mai 14, 2021

Le ministre de l’Education rencontre les nouveaux inspecteurs

Le ministre de l’Education rencontre les nouveaux inspecteurs

Le Ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, SE M. Moustapha Mohamed Mahamoud a rencontré ce jeudi 6 mai, en présence des hauts cadres et des Inspecteurs doyens de son département, les 18 inspecteurs et inspectrices stagiaires recrutés en avril dernier par voie de concours.

Il a en premier lieu salué l’organisation transparente du concours en partenariat avec les Inspecteurs généraux tunisiens qui ont proposé les sujets et corrigé les copies dématérialisés à distance et qui ont présidé les jurys de l’épreuve orale. L’occasion pour lui de rendre hommage au Secrétaire général qui a piloté et suivi tout le processus.

Il a félicité les nouveaux inspecteurs et inspectrices qui se sont distingués par leurs compétences et par le mérite et mis en exergue, dans son intervention, l’importance de l’inspecteur dans le système éducatif et toute la responsabilité qui lui incombe car il est le garant de la qualité des enseignements-apprentissages.

Le Ministre a insisté sur les efforts consentis pour réussir cet exploit et il n’a pas manqué de remercier le Président de la République pour l’appui permanent apporté à l’éducation car il faut savoir que c’est pour la première fois dans l’histoire du système éducatif djiboutien qu’autant d’inspecteurs soient recrutés en même temps et pour couvrir 3 ordres d’enseignement : le préscolaire, le primaire et le moyen-secondaire.

En effet, outre l’impact budgétaire, des fonds ont été mobilisés pour couvrir les frais relatifs à l’organisation de ce concours inédit mais pour la formation initiale de 18 inspecteurs et inspectrices qui sera dispensée par le Centre International de Formation des Formateurs et de l'innovation Pédagogique (CIFFIP) de Tunis.

Il s’agit d’une situation inédite, comme l’ont souligné les hauts cadres du MENFOP et les Doyens des Inspecteurs qui ont, à leur tour, félicité cette nouvelle équipe et rendu hommage au Ministre pour cette initiative et toutes les actions réalisées au profit de la qualité du système éducatif.

Puis le Ministre a donné la parole à des représentants des deux dernières promotions d’inspecteurs ayant suivi leur formation initiale au CIFFIP de Tunis pour partager leurs expériences avec leurs nouveaux collègues et formuler des recommandations quant à la cohésion du groupe et à l’image que doit renvoyer cette équipe de hauts cadres représentant leur pays.

Et enfin, les Inspecteurs Doyens de la base ont présenté les contours et les modules de la formation préliminaire qui est programmée au CFEEF, très prochainement, en vue d’installer un socle commun de compétences et de références requises pour la fonction d’Inspecteur.

Le ministre de l'Education  participe à une rencontre virtuelle sur la plateforme INNOXERA

Le ministre de l'Education participe à une rencontre virtuelle sur la plateforme INNOXERA

Le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud a participé ce mercredi 5 mai 2021 à une rencontre virtuelle de l’ALESCO qui a fait le choix exclusif de la plateforme CLASSERA dans ses missions d’éducation à distance, et d’e-learning.

Les panélistes issus des pays membres de l’ALESCO ont unanimement salué les avantages technologiques de la plateforme CLASSERA développée par le géant de l’informatique Hewlett Packard qui signe ainsi sa première entrée dans les technologies éducatives et le e-learning.

Il faut dire que la République de Djibouti a été l’un des premiers pays à avoir fait le choix de recourir à la plateforme CLASSERA pour dispenser les enseignements à distance durant la période de confinement suite à la crise du COVID 19.

Dans une brève intervention, le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a d’abord exprimé ses sincères remerciements pour le soutien de l’ALESCO et de CLASSERA, qui est le « premier projet du genre CLASSERA en termes de système de gestion des apprentissages complet.

Il a notamment rappelé les réalisations dans le domaine des technologies numériques éducatives qui ont permis la continuité des cours à travers le e-Learning, mais aussi le cloud du CRIPEN, et Google CLASSEROOM. L’occasion pour lui de revenir sur la transformation des salles de classes en classes intelligentes qui sont passées de 13 à 70. Il a annoncé que tous les 2 ans, le MENFOP transformerait 200 classes ordinaires en classes intelligentes.

Plus généralement, le ministre a évoqué la mise en place de tout un projet numérique à travers notamment une collaboration avec Djibtelecom qui a permis de lancer une expérimentation d’une quarantaine d’écoles avec la fibre optique. Cela rejoint la mise en place des smart class room où des mini PC sont connectés à un écran/tableau intelligent connecté à un Access point en ligne.

M. Moustapha Mohamed Mahmoud a mis l’accent sur l’intérêt de ces technologiques en cette période de Covid. Il a annoncé un projet qui vise à interconnecter les écoles avec un haut débit et relier cette par cette même connexion au domicile et avec le ministère. Tout cela dans le but précis de renforcer la qualité des enseignements et apprentissages et améliorer les performances des élèves en réduisant notamment la fracture numérique. Il n’a pas manqué d’exprimer ses sincères remerciements à l’ALESCO qui a fourni l’accès à la plateforme CLASSERA.

