23
Sat, Sep

La cérémonie d’ouverture de l’exercice « cutlass express » 2016 s’est tenu ce matin a la base naval de Djibouti

Politique
Typography

Cutlass express est un exercice maritime destine a améliorer la coopération entre les nations participantes afin d’accroitre la sureté et la sécurité maritime au large des cotes de l’Afrique de l’Est.

Plusieurs pays participe a cette exercice maritime multinational qui se déroulé conjointement dans deux pays a savoir le notre et le Seychelles du 30 janvier au 6 février 2016.

Ont pris part a cette cérémonie le directeur général de la sécurité nationale M.  Hassan Said, le colonel de la marine Djiboutienne M.  Abdourahman Cher, le colonel de la garde-côte Djiboutienne M. Wais Omar Bogoreuh, la charge d’affaire de l’ambassade des États-Unis, des représentants de pays de la région dont le Kenya, le Rwanda et la soudan et enfin les marines turque et danois ont assiste pour la première fois a cette exercice.

Mène pour la cinquième fois consécutive et parraine par l'US Africa command (Africom), elle est l’un des quatre exercices régionaux africains destines a améliorer la coopération, l’expertise tactique et la pratique de partage d'information entre les pays participants afin d’accroitre la surete et la sécurité dans la région. Les participants seront évalués sur des exercices d’abordage, d’urgences médicales, de communications radio et de techniques de partage d'information a travers des entrainements sur des scenarios réalistes reproduisant la lutte mondiale contre la piraterie maritime, les trafics illicites et les opérations de pèche illégales.

Cutlass express offre une opportunité pour les États-Unis, les pays de l’Afrique de l’est et de l’océan indien de travailler côte à côte afin de mieux planifier d’éventuels scenarios réels.  En instaurant un climat de confiance entre les pays participants et en créant une capacité régionale a combattre les activités maritimes illégales, cet exercice démontré comment la coopération internationale peut résoudre les problèmes internationaux.

Les pays qui participeront au cutlass express 2016 sont l’Australie, le Canada, les Comores, Djibouti, France, Kenya, Madagascar, l’ile Maurice, le Rwanda, les Seychelles, l’Afrique du sud, le Soudan, la Tanzanie, l’Ouganda, le Royaume-Uni et les États-Unis.  des représentants de la force est-africaine en attente, de la force navale de l'UE, de l'organisation maritime internationale (OMI) et du  groupe de forces multinationales 150 y participeront également.

Apres trois jours de formation théorique reste le deuxième volet de cet exercice qui sera la pratique pour demain.

Dans son discours, le colonel Wais Omar Bogoreh a déclaré que la Garde-côte est satisfaite de participer pour la deuxième année consécutive dans cette exercice maritime internationale qui les a permis de se rapprocher et de renforcer les liens de coopération avec la marine et les pays de la région les employés sur la sécurité et la sûreté maritime.

Il est important de noter que  Pour cette année CUTLASS EXPRESS va impliqué cinq pays notamment Djibouti, Kenya, Soudan, Rwanda et Somalie où deux pays observateurs tels que la Turquie et Danemark permettra aux différents participants d'échanger et de partager la planification des opérations interarmées en établissant des procédures communes d'interventions afin de lutter plus efficacement contre le piratage et toutes activités illégales commises en mer, a-t-il dit.