avril 19, 2021

Deuxième jour de la campagne : le chef de l'Etat va à la rencontre de la population obockoise

Deuxième jour de la campagne : le chef de l'Etat va à la rencontre de la population obockoise

Pour le deuxième jour de campagne, le président de la République et son épouse ont quitté Tadjourah à destination de la ville d'Obock.  

Une foule immense partisane de l'UMP les attendait à Obock. Les gens ont afflué de toute la région d'Obock. 

Le Premier ministre M. Abdoulkader Kamil Mohamed et les responsables de l'UMP ont accueilli le président de la République à Obock. 

Le coordinateur régional de la campagne de l'UMP à Obock M. Kassim Haroun Ali et son adjoint Houmed Ahmed Youssouf ont quant à eux accueilli le chef de l'Etat Guelleh à la place du meeting d'Obock. 

Le candidat de l'UMP M. Ismael Omar Guelleh s'est adressé à la population obockoise et leur a dévoilé son programme électoral.  

L'on pouvait voir une foule conquise par ses propos et l'acclamant.

Deuxième journée de campagne pour le candidat indépendant

Deuxième journée de campagne pour le candidat indépendant

Le candidat indépendant M. Zakaria Ismaël Farah a organisé son deuxième jour de campagne dans la capitale précisément à la place d'Ambouli.  

Comme hier, cet après-midi la foule n'a pas manqué de dire oui à Dobiro son candidat indépendant en venant en masse pour donner un sens à cet événement qui restera selon un militant mémorable. 

Des chants, des danses traditionnelles ont été joué et interprété et la foule a été bercée au rythme des chansons. Un vrai régal pour les militants du candidat indépendant. 

Le moment fort de l'événement est sans doute l'arrivée du candidat, un moment attendu impatiemment par les militants. 

Le directeur de campagne électorale ainsi que les militants du candidat se sont succédés au micro de la RTD pour mettre en lumière les objectifs de leur candidat. 

Fidèle à son franc parler, le candidat Zakaria s'est déclaré fier et honoré pour une telle mobilisation en guise de soutien.  

Je connais les défis qui hantent la société Djiboutienne et la relever avec force et ferveur avec vous est mon objectif a-t-il dit. 

Rappelons que le candidat indépendant a su maintenir et rassurer l’enthousiasme de militants sûrs de leur choix et d'un avenir meilleur. 

Je suis venu avec des programmes axés sur la réforme du système éducatif. La redynamisation des structures de santé et la valorisation du peuple Djiboutien est ce qui m'anime et m'interpelle en ma qualité d'un digne fils du pays a-t-il conclu.

Le candidat indépendant lance sa campagne à Arta

Le candidat indépendant lance sa campagne à Arta

Arta a accueilli ce vendredi 26 Mars 2021, le candidat indépendant M. Zakaria Ismaël Farah qui a pris l'initiative de se porter candidat à la présidentielle qui aura lieu le 9 Avril 2021.

Il est le seul candidat qui se présente à titre indépendant à l'élection présidentielle du 09 Avril 2021. 

Le candidat met en avant le patriotisme et la jeunesse en général la force vive de la nation pour se faire élire. 

M. Zakaria Ismaël a passé sa vie dans un monde autre que la politique, mais c’est maintenant qu’il souhaite se lancer dans la politique. 

Une foule bouillonnante, effervescente qui ne manquait de manifester l'engouement pour cette journée qu'elle juge symbolique voire historique : Votez pour Zakaria, votre avenir en dépend, se réjouissait de dire un vieil homme venu y participer. 

Le candidat indépendant Mr Zakaria a pris la parole au podium pour présenter son programme et surtout mis l'accent sur une mission qui l’anime, une action qu'il souhaite entreprendre pour un élan social plus promoteur. Il a évoqué plusieurs points comme les raisons l’ayant poussées à se présenter, son programme de campagne ainsi que la situation politique du pays. 

Selon Monsieur Zakaria, miser sur le peuple, remplir ses attentes et aspirations sont les devoirs d’un dirigeant, d’un président pour créer une république plus sûre et un avenir plus radieux. 

Je veux aider les gens à développer leur potentiel. Un de mes objectifs principaux est d’éveiller les consciences, surtout chez les jeunes, a-t-il fait entendre à la foule venue nombreuse à l’occasion d’une journée à l’image de l'événement. 

Tout le monde bercé par le rythme incessamment convaincant de sa voix pour mettre l’accent sur ce qu’il estime et qualifie de valeur centrée sur le respect et la communauté, la générosité, la spiritualité et un sens de devoir.  

Rappelons que le candidat Zakaria Ismail Farah sillonnera les différentes régions du pays pour dévoiler son programme politique et emporter avec lui partout le vent de l’espoir selon ses propres termes. 

Dotez-vous de vos cartes électeurs et votez pour moi a-t-il déclaré.

