26
Tue, Sep

Le ministre djiboutien de la Communication en visite de travail à Kigali, au Rwanda

Sociale
Typography

Le ministre de la Communication, chargé des Postes et des Télécommunications, M. Abdi Youssouf Sougueh, effectue depuis hier une visite de travail à Kigali, au Rwanda, où il prendra part lundi prochain au sommet Smart Africa. 

Le ministre djiboutien de la Communication a eu ce vendredi une réunion de travail avec son homologue rwandais, M. Jean-Philbert Nsengimana. Au cours de cette rencontre, il fut notamment question du renforcement des relations bilatérales entre la république de Djibouti et le Rwanda. 

A l’issue de cette entrevue, le ministre djiboutien Abdi Youssouf Sougueh et son homologue rwandais ont visité les infrastructures des télécommunications du Rwanda, notamment une usine d’assemblage d’ordinateurs portables, un centre qui renferme les dernières générations de technologies utilisées contre les cyber-attaques, un point d’interconnexion internet (IXP) et un parc de TIC. 

Dans une interview qu’il a accordée aujourd’hui à Kigali à nos confrères de la RTD, le ministre djiboutien de la Communication a indiqué que cette visite lui a permis de constater de visu les réalisations et les investissements entrepris par les autorités rwandaises pour le développement des TICs. 

"Ma visite dans ce beau pays qu’est le Rwanda s’inscrit notamment dans le cadre de la tenue lundi prochain du sommet des pays membres du Smart Africa. Au cours de ce sommet qui réunira les chefs d’Etat des pays membres de la Smart Africa, le président Ismail Omar Guelleh procédera à la signature du traité d’adhésion. Et notre pays deviendra le 13ème pays qui adhère au projet Smart Africa", a souligné le ministre Abdi Youssouf Sougueh. 

L’alliance Smart Africa est une organisation régionale née en 2013, lors du Transform Africa Summit qui s’est tenu à Kigali au Rwanda. Les pays membres de la Smart Africa restent convaincus que le développement économique et social des pays passe aussi par le développement des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), et qu’aucun Etat ne peut individuellement bâtir des infrastructures dignes en la matière.

L’objectif de ces pays qui constituent la Smart Africa Alliance est de connecter à Internet toute l’Afrique sub-saharienne.

Rappelons enfin que le ministre rwandais de la Jeunesse et des Technologies de l’information et de la communication, M. Jean-Philbert Nsengimana, avait effectué le 28 et le 29 juin dernier, une visite de travail à Djibouti. 

A l’issue de cette visite, M. Jean-Philbert Nsengimana s’est dit "impressionné" par les investissements que Djibouti a réalisés. "Nous voyons en cela une collaboration dans le cadre du Smart, de la Cité intelligente mais aussi des échanges bilatéraux et multilatéraux… ", a-t-il confié à la presse.