17
Tue, Oct

Le Président Guelleh échange ses meilleurs vœux d’Aïd Al Ada avec ses homologues arabes et musulmans

Activités présidentielles
Typography

Des messages de meilleurs vœux émanant de la part de Chefs d’Etat et de Gouvernement de Pays frères, arabes et musulmans et, souhaitant tous comme à l’accoutumée, à l’approche de l’Aïd Al Ada, « santé et bonheur » au Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh  ainsi que davantage de « développement et de prospérité » au peuple djiboutien continuent ces jours-ci d’affluer à la Présidence de la République.

Dans leurs télégrammes respectifs, les dirigeants de Pays arabes et musulmans saluent tous « la mobilisation permanente » dont fait preuve le Président djiboutien pour « préserver l’unité et la stabilité de son pays. »

Ils saluent également sa « détermination à redoubler en permanence d’efforts en vue de connecter sa patrie avec les bienfaits du développement durable. »

Ils forment enfin l’espoir d’un « aboutissement définitif des grands projets économiques initiés à Djibouti, source de plus grand bien-être et d’épanouissement ».

« Puisse Dieu épargner à la nation sœur djiboutienne les affres de division et de désunion qui engloutissent tant d’autres sociétés contemporaines dans l’effroi, le chaos, et l’éloignement de perspectives viables » écrivent en substance certains de ces leaders.

De son côté aussi, à l’approche de l’aïd Al Ada, le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a transmis ses « meilleurs vœux » à ses homologues Chefs d’Etat et de Gouvernement de Pays frères et amis, arabes et musulmans.

Il a ainsi souhaité « succès et réussite » à chacun d’entre eux et formé « l’espoir davantage de progrès, de prospérité et d’épanouissement » à leurs peuples respectifs.

Le Chef de l’Etat a également  profité de cette occasion pour « implorer Dieu Tout Puissant à faire de notre monde un espace de plus grande tolérance où, la Ouma entretienne des rapports conviviaux et complémentaires avec les autres composantes culturelles et religieuses ».