28
Fri, Jul

Le PM procède au lancement d’un projet de réalisation de 22 forages

Politique
Typography

Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a présidé hier, à l’hôtel Kempinsky, la cérémonie de lancement d’un projet de réalisation de 22 forages dans différents villages du pays. 

Ces forages d’eau potable, dont les travaux seront financés par l’Arabie saoudite, avec l’aide de l’Organisation islamique saoudienne, s’ajouteront à la vingtaine de forages déjà réalisés sur l’ensemble du territoire.

Outre le directeur régional de la compagnie nationale saoudienne islamique, plusieurs hautes personnalités djiboutiennes, dont le président de l’Assemblée nationale, M. Mohamed Ali Houmed, les membres du gouvernement, ainsi que les représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accréditées à Djibouti, ont pris part à la cérémonie de lancement de ces nouveaux forages.

Dans un discours qu’il a prononcé à cette occasion, le Premier ministre a indiqué que "cette nouvelle réalisation soulagera dans un domaine vital les populations les plus éloignées de l’intérieur du pays, en leur apportant l’eau à proximité de leurs habitations". 

"Il aura aussi, pour les habitants qui vont en bénéficier, un impact sur leur santé, et plus particulièrement pour les populations les plus fragiles, les personnes âgées, les femmes et les enfants", a-t-il ajouté, se disant convaincu que "la bataille pour la soif sera gagnée sur toute l’étendue du territoire national".

"La réalisation de ce projet est au centre de la politique gouvernementale menée par le Président de la République", a affirmé le PM dans cette optique. Et de poursuivre : "Le gouvernement a pour objectif de donner des infrastructures économiques et sociales à tous, et permettre une croissance durable, dans toutes les régions de l’intérieur".

"Personne ne restera en marge du développement", a-t-il insisté, estimant que "ces nouveaux forages auront des impacts très positifs, et aideront à diminuer la pauvreté et le chômage dans les endroits les plus reculés du pays, comme Garabtisan, Margoita, Dora, Mora et Karta".

Profitant de cette opportunité, le Premier ministre a enfin adressé ses "remerciements au gouvernement saoudien, pour toute l’aide qu’il nous accorde depuis notre indépendance, et qui aujourd’hui se développe sous les formes les plus diverses".