18
Fri, Aug

Présidentielle 2016 : Le président Guelleh, en recueillant 87,07% des suffrages exprimés, a été réélu dès le premier tour du scrutin, selon le Conseil constitutionnel

Sociale
Typography

Accueillir a son arrive par le directeur régional du comité africain de secours de l’état du kuweit mr. abdoulghani al kourachi, le directeur général de l’hôpital al rahma dr. mohamed al charqawi ainsi que les médecins de la caravane et de l’ensemble des professionnelles de cette structure sanitaire.

En procédant ce mardi à la proclamation des résultats définitifs des élections présidentielles du 8 avril dernier, le Conseil constitutionnel a confirmé la réélection du chef de l’Etat, M. Ismail Omar Guelleh, dès le premier tour du scrutin.

Selon les résultats définitifs du vote qui ont été annoncés aujourd’hui par le Conseil constitutionnel, M. Ismail Omar Guelleh, candidat de l’Union pour la Majorité Présidentielle (UMP) a obtenu 87,07% des voix exprimées.

M. Ismail Omar Guelleh a "recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés requise pour être proclamé élu dès le premier tour", a indiqué le Conseil constitutionnel.

Néanmoins, le Conseil constitutionnel a rejeté les suffrages émis dans 5 bureaux de vote. Il s’agit notamment du bureau de vote n°24 implanté dans le village de Dasbio (district d’Ali-Sabieh) et du bureau n°27 implanté dans la localité de Holl-Holl (district d’Ali-Sabieh).

Sont également concernés le bureau n°7 implanté dans le chef-lieu de la région d’Obock et le bureau de vote n°1 implanté dans la localité de Sagalou (district de Tadjourah).

Le Conseil constitutionnel a ajouté enfin à cette liste le bureau de vote n°150 implanté à Gabode 5, dans la commune de Boulaos (Djibouti-ville).

Les raisons pour lesquelles le Conseil constitutionnel a décidé d’annuler les suffrages émis dans chacun de ces bureaux de vote sont diverses et variées. 

Citons à titre d’exemple le bureau de vote n°24 implanté dans le village de Dasbio (district d’Ali-Sabieh) à propos duquel le Conseil constitutionnel a expliqué que sa décision de rejeter les suffragés qui y ont été émis se fonde sur le fait que "des discordances importantes et inexpliquées ont été constatée entre le nombre de bulletins trouvés dans l’urne, le nombre des suffrages exprimés et le nombre de votants".

Toujours selon les résultats définitifs du scrutin présidentiel communiqués aujourd’hui par le Conseil constitutionnel, M. Omar Elmi Khaireh, candidat de l’Union pour le Salut National (USN), a remporté 7,34% des suffrages exprimés. 

Il devance largement M. Mohamed Daoud Chehem, autre candidat de l’Union pour le Salut National (USN), qui, lui, n’est crédité que de 1,83% des voix.

Les candidats indépendants Mohamed Moussa Ali, Hassan Idriss Ahmed et Djama Abdourahman Djama ont obtenu respectivement 1,52%, 1,38% et 0,86% des suffrages exprimés.

Notons enfin que, selon le Conseil constitutionnel, le taux de participation observé lors du scrutin présidentiel s’élève à 68,96%.

Source :ADI