Le président de la République démarre sa campagne à Tadjourah

Le président de la République démarre sa campagne à Tadjourah

Le candidat de l'UMP Ismail Omar Guelleh a démarré sa campagne dans la région de Tadjourah.   

Une foule immense est venue de toute la région de Tadjourah pour acclamer le candidat de l'UMP M. Ismaël Omar Guelleh. Ce dernier accompagné par son épouse Mme Kadra Mahamoud Haid a été accueilli par le coordinateur régional Mohamed Barkat Siraj, son adjointe Ouma Hamid et plusieurs autres personnalités de l'UMP.   

Son choix d'avoir débuté sa campagne à Tadjourah démontre combien cette région est importante. Tadjourah est la deuxième ville du pays, possède un port et des infrastructures routières modernes. 

Les projets en cours de réalisation dans cette région témoignent également de la place que la ville blanche occupera à l'avenir dans le développement socio-économique du Pays. 

Durant cette même journée, le président de la République a lancé les travaux d'un hôpital moderne et a inauguré le tronçon de la route Tadjourah-PK9.

Biographie du candidat de l'UMP

Biographie du candidat de l'UMP

Le Candidat de l’Union pour la Majorité Présidentielle connu sous le sigle "UMP", Ismaïl Omar Guelleh est né le 27 novembre 1947 à Dire -Dawa. Il est le fils d’un des premiers instituteurs dans les années 1930.  

Très jeune, il occupe son premier emploi à la police du territoire français des Afars et des Issas. Il fait preuve par ailleurs d’un engagement très actif dans la mouvance indépendantiste ce qui entraîne son éviction en 1974 de la police.  

Il s’investit alors dans la ligue populaire africaine pour l’indépendance présidée par Hassan Gouled Aptidon. Il n’épargne aucun effort pour sensibiliser ses compatriotes aux bienfaits de l’indépendance.  

IOG fait partie de la délégation de la ligue populaire africaine pour l’indépendance qui participe en 1977 aux négociations préparatoires pour l’indépendance de notre pays.  

Après l’accession de notre pays à l’indépendance le 27 juin 1977, il est nommé Chef de Cabinet du Président Gouled. En 1979 à la création du RPP, il occupe le poste de Président de la commission culturelle.  

En sa qualité de Chef de Cabinet, il parvient à négocier avec le FRUD et permet aux pays de retrouver la paix avec l’accord d’ABAA le 26 Décembre 1994.  

Le 9 avril 1999, il est élu Président de la République succédant ainsi au père de la nation, feu Hassan Gouled Aptidon.  

Le candidat de l’UMP, Ismail Omar Guelleh a toujours lutté contre la précarité et la faim. Il a toujours veillé à ce que la république de Djibouti puisse la marche de l’évolution du monde.  

 Vingt-deux ans plus tard jour pour jour le 8 mai 1999, les djiboutiens confient leur destin à un homme politique qui affiche d’emblée sa détermination à combattre le sous-développement.  

Après avoir accède à la magistrature suprême, IOG va avoir un objectif, inscrire Djibouti dans la modernité, ainsi il importe de souligner les réalisations de ces dernières années qui ont sans nul doute forgé l’image que les djiboutiens associent au Président IOG.  

En effet, dès son accession à la magistrature suprême, il dévoile sa conviction qui le guidera tout au long de cette période : celle qui consiste à croire que le sous-développement n’est pas une fatalité.  

Conviction qui explique le lancement des grands chantiers : la construction des grandes infrastructures portuaires, routières, ferroviaires et aéroportuaires.  

Raison pour laquelle bon nombre de djiboutiens associent son nom au début d’une nouvelle ère pour notre pays :  

Celle du développement socio-économique visant à faire de notre pays un hub pour la région.  

Le leader visionnaire réussit auparavant à renforcer la paix interne et l’unité nationale deux facteurs indissociables à tout développement.  

Il devient ainsi pour l’ensemble du peuple djiboutien l’artisan de la paix et de l’unité nationale.  

Comme le développement ne peut réussir pleinement sans le renforcement au préalable de la formation et de l’éducation, IOG sera à jamais gravé dans la mémoire des djiboutiens comme l’initiateur de la création de l’université de Djibouti et de nombreux centres de formation professionnelle, la création de la Direction des Personnes Handicapés, sa lutte acharnée contre le chômage  

Dans un pays comme le nôtre dont l’existence en tant qu’entité souveraine est récente, il est universellement reconnu que tout projet de développement réalisé contribue à l’émergence d’un sentiment celui d’appartenir à une même nation.  

Sur le plan régional et international, IOG œuvre pour la paix et la stabilité au point de forger à notre pays une image comme étant le plus contributif à ces nobles causes.  

Malgré ses moyens, Djibouti contribue effectivement et efficacement pour la pacification de la Somalie sœur et bien d’autres pays de notre continent.  

Tous ces facteurs réunis forment autant de bonnes raisons qui justifient la volonté du peuple djiboutien de voir le Président IOG poursuivre la reconstruction nationale entamée en 1999.