19
Sat, Aug

Le Premier ministre préside les travaux d’un forum sur le développement de Djibouti

Sociale
Typography

Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a présidé aujourd’hui au Kempinski Palace, un forum sur le développement de Djibouti.

Organisé conjointement par le Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie, et le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, cette rencontre devrait permettre aux participants de discuter de la coordination de l’aide et des progrès réalisés dans la mise en œuvre du programme national de développement. 

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, le chef de la diplomatie djiboutienne, M. Mahmoud Ali Youssouf, l’ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti, Joseph Silva, ainsi que la coordinatrice du système des nations unies au pays, Valery Cliff, ont pris part à ce forum.

L’événement a également regroupé plusieurs membres du gouvernement et du parlement, des secrétaires généraux de différents ministères sectoriels, des ambassadeurs des pays amis, des représentants de plusieurs partenaires techniques et financiers, des responsables d’organisations internationales, ainsi que des porte-voix des collectivités territoriales et de la société civile.

Dans un discours qu’il a prononcé lors de ce forum, le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, a indiqué que la SCAPE n’est pas un modèle réduit de la Vision, c’est plutôt une feuille de route pour sa première étape, les cinq années à venir." 

"Si nous sommes réunis aujourd’hui, c’est pour que notre vision pour 2035 ne reste pas qu’un vœu pieux, pour qu’elle se concrétise par un premier pas « sur le chemin du développement ainsi tracé", a souligné le ministre Ilyas Moussa Dawaleh. 

"Nous avons réfléchi, a-t-il dit, sur la conception d’un Cadre de Dialogue qui soit simple, souple et efficace". 

De par sa dimension nationale, le forum a servi de plateforme de dialogue entre les membres du gouvernement et les partenaires au développement. 

L’objectif de ses organisateurs était d’impulser des débats constructifs autour des priorités nationales de développement définies dans la vision de planification prospective, intitulée « Djibouti 2035 ».