Le ministre a évoqué enfin l’évolution du système éducatif djiboutien qui aujourd’hui affiche un taux satisfaisant de 84% de scolarisation des enfants et cette dynamique se poursuit dans les régions. Cela participe du projet d’éducation pour tous et inclusive.

Au MENFOP: la vaccination contre la Covid-19 bat son plein

Au MENFOP: la vaccination contre la Covid-19 bat son plein

Depuis le 25 avril 2021, date du lancement de la deuxième phase de vaccination par le MENFOP, Moustapha Mohamed Mahamoud, les effectifs journaliers des vaccinés ne cesse de croitre et cela sous la supervision du Directeur Général de l’Enseignement M. Abdi Dirir Guirreh. NATIONAL DU 27.04.2021 En effet, nous assistons chaque jour à la visite d’environ deux cent personnes, essentiellement des enseignants. Parmi ces personnes : -Une centaine se fait vaccinée sur place, immédiatement -Une autre centaine bénéficie du Test PCR et préfère différer sa vaccination pour le lendemain à l’issu du résultat du test. Le ministère compte tester et vacciner 700 à 1000 personnels de l’éducation par semaine L’enthousiasme du personnel de MENFOP et en particulier des enseignants à vouloir se faire vacciner contre cette pandémie témoigne du sens de responsabilité de la famille éducative qui compte mettre ainsi leurs élèves à l’abri de tout risque. Il faut reconnaitre que cette belle dynamique est sans doute les résultats des deux points essentiels. Il s’agit de : -la planification propre aux personnels du MENFOP de déroulement des opérations de vaccination -l’implantation d’un vaccinodrome exclusivement réservé aux personnels du MENFOP En outre, les enseignants expriment leurs satisfactions quant au déroulement des opérations de vaccination. Ils se disent soulagés de pouvoir se faire vacciner au siège du MENFOP, sans avoir à faire la queue et perdre beaucoup de temps et d’énergie. Ils ont tenu à exprimer leur reconnaissance au Ministre. Le Ministre tient particulièrement à remercier le ministère de la santé et le personnel du corps médical de l’armée Pour leur accompagnement de cette campagne contre le Covid 19 La stratégie du MENFOP pour l’adhésion à la nécessité de faire vacciner l’ensemble de son personnel semble pouvoir porter ses fruits.

Au MENFOP, la vaccination contre la Covid-19 continue

Au MENFOP, la vaccination contre la Covid-19 continue

Pour la deuxième semaine consécutive, la campagne de vaccination se poursuit au MENFOP au profit des professionnels de l’éducation.

Convaincu que la pandémie du Coronavirus ne peut-être efficacement combattu que par la voie du vaccin, le MENFOP table sur l’option de faire vacciner l’ensemble de son personnel. Et le pari est en phase de se réaliser.

C’est dans cet esprit qu’il a été mis en place depuis deux semaines au sein même du siège du MENFOP un « vaccinarium » avec la précieuse collaboration du ministère de la Santé et des médecins des forces armées djiboutiennes.

Cette action conduite de manière collégiale et solidaire montre l’engagement de tous contre la propagation de la pandémie dans notre pays.

Bien qu’en premier lieu le but soit de protéger les professionnels de l’éducation qui sont constamment exposés au risque du Covid-19, M.Moustapha Mohamed Mahmoud, ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, tient à rappeler que cette démarche s’inscrit dans le cadre plus vaste de la stratégie globale de riposte contre le Covid-19 prescrite par le gouvernement à l’échelle nationale.

« A ce jour, près d’un millier d’enseignants ont bénéficié du vaccin dont la moitié a reçu la seconde dose » précise le Directeur Général de l’Enseignement, Monsieur Abdi Dirir. En sa qualité de superviseur, il n’a pas manqué d’exprimer son entière satisfaction quant au déroulement des opérations de vaccination qui s’effectue dans des très bonnes conditions.

En outre, il est à noter la participation massive et quasi-quotidienne des enseignants en provenance de tous les établissements scolaires. L’engouement observé dans la sphère éducative laisse à penser l’amorce d’une dynamique de prise de conscience générale quant aux enjeux de la vaccination dans le cadre de la lutte contre cette pandémie.

L’efficacité de la lutte étant tributaire de la protection de tous les usagers de l’école djiboutienne, l’approche adoptée par le MENFOP a pour vocation de préserver la santé de l’ensemble de la communauté éducative en procédant notamment à la vaccination des enseignants qui, par les exigences de leur métier, sont en contact avec diverses catégories du public (Elèves, Parents d’élèves, collègues, personnels administratif et technique de leur établissement).

