26
Wed, Jul

Le thème du tout premier atelier en langue arabe est organisé ce matin par l’Institut national de l’administration publique (INAP)

Sociale
Typography

Améliorer le fonctionnement de l’administration par une utilisation progressive de l’arabe dans certains départements, tel a été le thème du tout premier atelier en langue arabe organisée ce matin par l’INAP, l’Institut national de l’administration publique.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet de réforme de l’administration.

Cet atelier réuni, une trentaine de cadres arabophones de l’administration publique.

Il est dispensé par des experts en langue arabe du ministère des Affaires musulmanes, de la Culture et des Biens Wakfs.

Cet atelier a été lancé par le secrétaire général du ministère du travail et de la réforme de l’Administration M. Ali Mohamed Abdallah en présence du secrétaire général par intérim du ministère des Affaires musulmanes de la Culture et des biens waqfs et du directeur général de l’INAP.

La tenue d’un tel atelier, démontre le souci du gouvernement à assurer une formation continue aux agents de l’État.

Dans nombre de secteurs, la langue arabe prime et l’un des atouts de l’administration Djiboutienne est la diversité de son personnel.

Partant de ce constat, disposer des cadres aux parcours éducatifs différents est une richesse, car les agents arabophones sont une ressource importante au service des usagers de l’administration.

Prenant la parole, le directeur de l’INAP a félicité le ministère des Affaires musulmanes de la Culture et des Biens waqfs pour cette initiative ainsi que pour les efforts entrepris et les résultats attendus.