23
Sat, Sep

Quelque 360 jeunes étudiants, professeurs et acteurs passionnés par la sauvegarde et la défense des langues maternelles ont pris part hier soir dans un amphithéâtre de l’université de Djibouti à une rencontre culturelle afin de marquer la célébration

Sociale
Typography

Cette soirée a été organisée par l’Association Voie du Développement de Djibouti ‘’AVDD’’ avec le soutien de l’Université de Djibouti et de l’ONG ‘’Horn Of Africa’’.

Elle s’est déroulée en présence de l’ensemble des membres et cadres dirigeants de l’association dont sa  présidente Mlle Fatouma Ahmed Omar. 

La cérémonie a débuté par l’exécution de l’hymne national qui a été entonné en chœur, puis suivi par quelques interventions et la présentation des danses folkloriques et de chants dépeignant plusieurs facettes de la vie traditionnelle.

Des poèmes ont été aussi lus notamment  par Mme Saida Elmi Robleh. 

Enfin un sketch mettant en scène les aléas de la vie quotidienne a été présenté avec brio par les jeunes acteurs de l’association. 

Le public a semblé d’ailleurs être conquis par ce spectacle et la performance des jeunes acteurs qui ont insisté sur la préservation de nos acquis culturels.

La soirée a été clôturé  par l’intervention de la présidente de l’association ‘’Voie du développement’’ Mlle Fatouma Ahmed Omar  qui a tenu a rappelé que les langues maternelles  sont un précieux trésor qu’il ne faut pas perdre surtout face à la pénétration en force d’autres cultures.

Nous ne devons perdre notre héritage culturel face à d’autres cultures dominant soutenues par la télévision, le monde de l’édition  ou  les industries de la musique et du cinéma.

‘’Quand le monde perd une langue nous perdons une partie de nous-mêmes’’ a-t-elle indiqué.