19
Sun, Aug

32 sommet extraordinaire de l’igad s'est tenu hier dans la capitale éthiopienne.

Activités présidentielles
Typography

Ce sommet extraordinaire d’un jour de l’IGAD sur le Soudan du Sud a vu la participation du président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh à l’instar de ses homologues Chefs d’Etat et de Gouvernement de la région.

Ce sommet a été préside par le 1er ministre éthiopien abi ahmed qui a dans son discours indique que le moment est venu de mettre fin au conflit et de se tourner vers l'intégration régional.

La nécessité de faire accepter l’arrêt des conflits par les deux principaux protagonistes de la crise du Soudan du Sud, en l’occurrence le Président Salva Kiir et son ancien Vice-président et opposant majeur, Riek Machar, constitue l’objectif le plus important visé par ce sommet de l’IGAD.

La guerre fratricide qui règne en maitre absolue au Soudan du Sud-Est source effroyable de dégradation généralisée dans ce pays.

Au spectacle insoutenable de victimes, de blessés et de déplacer dans la population civile de ce pays, s’ajoute un lot tout aussi macabre de détresses faites de famine, de dysenterie et autres maladies ravageuses.

L’économie de ce pays promise un temps à un bel avenir est elle aussi en proie à la faillite : c’est que sous l’effet des hostilités permanentes, le Soudan du Sud ne peut se livrer à une exploitation efficiente de ses énormes richesses de pétrole.

Mais à en croire aux instances de l’IGAD où souffle un vent d’optimisme, la problématique du Soudan du Sud ne relèverait plus de désespoir.

L’Organisation régionale entend capitaliser sur les marques de disponibilités en faveur de la paix et de la réalisation d’une solution négociée dont font de plus en plus montre les principaux protagonistes de la crise sud-soudanaise.

Mieux encore, l’IGAD projette de commuer en dynamique propice au retour d’une paix durable au Soudan du Sud, le fait que le Président Salva Kiir et son principal opposant, Riek Machar, ait accepté de se réunir ces jours-ci, en amont à ce sommet, à Addis-Abeba afin de trouver un règlement pacifique à leur différend politique.

Sous l’impulsion directe de son principal leader charismatique, Son Excellence, le Président Ismail Omar Guelleh, la République de Djibouti concourent au rang de nations fortement engagée dans le processus visant à reconnecter le Soudan du Sud avec la paix et la concorde civile.

Aussi bien au sein de l’IGAD où elle fait office de pays fondateur que, au sein de l’Union africaine où elle est représentée jusque dans ses structures les plus influentes, en l’occurrence le Conseil Paix et Sécurité, la voix de Djibouti est très écoutée.

L’expertise inégalable qu’elle possède en matière de diligenter des processus de paix et de réconciliation lui vaut sans doute les égards qui lui sont concédés dans les instances diplomatiques régionales, continentales et internationales.