18
Sat, Nov

Des parlementaires djiboutiennes participent à Midrand (Johannesburg) en afrique sud à une conférence sur la fin de la pratique des mutilations génitales féminines et le mariage précoce

Politique
Typography

Représentant l´Assemblée nationale de la République de Djibouti ; une délégation parlementaire de haut niveau, composée de l´honorable Safia Elmi Djibril et de l´honorable Hasna Houmed Bilil, a participé du 29 au 30 juillet 2016, à Midrand, Johannesburg, en Afrique du Sud, à une conférence co-organisée par le Parlement Panafricain (PAP) et l'organisation onusienne en charge de la famille, le FNUAP

Inaugurées par le Président du PAP, l´honorable Roger Nkodo, ces assises qui ont duré deux jours, ont été l'occasion pour les élus panafricains, de réitérer leur ferme détermination quant à la lutte à mener pour voir l'avènement d'un continent africain exempt des MGF et du mariage précoce.

Cette conviction a imprégné notamment les tractations et échanges qu'ont eus les députées djiboutiennes, avec leurs pairs africains.

2nd Vice-présidente du PAP, l´honorable Safia Elmi Djibril, clôturant ce sommet, n´a pas manqué de souligner les vicissitudes dramatiques vécues au quotidien, par la jeune fille et la femme africaine, traumatismes corollaires des MGF ou du mariage des mineurs.

Dans son allocution de clôture, elle a aussi mis en exergue l'importance d´une sensibilisation accrue des causes inhérentes à ces fléaux.

Dans ce fil directeur, elle a souligné les thèses développées par ses prédécesseurs, dont ses consœurs, la Présidente du Caucus, l´honorable Haïdara Aïchata Cissé ainsi que la Présidente de la Commission de l´égalité en Genre, de la Famille, de la jeunesse et des personnes handicapées du PAP, la parlementaire djiboutienne, l´honorable Hasna Houmed Bilil.

Enfin, la seconde Vice-présidente du PAP, l´honorable Safia Elmi Djibril a clos les discussions de la réunion qui a eu lieu à Sandton, en proclamant la nécessité de combiner les bonnes volontés, certes des femmes, mais aussi des hommes, en vue d'atteindre l'objectif d'un continent épuré des mutilations génitales féminines et du mariage des enfants mineurs.