14
Wed, Nov

Le chef de l’Etat préside la 14ème séance de conseil de ministres

Activités présidentielles
Typography

Sous la Présidence de Son Excellence, Monsieur ISMAÏL OMAR GUELLEH, Président de la République, Chef du Gouvernement a eu lieu ce Mardi 06 Novembre 2018, la 14ème Séance du Conseil des Ministres.

Ont été examinés et approuvés les textes suivants :

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

1ère Question : Communication sur la Rentrée Universitaire 2018-2019.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur a fait une communication sur la rentrée Universitaire 2018-2019 qui s’est déroulé dans des bonnes conditions. Les effectifs étudiants s’élèvent cette année à 10241 en 2018, soit une augmentation de près de 3% par rapport à l’année dernière. L’Université a entrepris des nombreuses actions à savoir la restructuration de certaines offres de formation à l’effet de garantir l’employabilité et l’insertion socio-professionnelle des diplômés des Universités. L’Université dispense 23 formations professionnalisantes réparties dans 2 IUT’s et 18 licences généralistes ainsi que des filières d’excellence avec des effectifs très réduits et dont l’accès se fait sur concours. Au cours de l’année 2018, l’Université a diplômé plus de 1569 étudiants dans les différentes filières. Le développement de la recherche est la principale priorité avec une masse critique d’enseignant-chercheurs qualifiés via la nouvelle école doctorale. L’objectif est de faire de l’université de Djibouti une université compétitive et reconnue dans le monde. L’université est engagée dans un processus d’évaluation et d’accréditation de ses missions qui lui permettra de se positionner comme une université, dynamique résolument orientée vers la qualité et l’amélioration continue. Dans le cadre du renforcement continu des offres de qualité, il est programmé la mise en place d’un Centre Régional d’Excellence sur la Logistique et le Transport avec l’innovation technologie et le numérique. Le Ministre a fait part également de la rentrée scolaire à l’Institut Supérieur de la Science et de la Santé et rappelé que l’institut poursuivra sa dynamique universitaire de transformation des formations habituelles menant concomitamment au diplôme d’Etat de technicien Supérieur et au grade licence ainsi que le renforcement des compétences pédagogique et des formateurs.

Ministère de l’Energie chargé des Ressources Naturelles.

2ème Question : Communication sur le Développement des Energies Renouvelables.

Le Ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles a fait une communication sur le développement des énergies renouvelables et a souligné l’ambition de notre pays est d’accomplir une transition énergétique pour 100% de sources d’énergies renouvelables d’ici 2035. Pour relever le défi énergétique, la stratégie repose sur la mise en œuvre d’un mix énergétique basé sur le développement de nos sources d’énergie géothermique, éolienne et solaire, ainsi que l’interconnexion avec le réseau éthiopien produite d’énergie hydraulique. Des nombreuses actions ont été engagées notamment en matière d’énergie verte où il est prévu la construction dans la région du Goubet d’une centrale éolienne d’une capacité de 60 MW, le développement des énergies solaires avec la construction d’une centrale solaire au Grand Bara qui produira dans la première phase 30 MW, une centrale solaire de 20 MW à Douda sur une ferme agricole. Il a affirmé qu’un Fonds énergie sera mis en place pour assurer un minimum financier, afin de soutenir la mise en œuvre de la politique nationale de l’énergie. En matière d’électrification rurale, les réalisations sont, entre autres, les pompages solaires, les écoles électrifiées au solaire, les dispensaires équipés d’installations solaires. Deux mini-centrales solaires ont été installées à Aïdalou, d’une capacité de 100 Kilowatts et à As-Eyla, d’une capacité de 150 kilowatts. Dans le cadre du renforcement de l’accès à l’énergie, son département a distribué dans les localités reculées des kits solaires. Ces projets à caractère social s’inscrivent dans la vision du Président de la République qui a fixé comme objectif l’accès à tous les citoyens à l’électricité à l’horizon 2035. Dans le domaine de la géothermie dont le potentiel est estimé à plus de 1000 MW, le gouvernement multiplie les initiatives en matière d’exploration de cette énergie abondante. D’autre part, en partenariat avec le groupe GCL, il est programmé un projet du terminal gazier de Damerjog. Tous ces efforts consentis par le gouvernement permettront de généraliser l'accès à l'électricité pour la population et favoriser le développement économique. Enfin, il a informé de la réussite de la 1ère Conférence régionale sur le développement des énergies renouvelables qui s’est tenu à Djibouti qui a permis des échanges d’expériences respectives dans le domaine des énergies renouvelables et de capitaliser nos acquis. 

Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie.

3ème Question : Projet de Loi portant ratification de l’Accord de financement pour le projet « En marche vers zéro retard de croissance ».

Le projet de Loi a pour objet la ratification d’un Accord de prêt d’un montant d’environ 2,6 milliards de Francs Djibouti entre la République de Djibouti et l’Agence Internationale de Développement dans le cadre du projet en marche vers zéro retard de croissance chez l’enfant. L'objectif principal de ce financement est de réduire le retard de croissance chez les enfants de moins de cinq ans à Djibouti. Ce projet prévoit le renforcement des services de nutrition et de santé à fort impact, la prévention et gestion du retard de croissance des enfants et le renforcement des interventions multisectorielles pour la réduction du retard de croissance. Ce projet prévoit la mise en place d’un Conseil National de Nutrition, qui aura pour but de coordonner les différentes actions multisectorielles pour lutter contre les différentes formes de malnutrition. Ce projet est axé sur l’amélioration de la prise en charge et la prévention de la malnutrition des enfants et de la mère enceinte et allaitante. Ce projet s’inscrit également dans le cadre de la stratégie nationale contre la malnutrition.

Ministère Délègue auprès du Ministère de l’Economie et des Finances, chargé du Commerce, des PME, de l’Artisanat, du Tourisme et de la Formalisation.

4ème Question : Projet de Loi portant adoption du système national de normalisation et de promotion de la qualité.

Dans un contexte actuel de mondialisation marqué par la liberté des échanges et l’ouverture des marchés, la normalisation est un gage de sécurité et de qualité des biens fournis aux consommateurs sur le territoire national. Elle constitue un levier stratégique de la politique nationale de nature à permettre aux acteurs économiques d’obtenir des avantages concurrentiels dans les échanges commerciaux. C'est dans ce cadre qui est prévu la mise en place du système national de normalisation qui est un outil de régulation de l’économie. Une activité d’intérêt général dont l’objet est de fournir des documents de références appelés « normes » portant sur des règles et pratiques relatives à des produits et services. Ce dispositif permettra d’exploiter les opportunités commerciales de normalisation régionale et internationale, de réguler et/ou réglementer le marché intérieur sur les bases des références normatives, de lutte contre la concurrence déloyale et la fraude et de développer la production nationale. Pour s’assurer de la qualité des produits et services mis sur le marché national, il est prévu la création de l’Agence Djiboutienne de Normalisation qui aura pour principales tâches d’œuvrer à la promotion de la qualité dans tous les domaines et secteurs d’activités par la normalisation, métrologie et l’évaluation de la conformité aux normes. Ce projet permettra d’encourager l’innovation et le développement économique tout en prenant en compte les objectifs de développement durable.

Ministère du Budget.

5ème Question : Projet d’Arrêté portant affectation d’une parcelle de terrain au profit de la Mairie de Djibouti.

Le projet d’Arrêté a pour objet l’affectation d’une parcelle de terrain sise à Ambouli d’une superficie de 8,5 ha à la Mairie de Djibouti. Cette parcelle de terrain est destinée à l’implantation d’un parc national. 

Ministère du Travail chargé de la Réforme de l’Administration.

6ème Question : Projets de Décret portant nomination au Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie.

Sont nommés : 

  • Mr. Abdou-Razack Ahmed Idriss, Secrétaire Général,
  • Mme. Fatouma Ahmed Moussa, Directrice Générale des Partenariats Public-Privé,
  • Mme. Nasteho Saleh Awaleh, Directrice des Affaires Juridiques,
  • Mme. Simane Ali Barreh, Conseillère Technique.

Communications.

Le Ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications a fait un compte sur sa participation à la Conférence de l’Union Internationale des Télécommunications qui s’est tenue du 29 octobre au 16 novembre 2018 à Dubaï.

Le Ministre de l’Energie chargé des Ressources Naturelles a fait un compte rendu sur l’inauguration des stations-services dans les régions du Nord le 27 octobre 2018.