19
Thu, Oct

Le ministre de l'Économie et des Finances s'est rendu ce matin à l'usine de fabrication des matériaux de constriction locaux dénomme Eco-brique situe au pk20

Sociale
Typography

À son arrivée, le ministre et sa délégation a été accueilli par le colonel omar bouh , directeur de la société eco–brique.

Le ministre des Finances est compagne dans sa visite par une délégation comprenant, entre autres, son collègue a l'agriculture de l'eau et de l'élevage mr med ahmed awaleh le secrétaire général du gouvernement mr med hassan abdillahi et de la directrice de l'économie mme mayram hamadou.

L'objectif de cette visite est de constater de visus l'état d'avancement des travaux de la briqueterie de surtout le projet de constructions d'un grand fou « Hoffman » de grande capacité qui est en cours des travaux la réalisation.

Ainsi que la réalisation de certaines infrastructures comme hangar, magasin, garage, etc….. Ce travail est déjà programmes et en partie réalisé.

La société Eco –brique est une société à caractère industriel et écologique.

Elle a été crée en juillet 2001, c'est la seule entreprise de production de céramique (briqueterie) de la République de Djibouti qui valorise les ressources locales, notamment l'argile et les huiles usent pour fabriquer locales, des matériaux de construction en céramique (brique en terre cuite).

L'objectif est de renforcer le développement du secteur de l'habitat en introduisant sur la marche des matériaux de construction et créer des emplois pour lutter contre le chômage et la pauvreté en produisant plus de 100 tonnes par jours.

Cette unitive vise a encourager l'entrepreneuriat ainsi efficacement aux besoins du marche en mettant à la disposition des clients de produits importante.

Ce type de projet s'inscrit dans le droit-fil de la politique du président de la République et de son gouvernement qui encourager l'esprit d'entrepreneuriat en favorisant notamment l'utilisation des matériaux locaux, pour réduire l'impact des coûts des produits importés et faciliter l'accès au logement décent pour tous les djiboutiens au faible revenu a travers la politique de dépit du secteur de l'habitat.