24
Thu, May

Le Président de la République, Son Excellence Ismail Omar Guelleh, a dirigé aujourd’hui, dans l’après-midi, au Palais de la République, une importante réunion autour de la notion de Décentralisation

Activités présidentielles
Typography

Cette réunion consiste en une nouvelle édition des audiences de mise au point complet sur chaque secteur d’activité de notre pays que, le Chef de l’Etat entreprend régulièrement depuis un certain temps avec les plus hauts responsables publics djiboutiens.

Thématique transversale par excellence, la Décentralisation est le transfert d’une partie des compétences de l’Etat central au profit d’élus choisis pour gérer les affaires des collectivités locales.

Au cours d’un mot d’introduction prononcé en début de cette réunion, le Président de la République a indiqué que c’est la volonté d’étendre à tous nos territoires la participation à la sphère décisionnelle qui était, en 2006, à l’origine de l’adoption de la Décentralisation chez nous.

Avec la création définitive d’un Ministère délégué à la Décentralisation en 2016, notre pays s’est donné les moyens de nouer avec un rythme efficient d’acquisition de toutes les pratiques de la Décentralisation, a-t-il également déclaré.

« La Décentralisation a essentiellement valeur pour moi d’instrument supplémentaire qui concourt au renforcement des dispositions économiques et sociales de notre pays » a par ailleurs souligné Son Excellence Ismail Omar Guelleh qui, a  ensuite interrogé tour à tour les responsables réunis autour de lui sur l’état d’avancement de leurs travaux respectifs.

C’est ainsi que le Ministre Délégué à la Décentralisation, M Hamadou Mohamed Aramis, a procédé à l’inventaire des réalisations déjà opérées par son département dont, « la création d’une commission de réflexion sur le processus de décentralisation, l’adoption de la loi portant organisation interne du Ministère, l’élaboration et la mise en œuvre d’une feuille de route(2017-2019), le lancement de la décentralisation fiscale en collaboration avec le Ministère du Budget… » 

Au cours de son compte rendu, M Aramis a surtout fait état de multiples efforts entrepris au quotidien par son département auprès d’autres services afin de conférer à notre pays le statut d’une société ayant intégré tous les reflexes d’un fonctionnement décentralisé.

Les élus locaux, communaux et régionaux dont, le Maire de Djibouti, Mme Fatouma Awaleh Osman et les Présidents des nos différentes régions de l’Intérieur ont eux aussi procédé à l’inventaire exhaustif de leurs réalisations et travaux.

Ils ont tous élaboré le récit détaillé des concours respectifs qu’ils apportent aux principales politiques en vigueur à Djibouti, notamment la lutte contre la pauvreté et le chômage, l’habitat et le logement, l’éducation et la santé…

Le Chef de l’Etat qui a clos les débats a dédié son mot de la fin à la nécessité d’œuvrer de concert au profit de notre société.

« Il ne peut y avoir de conflit de prérogatives entre les responsables de l’Autorité centrale et ceux de la Décentralisation en raison du fait que les textes qui définissent les compétences de tout un chacun sont clairs et limpides » a estimé le Président Guelleh.

« L’Etat central et les élus locaux doivent concourir tous deux au renforcement des dispositions de notre pays et de notre peuple » a-t-il affirmé avant de réitérer la « disponibilité de l’Etat à apporter toute l’assistance matérielle et technique nécessaire aux acteurs de notre Décentralisation afin qu’ils s’acquittent bien de leurs missions » 

Le Premier Ministre, M Abdoulkader Kamil Mohamed, le Ministre de l’Intérieur, M Hassan Omar Mohamed, la Secrétaire d’Etat Chargée des Affaires Sociales, Mme Mouna Osman Aden ont, entre autres hauts responsables de l’Etat dont des préfets, pris part à cette réunion.