l’échéance électorale du 9 avril 2021. Pour objectif,  entre autres de rappeler et conscientiser les élus locaux, les conseils de quartiers et les leaders des réseaux associatifs sur  l’importance du rendez-vous démocratique du 9 avril prochain et la nécessité de mener un travail de sensibilisation de proximité dans les différents quartiers pour que les électeurs puissent retirer leur carte d’électeur et par conséquent s’acquitter de leur devoir civique.

Lancement de la semaine de la Francophonie

Lancement de la semaine de la Francophonie

A l’occasion du lancement de la semaine de la Francophonie de 2021 inaugurée par M. Moumin Hassan Barreh, ministre des Affaires Musulmanes de la Culture et des Biens waqfs avec la participation de l’ambassadeur de France à Djibouti, il a été présenté à l’Institut Français de Djibouti une exposition « fresque murale réalisée par les élèves de l’IDAC », l’institut djiboutien des arts et de la cinématographie l’IDAC. 

En cette circonstance, le ministre des affaires musulmanes de la culture et des biens waqfs  a prononcé un discours mémorable mettant en exergue l’importance de l’art dans l'épanouissement de la personne et de l’esthétique de la société et ainsi que le rôle fondamental de l’IDAC dans la formation et la production culturelle et artistique nationales et plus particulièrement la mise en place de la cinématographie djiboutienne qui désormais constitue le fer de lance du développement culturel national . 

Le ministre, dans son discours, s’est réjoui de l’excellente coopération culturelle entre les institutions culturelle existantes à Djibouti tout en félicitant les acteurs de cet événement culturel. 

Par la suite l’ambassadeur de France à Djibouti a quant à lui, présenté un discours par lequel il a exposé le programme de la semaine de la francophonie et souligné le rapprochement et le renforcement de la coopération culturelle entre notre pays et la France. 

Cette œuvre collective mettant en relief des thématiques importants comme la lecture, la musique, la peinture et la création culturelle, visait à témoigner de la maitrise par des élèves de l’IDAC, des arts plastiques et constituait une première en la matière. 

Cette fresque murale a illuminée l’espace du l’institut français de Djibouti et résulte de la création et de la maturité professionnelle des élèves de l’IDAC. 

Les auteurs de cette œuvre ont bénéficié de l’accompagnement des professeures de l’IDAC qui ont su offrir un encadrement de qualité. 

Enfin il a été présenté une exposition vente des tableaux de peinture réalisés par les élèves de l’IDAC sans oublier une bande dessinée de mangas à la couleur locale crée par un jeune artiste djiboutien. 

La Gendarmerie démantèle un réseau de falsification des documents.

La Gendarmerie démantèle un réseau de falsification des documents.

Cela faisait maintenant plus d'un mois que les enquêteurs de la Brigade des quartiers 6et 7 ont été mis au courant de l'existence d'un réseau de falsification des documents administratifs et officiels qui s'étaient installés dans le quartier d'Ambouli.

En effet, il s'agit d'un véritable marché occulte des diplômes, des attestations de stage et des documents administratifs qui sont livrés à la demande de certains sommes d'argent. Après avoir recueillis le maximum des preuves et dans le mais de matérialiser le flagrant délit, les gendarmes de la Brigade 6/7, se faisant passer pour des clients potentiels, ont commandé 05 diplômes de Baccalauréat au courtier du réseau, dont les livrés dés le lendemain, des spécimens presque parfait.

Ainsi, dans la soirée du 09 mars 2021, les enquêteurs effectuent une descente dans l'atelier de fabrication des faux documents de ce réseau mafieux. Lors de cette opération, le faussaire présumé et son courtier ont été interpellés et désignés en garde-à-vue.
La perquisition effectuée a permis la découverte d'une dizaine des faux diplômes de baccalauréat, des faux diplômes BEF, des faux permis de conduire, des fausses cartes d'identité, des fausses attestations de stage et de formation, des imprimantes laser couleur, des scanneurs, des imprimantes des cartes PVC, des appareils photo reflexe et enfin d'un cachet du service de l'administration du MENFOP, lui aussi frauduleusement fabriqué.

Les enquêtes techniques effectuées dans l'ordinateur du fournisseur principal de ce réseau a permis la découverte des spécimens de quasiment tous les documents administratifs existants dans notre pays. Dans leurs auditions, les deux auteurs présumés ont déclaré avoir encaissé une somme de 10 000 FDJ pour chaque faux document vendu.

A l'issue de l'enquête diligentée, ils seront déférés devant la justice pour répondre de leurs actes.
A ce propos, la Gendarmerie Nationale informe à tout chef de service ou PDG d'entreprise privée de toujours vérifier l'authenticité des documents qui leur sont délivrés en vue de palier à toute utilisation frauduleuse des documents officiels.

 

 

Vers le renforcement des liens de coopération les opérateurs téléphoniques Djiboutien et éthiopien

Vers le renforcement des liens de coopération les opérateurs téléphoniques Djiboutien et éthiopien

Le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunication, Radwan Abdillahi Bahdon a reçu samedi 13 mars 2021 dans son cabinet, le ministre éthiopien des Finances, Ahmed Shide en visite de travail à Djibouti. 

L’entretien entre le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications, et son hôte a vu la participation du directeur général de Djibouti Télécom, Mohamed Assoweh Bouh ainsi que le représentant de Djibouti télécom à Addis Abeba, Hassan Khaireh. 

Les discussions entre le ministre Djiboutien des Télécommunications et son homologue éthiopien des Finances ont entre autres porté sur le raffermissement des relations bilatérales. 

