Le président de l’Autorité des Ports et Zones franches de Djibouti, M. Aboubaker Omar Hadi a rappelé aujourd’hui aux transitaires de la place les règles et les conditions de travail qui doivent être respectées et qui leur permettront d’exercer correctemen

Sociale
Typography

Ces règles précisent notamment:

- que les transitaires doivent être de nationalité Djiboutienne,

- qu’ils doivent laisser un dépôt de Quinze millions de francs auprès de Trésor national,

- qu’ils doivent s’acquitter d’une patente,

- qu’ils doivent honorer les cotisations de leur personnel auprès de la ‘’CNSS’’,

- avoir une enseigne et un siège à Djibouti prouvant leur présence physique avec adresse électronique et téléphone.

Si ces conditions ne sont pas réunies, les risques de retrait des licences de travail  sont réels et la règlementation va être appliquée avec vigueur.

M. Aboubaker Omar Hadi a ainsi invité les transitaires à respecter les critères d’agrément pour pouvoir poursuivre leurs activités.

M.  Aboubaker Omar Hadi, a par ailleurs indiqué qu’une nouvelle grille tarifaire revue à la baisse, a été mise en place.

Cela concerne  toutes les opérations logistiques de :

- chargement, déchargement, 

- transfert  des conteneurs    

- dépotage

- transport des conteneurs du port de Djibouti au port de Doraleh

- Ou même les opérations de dédouanement ou la location des équipements        

Cette  nouvelle grille tarifaire permettra toujours aux transitaires de  renter dans leurs frais et faire des profits ou des bénéfices a-t’il précisé.