25
Tue, Jul

La 19eme session ordinaire des organes de l’EASF s’est ouverte ce matin au Djibouti palace Kempinski

Politique
Typography

La réunion du comité des chefs d’état-major des armées organisés dans le cadre de la 19eme session ordinaire  des organes de l’EASF s’est ouverte ce matin au Djibouti palace Kempinski.

C’est le ministre de la défense Hassan Darar Houfaneh qui a ouvert la séance en tant qu’invité d’honneur de cette importante réunion. Cette réunion du comité des chefs d’état-major des armées a été précédé durant les trois dernier jours par une rencontre des experts des pays contributeurs de l’EASF. Ces derniers ont discuté des instruments juridiques et internationaux, l’équipement et le matériel de démarrage ainsi que le plan du budget 2016. L’EASF a été créée conformément à l’Acte Constitutif de l’Union Africaine (UA) et en vertu des provisions établissant le Protocole relatif au Conseil Paix et Sécurité de l’Union Africaine. Son mandat qui est ‘’le Renforcement de la Paix et la Sécurité dans la Région Afrique de l’Est’’ est inspiré du Chapitre VIII de la Charte des Nations Unies qui reconnaît les mécanismes régionaux de sécurité, et en particulier, l’Accord Portant Etablissement de l’EASF. Dans une allocution faite à cette occasion, le Directeur de l’EASF, Ismail Chanfi a eu une pensée  pour «  nos frères et sœurs à travers le monde, faisant des sacrifices énormes, pour la cause noble de la paix’’. ‘’Aujourd’hui, l’EASF annonce au monde notre volonté de contribuer à l’effort nécessaire et exigé pour apporter la paix et la stabilité dans notre région et dans notre continent’’ a-t-il dit. Plusieurs autres intervenants dont le président du comité des chefs d’état-major qui a rappelé les efforts consentis par les états membre afin de mettre sur pied la force en attente de l’Afrique orientale. Le ministre de la défense MR HASSAN DARAR HOUFFANEH a précisé que les experts ont travaillé et débattu pendant 3 jours des différents points inscrits à l’ordre du jour. Il a par ailleurs précisé que ceci est l’aboutissement d’un travaille qui aura duré 10 années.