Radwan Abdillahi Bahdon et Ahmed Shide qui n’ont pas manqué d’évoquer l’état de la coopération entre Djibouti Télécom et Ethio Telecom se sont félicités des relations de longue date existants entre les deux institutions et leur étroite collaboration. 

Le ministre de la Communication a dans ce sens évoqué les relations stratégiques, mais aussi la coopération de grande envergure sur les infrastructures existantes entre les deux pays. 

Djibouti est la porte d’entrée de l’Ethiopie en matière de fibre optique et nous faisons le nécessaire pour que l’Ethiopie ait des accès complémentaires. 

Le ministre éthiopien des Finances Ahmed Shide qui est en charge de la privatisation des établissements publics éthiopiens dont Ethio Telecom, s’est pour sa part félicité des performances de Djibouti télécom et des liens de coopération entre les opérateurs téléphoniques des deux pays. 

Le ministre des Finances de la République Fédérale d’Ethiopie est arrivé à Djibouti pour prendre part au conseil d’administration de la compagnie de chemin de fer binationale, Ethio Djibouti Railway (EDR), dont il est le Président. 

Visite d’inspection du chef d’état-major général des armées à l'école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl

Visite d’inspection du chef d’état-major général des armées à l'école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl

Tôt dans la journée du mardi 09 mars 2021, le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, a effectué une visite d’inspection inopinée à Holl-Holl à bord de l’hélicoptère Dauphin destiné au transport des personnels VIP. En effet, dans le cadre de la montée en puissance des Forces Armées Djiboutiennes et de la politique de rajeunissement de ses cadres, l’Armée Djiboutienne a procédé au début de l’année 2021 à un recrutement ciblé des jeunes parmi la population civile, hommes et femmes confondus. Suite au dépôt des dossiers de candidature, une commission mixte a été créée par le commandement militaire pour sélectionner les meilleurs profils. La population a massivement répondu à l’appel.

Ainsi, il a fallut introduire aux jeunes engagés le dur métier de soldat qui nécessite courage, abnégation, rigueur, discipline et un dépassement de soi. Cet apprentissage passe par l’enseignement des disciplines propres à l’armée. C’est dans ce cadre que l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl, pépinière de la formation de tout soldat, a accueillie 175 personnels féminins nouvellement recrutées. Cette visite d’inspection fait suite à la visite effectuée par le CEMGA le jeudi 04 mars à Maryama où sont installés leurs frères d’armes masculins. Répondant aux instructions du président de la République désireux de s’engager pour la jeunesse Djiboutienne, le personnel retenu a été répartie sur les sites de Maryama pour le personnel masculin et de Holl-Holl pour le personnel féminin. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette visite d’inspection du chef d’état-major général des armées.

Dans son déplacement, le CEMGA était accompagné du chef d’état-major de la défense, le général de brigade Taher Ali Mohamed, du directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, du comandant de la garde côtes, le colonel Waiss Omar Bogoreh et des grands responsables des FAD. Pour lutter contre la pandémie du covid-19, les gestes barrières tels que le port obligatoire du masque, la distanciation sociale et le lavage des mains ont été observées.

A la descente de l’hélicoptère Dauphin, la délégation restreinte présidée par le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, était accueillie par le lieutenant-colonel Mohamed Djama Kayad, commandant l’école militaire « Président Gouled de Holl-Holl.

A l’issue du piquet d’honneur, le Général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a entamé la revue des troupes composée des 175 jeunes recrues, de l’encadrement et instructeurs de l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl et de la délégation des officiers. Puis, le CEMGA a entrepris la levée du drapeau où l’hymne national a retentit. Regardons ensemble un extrait de la levée des couleurs.

Le lieutenant-colonel Mohamed Djama Kayad, commandant l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl a présenté au chef d’état-major général des armées un bref exposé qui a permis de rendre compte des avancées de l’installation et de l’instruction dispensée à Holl-Holl. Notons que ces jeunes recrues sont installées à Holl-Holl depuis 1 mois. Cette formation appelée formation élémentaire toute arme (FETTA) est la formation militaire de base indispensable à tout jeune soldat. Elle permet d’instruire des jeunes soldats-citoyens disciplinés prêts à être engagés sur des missions opérationnelles au terme de leur formation.

Au terme de l’exposé, le Général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM accompagné de la délégation, s’est déplacée sur les différents sites d’instruction et a pu constater l’excellence du travail accompli par le personnel de l’école militaire depuis seulement 1 mois de présence à Holl-Holl.

Du point de vue de la formation, là aussi les résultats sont prometteurs. En effets, après 1 mois de présence, les jeunes recrues sont visiblement acculturés et sont déjà en mesure d’utiliser de l’armement et ont déjà fait de gros progrès en termes de résistance physique. Il est également à noter que les jeunes recrues féminines suivent le même programme que leurs frères d’armées masculins installés à Maryama.

A l’issue de l’inspection, le CEMGA très satisfait des avancées de ce projet a pu partager un rafraîchissement en compagnie des stagiaires.

La visite s’est clôturée par une haie d’honneur des stagiaires pour remercier le CEMGA de sa visite à Holl-Holl ce jour.

Le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a tenu à s’adresser aux jeunes recrues pour leur remercier d’avoir fait le choix de servir leur pays sous les drapeaux en uniformes. Choisir de défendre son pays contre tout ennemi, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, est un défi au quotidien qui nécessite courage, bravoure, abnégation et sacrifice. Mais c’est avant tout un métier noble et respecté.