22
Wed, Nov

La commission des Affaires étrangères du Parlement a tenu une réunion ce matin

Sociale
Typography

Sous la présidence de la députée Aicha Dabar Guelleh, la commission des Affaires étrangères s’est réunie ce samedi 8 octobre pour plancher sur le projet de loi portant ratification par la République de Djibouti de l’accord de paris. Cet accord porte sur le réchauffement climatique et la réduction des gaz à effet de serre.

Le gouvernement était représenté à cette réunion par M. Moussa Mohamed Ahmed, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Environnement.

Le ministre a justifié la nécessite pour notre pays de ratifier l’accord de Paris.

Il a souligné, nous n’émettons qu’une très faible quantité de gaz à effet de serre, mais que le pays est très vulnérable aux changements climatiques de la planète terre avec des sécheresses récurrentes, des inondations et une détérioration des côtes avec ses effets sur la faune et la flore marine.

Le ministre a en outre indiqué que les gaz émis par la centrale thermique de Boulaos seront fortement réduits avec les exploitations des énergies renouvelables telles que le solaire, l’énergie géothermique ou l’éolienne.

Ce qui, selon le ministre, permettra de réduire nos émissions de gaz a effet de serre.

En signant cet accord qui implique tous les pays, Djibouti pourra en outre bénéficier du financement du fonds d’adaptation aux effets des changements climatiques pour les ‘’PMA’’ ou les pays les moins avancés.

Plus de trente millions de dollars américains ont été mobilisés pour ce Fonds.

Au terme de la réunion, les députés ont émis un avis favorable pour l’adoption du projet de loi qui sera présenté lors de la prochaine séance publique de l’Assemblée nationale.