26
Wed, Jul

L’Assemblée nationale adopte plusieurs projets de loi lors de sa 4e séance publique de la 2e session ordinaire

Sociale
Typography

La quatrième séance publique de la deuxième session ordinaire du Parlement, de la 7ème Législature, au titre de l’année 2015-2016, s’est tenue aujourd’hui, Dimanche 24 Janvier 2016, au siège de l’Assemblée Nationale.

Placée sous l’égide du Président de l’Hémicycle National, Mohamed Ali Houmed, la séance plénière a vu la participation du Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, des ministres et de l’ensemble des parlementaires. Au cours de cette séance, plusieurs points ont été à l’ordre du jour, abordés et discutés. Il s’agit des projets de lois suivants : - Le premier projet est le Projet de loi n°104/15 portant approbation du Schéma d’Aménagement et d’Urbanisme de l’Agglomération de Djibouti. Il s’agit d’un schéma directeur de la ville de Djibouti, document d’une importance capitale, qui est le résultat d’une coordination des actions des différents départements ministériels. Il vise à promouvoir un développement urbain cohérent, harmonieux et durable de l’agglomération de Djibouti. Cet objectif principal se décline en 3 objectifs spécifiques en l’occurrence l’Objectif économique qui consiste à faire de Djibouti, un hub commercial et logistique de l’Afrique ; l’Objectif social avec le but de permettre à la population de vivre mieux dans une ville inclusive et mieux équipée ; et enfin l’Objectif environnemental en vue de préserver l’environnement pour les générations futures. Il traduit de manière spatiale les politiques sectorielles du gouvernement se projetant dans la vision Djibouti 2035 et prenant en compte le développement de notre pays pour les vingt prochaines années, avec une révision tous les cinq ans. Il ambitionne de corriger les insuffisances de l’habitat dans plusieurs quartiers de la capitale, prévoit des zones d’extension, apporte des réponses concrètes à tous les besoins en matière d’habitat, d’urbanisme et d’aménagement et ce, en tenant compte de la dimension environnementale. - Le deuxième projet est le Projet de loi n°123/16 portant ratification de l’accord de prêt pour le programme de résilience à la sécheresse et de développement des moyens de subsistance durable dans les pays de la corne de l’Afrique (DRSLP III). Ce projet destiné à plus de 10 000 ménages vivant dans les régions, permettra de développer, d’améliorer et de renforcer les moyens de subsistance durable dont dispose la population rurale afin qu’elle puisse faire face à la sécheresse récurrente, conséquence du changement climatique et à l’insécurité alimentaire inhérente. Le but recherché par ce biais est de lutter contre la pauvreté en améliorant les conditions de vie des populations par l’accès à l’eau potable, la diversification des activités productives, la sédentarisation des populations nomades et la mise en œuvre d’un programme de résilience de la sécheresse prévoyant la construction d’infrastructures modernes. - Le troisième projet est le projet de loi n° 126/16, portant ratification de l’accord de prêt pour le projet d’Appui à la réalisation des infrastructures socio-économiques et à la promotion des activités économiques dans les régions (PARISER). Cet accord de prêt est destiné à soutenir les cinq régions de l’intérieur de notre pays, à améliorer les conditions de vies des habitants des régions et à diminuer les écarts de développement entre les régions et la capitale à travers l’accès aux infrastructures de base. Il s’agit d’un programme de soutien au développement des régions, continuité du programme financé par la Banque Africaine de Développement. Lequel permettra de développer les infrastructures socio-économiques comme l’extension du réseau de distribution d’eau potable pour les ménages démunis, la construction des gares routières, des échoppes, des centres de formation et d’autonomisation des femmes, de construction ou de réhabilitation des marchés centraux entre autres qui impacteront positivement le quotidien des populations des régions que compose notre pays. Il favorisera également le renforcement des capacités des bénéficiaires afin de leur faciliter l’accès à l’emploi et le développement des activités génératrices de revenus. Tous ces projets s’inscrivent dans la droite ligne des politiques publiques du Gouvernement, impulsées sous la conduite du Président de la République, son Excellence Monsieur Ismail Omar Guelleh. Après la présentation des rapports des différentes commissions parlementaires permanentes concernant les textes de loi précités, les élus nationaux ont engagé des débats constructifs et interactifs avec les représentants du gouvernement. Plusieurs ministres ont été interpellés par les parlementaires sur les différents projets de loi à l’ordre du jour de cette séance, il s’agit en l’occurrence de Madame Amina Abdi Aden, Secrétaire d’Etat, chargé du Logement et de Monsieur Mohamed Ahmed Awaleh, Ministre de l’Agriculture, de l’Eau, de la Pêche, de l’Elevage et des Ressources Halieutiques. De leur côté, les ministres interpellés ont fourni des réponses détaillées aux questions posées par les Députés. Les 3 projets de lois à l’ordre du jour de cette séance ont été tous adoptés à une majorité écrasante. Au terme des discussions et après le vote favorable des parlementaires, le Président de l’Assemblée Nationale a procédé à la levée de la séance plénière.