26
Tue, Sep

L’Union Parlementaire Africaine appelle à un système de mobilité favorable au développement humain

Politique
Typography

Les travaux de la 2ème conférence de l’union de parlementaire africain sur la migration se sont clôturés mardi dernier au soir sous le haut patronage du président de l’assemblé Nationale M. Mohamed Ali Houmed par une séance de débats entre les parlementaires dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale.

Le thème consacré était la contribution des migrants africains au développement des pays d’origine et de destinations.

Durant cette conférence, les experts et techniciens des organisations internationales ont proposé également des débats interactifs sur les liens et les effets de la migration avec le développement. 

Les discussions ont été axées sur les liens intrinsèques entre migration et développement, des facteurs de la migration et de la contribution, souvent méconnue et parfois sous-estimée, des migrants dans leurs pays d’origine et de destination. 

Le but ultime consiste à consacrer les idéaux de liberté, d’égalité, de paix et de justice des peuples de l’Afrique, la promotion des droits de l’homme, l’approfondissement du concept de la démocratie pour l’établissement d’une paix durable par le dialogue dans le cadre d’une coopération interafricaine et d’une politique de bon voisinage, de coexistence pacifique et de regroupement africain.

Rappelons que cette conférence a été organisée par l’union de parlementaire africain en présence du secrétaire général de l’UPA M. N’ ZI KOFFI ainsi que des nombreuses délégations des Parlementaires africains, de représentants d’organisations internationales ou des agences onusiennes ainsi que d’invités venus en tant qu’observateurs.

A l’issue de cette séance, un communiqué final a été proposé pour adoption par le secrétaire général de l’UPA N’Zi Koffi où il a répondu plusieurs questions liées à ce phénomène de la migration qui renvoi, entre autre, à la question liées aux chômages des jeunes et à la pauvreté.