25
Mon, Sep

Djibouti/Banque mondiale : la stratégie de partenariat 2014-2017 au centre des travaux d’un atelier organisé aujourd’hui à l’hôtel Kempinski

Politique
Typography

L’hôtel Kempinski a abrité aujourd’ui les travaux d’un atelier consacré à la stratégie de partenariat entérinée par la République de Djibouti et la Banque mondiale et visant la période 2014-2017.

La cérémonie d’ouverture des travaux de cet atelier, placée sous le haut patronnage du ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, s’est tenue en présence notamment du chef de la diplomatie djiboutienne, M. Mahmoud Ali Youssouf, et de la représentante résidente de la Banque mondiale à Djibouti, Mme Homa-Zahra Fotouhi.

La stratégie de partenariat 2014-2017 qui se propose d’impulser de l’efficacité et surtout de la cohésion dans les efforts consentis dans la perspective de juguler la précarité s’organise autour de deux volets principaux : la réduction de la vulnérabilité et l'amélioration de la conjoncture commerciale.

Synonyme de nouveau départ dans le partenariat entre notre pays et la Banque mondiale, la stratégie 2014-2017 associe des acteurs différents à l’action de lutte contre la pauvreté. Il s’agit entre autres de la société civile, du secteur privé et des partenaires au développement.

L’atelier organisé ce dimanche à l’hôtel Kempinski a permis de faire le point sur les différents projets de développement retenus dans le cadre de cette stratégie qui prévoit la mise en œuvre de nombreux programmes d’action impliquant des domaines aussi divers et variés que l’accès à l’énergie, la lutte contre la soif, l’élargissement de la couverture sanitaire et la réduction de la vulnérabilité à travaux le renforcement des filets sociaux.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, la représentante résidente de la Banque mondiale à Djibouti, Mme Homa-Zahra Fotouhi, a réaffirmé la volonté de son institution à appuyer les efforts du gouvernement djibouti visant à faire face à la pauvreté et à l’exclusion à travers une meilleure protection des couches les plus défavorisées.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh djiboutien, a souligné pour sa part la détermination des autorités djiboutiennes de combattre la précarité dans la perspective de poser les jalons d’un développement durable.