Cyclone Chapala : L’Agence Nationale de la Météorologie prévoit des averses orageuses dans la capitale et dans le sud-est du pays

Sociale
Typography

A cette occasion le Secrétaire d'état son excellence Badoul Hassan Badoul, le Préfet de la région d'Arta, le Président du conseil régional ont pris part à la cérémonie.

Dans un communiqué rendu public hier, l’Agence Nationale de la Météorologie a estimé qu’au regard des cartes d’analyses et des prévisions météorologiques des grands centres, le cyclone Chapala n’affectera pas de façon significative notre pays dans sa trajectoire vers le Yémen. 

Le communiqué de l’ANM précise cependant "qu’il modifiera les champs des vents et que ses résidus nuageux vont renforcer les entrées maritimes qui nous apporteront des précipitations d’averses orageuses et de pluies à partir d’aujourd’hui, mercredi 4 novembre, principalement pour les régions de Djibouti et sud-est du pays avec les reliefs avoisinants".

Pour l’ANM, les conditions de genèse de ce Cyclone Tropical sont principalement des températures de l’Océan Indien chaudes de plus de 28 °C, un contraste marqué des circulations de masses d’air de thermodynamique différente (pour ce cas des Alizés de NE contre la mousson de SW/W chaude et humide). 

Rappelons que dans la majorité des cas, les dépressions et cyclones tropicaux qui prennent naissance dans cette zone sont poussés par les flux de mousson de forte intensité en direction du Pakistan ou de l’Inde.

Dans les autres rares cas, les dépressions et cyclones tropicaux sont repoussés vers la Mer d’Arabie et touchent Oman et le Sud du Yémen où ils se désagrègent au contact du continent.

Ces dépressions et cyclones tropicaux sont aussi le siège de forte instabilité météorologique avec de fortes précipitations d’averses orageuses et de pluies abondantes accompagnées de vents très forts dépassant les 150 KM/H selon l’intensité du phénomène.