A signaler que cette entreprise ne saurait connaitre de succès sans le concours du Ministère de la Santé et la contribution des médecins des forces armées à qui le MENFOP témoigne toute sa gratitude pour le travail considérable accompli.

2ème phase de la campagne nationale de vaccination contre la pandémie de COVID-19 en milieu scolaire

Le ministre de l'Education Nationale et de la Formation Professionnelle M. Moustapha Mohamed a lancé aujourd’hui, la 2ème phase de la campagne nationale de vaccination et le test du COVID-19 en milieu scolaire.

Cette campagne de vaccination anti-covid s’est déroulée d’une manière ordonnée au sein du ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle en présence du secrétaire général du MENFOP, M. Mohamed Abdallah Mahyoub, du directeur général de l’enseignement M. Abdi Dirir ainsi que les hauts cadres du MENFOP.

Parallèlement les enseignants qui n’ont pas pu bénéficier de la première dose de vaccin ont passé le test et 80 autres ont été vaccinés pour leur deuxième fois.

Chaque matin un groupe de cent à deux cent enseignants passeront le test et les négatifs parmi eux se vaccineront le lendemain.

Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahmoud a été vacciné en premier contre la pandémie de COVID-19. Puis, l’ensemble des enseignants et les cadres du MENFOP se sont fait vacciner à leur tour.

Le ministre du MENFOP a supervisé le bon déroulement de cette campagne nationale de la vaccination contre le coronavirus en milieu scolaire. A noter que cette campagne nationale de vaccination en milieu scolaire qui a débuté il y a un mois porte également un message d’espoir sur la perspective d’élimination définitive de cette pandémie sous nos cieux.

Plus généralement, la République de Djibouti est l’un des premiers pays de la région à entamer un processus de vaccination collective de sa population contre la pandémie de COVID-19.

MENFOP: iftar collectif pour le personnel

MENFOP: iftar collectif pour le personnel

Le ministre de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle Mr Moustapha Mohamed Mahamoud a réuni hier soir le personnel et les cadres de son département autour d'un iftar collectif organisé au Sheraton Hotel.

En effet, c'est dans une atmosphère conviviale et dans le respect des gestes barrières que la famille éducative s'est réunie pour partager ce moment solennel de rupture collective de jeûne en ce mois béni du Ramadan. À l'occasion, plusieurs responsables du MENFOP, à l'instar du secrétaire général Mohamed Mahyoub , du conseiller technique Mohamed Barkat Siraj ou de l'inspectrice générale Mouna Ismael ont pris la parole pour souligner l’importance d'un tel événement de communion et de partage pour le renforcement et le maintien d'une meilleure cohésion au sein de l’ensemble de la famille éducative. Pour sa part, le ministre n'a pas manqué d'indiquer que ce socle solide de cohésion et d'harmonie entre les différentes entités de son département a été la matrice de tous les progrès notables qui ont été réalisés et menés avec succès à travers les diverses réformes et réalisations au cours de ces dernières années. Ce fut également l'occasion pour Son Excellence Moustapha Mohamed Mahamoud de féliciter les enseignants, invités d'honneur de la soirée, qui se sont particulièrement distingués dans cette campagne victorieuse qui a porté le président Ismail Omar Guelleh à la magistrature suprême pour un nouveau mandat.

Le traditionnel iftar collectif de la famille éducative s’est donc déroulé dans la bonne humeur et la joie de se retrouver tous ensemble autour des plats succulents pour partager les plaisirs gustatifs d’une gastronomie aussi riche que variée.

MENFOP: journée mondiale de la créativité et de l’innovation

MENFOP: journée mondiale de la créativité et de l’innovation

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la créativité et de l’innovation, les élevés des lycées de la capitale ont participé à des ateliers de présentation des innovations technologiques en matière de programmation et de robotique.

Ces activités se sont déroulées aux lycées de PK12, de Balbala et de Gabode et au CFEEF, Omar Guelleh Ahmed, où des équipes de cinq lycéens ont mis au point un robot capable d’alimenter les centrales électriques à l’échelle et de construire un réseau de transmission de la manière la plus efficace.

Pour le MENFOP, cette journée de célébration de la créativité et de l’innovation s’inscrit dans le cadre des projets d’écoles initiés depuis l’année dernière dans l’ensemble des établissements scolaires du pays. Le Lycée de Balbala avait travaillé sur un projet très ambitieux qui comprenait de nombreuses innovations technologiques et numériques modernes dont notamment un robot entièrement conçu et élaboré par une équipe d’élèves.  

A noter que le MENFOP fonde de grandes espérances sur l’esprit créatif et l’imagination des petits génies qui sont férus de robotique, en qui l’on voit déjà des pionniers dans le développement du numérique et des nouvelles technologies dans notre pays.

Pour rappel, le MENFOP avait participé à la First Global Challenge à travers une équipe d’élèves Djiboutiens à cette compétition internationale. Ces élèves avaient remporté des prix en arrivant dans les meilleures places au classement final.