23
Fri, Jun

Les épreuves pour l’obtention du Brevet d’Études fondamentales ‘’BEF’’ se déroulent depuis hier dans l’ensemble du pays.

Education
Typography

Juste après sa tournée dans les établissements scolaires de la capitale, le ministre de l'Éducation nationale et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud, s’est rendu hier à Tadjourah en vue de suivre de plus près le déroulement des épreuves.

Et aujourd’hui, il se trouve avec son équipe de conseillers et proches collaborateurs à Ali-Sabieh

À son arrivée, le ministre à Tadjourah, le ministre a été chaleureusement accueilli par son homologue Hamadou Mohamed Aramis, ministre délégué auprès du ministre de

l'Intérieur chargé de la décentralisation. Ce dernier était entouré également des autorités locales et les chefs coutumiers de la ville blanche.

Sans tarder, toute la délégation ministérielle s’est rendue dans les centres d’examen afin de s’assurer du bon déroulement des épreuves. Sur place, la délégation ministérielle a

procédé aux vérifications de rigueur quant à l’application des consignes et des règles fixées pour le passage des épreuves du BEF.

Enfin le ministre s’est entretenu avec le Préfet et fut convié chez le Sultan de Tadjourah au cours duquel les notables de la région ainsi que le sultan, lui ont témoigné leurs

satisfactions suite à sa nomination à la tête du département de l’Éducation nationale.

Le ministre, dans une courte intervention, a remercié les habitants de Tadjourah et les responsables de leur accueil chaleureux pour sa première visite dans leur région en qualité

de ministre. Au deuxième jour des examens, le ministre de l'Éducation a donc poursuit sa tournée aujourd'hui dans la région d'Ali-Sabieh.

Tout autant que dans la capitale, à Tadjourah ou Ali-Sabieh, les épreuves de l’examen du Brevet d’Eudes Fondamentales se sont simultanément déroulées dans les autres régions

du pays à Obock, Dikhil et Arta.

Cette année, on recense à Obock quelque 139 candidats qui ont été répartis entre 6 centres d’examens. Le ‘’BEF’’ sanctionne les études du cycle de l’enseignement fondamental

(primaire et moyen).

Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle a pris toutes les mesures nécessaires pour s’assurer du bon déroulement des épreuves.

Ainsi, plusieurs commissions de supervisions et de contrôle composées de responsables pédagogiques et administratifs du ministère ont été mobilisées sur tout le territoire

national afin de veiller au strict respect des normes et des conditions matérielles fixées pour le bon déroulement des épreuves.