22
Wed, Nov

À l’instar du reste des pays musulmans, la République de Djibouti a célébré aujourd’hui la fête de l’aïd al Adha

Sociale
Typography

À l’instar du reste des pays musulmans, la République de Djibouti a célébré la fête de l’aïd al Adha ce lundi très tôt ce matin, outrés les enfants, les jeunes et les moins jeunes habillaient de leurs habits flambant neuf.

On voyait sur toutes les artères de la capitale, les fidèles se rendant sur les différents sites prévus pour les prières collectives, au total cinq sites ont été aménagés.

C’est sur le site dit ‘’terrain Gouled’’’ à proximité de l’hôpital général Peltier que le président de la République Ismaël Omar Guelleh a effectué la prière de cette grande fête de l’aïd el Adha en compagnie des membres du gouvernement, des parlementaires, des hauts cadres civils et militaires du pays, des responsables religieux du département du wakf, ainsi que des responsables et membres des organisations de bienfaisance islamique opérant à Djibouti.

Après la prière, l’Imam a entamé la prêche de l’aïd al Adha sur ce même site du terrain aouled ; celui-ci a exhorté les musulmans djiboutiens a renforcé le bien-être, le pardon, et la tolérance propre à notre religieux de justes-milieux ; d’autant plus que l’islam interdit le crime, la violence et le terrorisme de tout genre et de tout bord.

Rappelons que l’aïd al Adha ou la fête du sacrifice commémore le rite imposé par Dieu, le créateur au patriarche Abraham de sacrifier son fils Ismaël.

Au moment ou le prophète Ibrahim s’apprêtait à sacrifier alors son fils, le créateur a fait descendre du ciel un mouton pour le sacrifice.

Alors il est de coutume durant la période du hajj de sacrifier au moins un mouton, ce que font obligatoirement les pèlerins.