20
Wed, Sep

Le Kempinski, palace hôtel a abrité hier une cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente entre le ministère de l’Éducation Nationale Et De La Formation Professionnelle et le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés, le ‘’HCR’’.

Actualités
Typography

Cet accord vise à intégrer les enfants des familles réfugiés dans le système éducatif djiboutien. 

Outre le ministre de l’Éducation et le représentant du HCR, la cérémonie de signature de l’accord a vu la participation du ministre de l’Intérieur Hassan Omar Mohamed; le représentant de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, Alexander Hamilton et de la coordinatrice des agences du système des Nations-Unies. 

Le ministre de l’Éducation était entouré de ses proches collaborateurs dans ce processus qui s’avère être crucial et qui va permettra aux enfants des familles réfugiées se trouvant sur le sol djiboutien d’avoir une éducation. 

En effet, les enfants et adolescents réfugiés qui intègrent les systèmes scolaires nationaux nouent des amitiés sur la durée avec les enfants du pays qui les accueille, apprennent de nouvelles langues, et développent les compétences essentielles pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles. 

Le ministre de l’Intérieur M. Hassan Omar Mohamed a de son côté indiqué que ‘’Djibouti est fière de sa politique d’ouverture et d’accueil pour les personnes en détresse. Le pays continue d’assurer le gite et le couvert à ces derniers malgré ses maigres moyens’’.

Lors de son intervention, le ministre de l’Éducation Moustapha Mohamed Mahamoud a rappelé que « la République de Djibouti s’est toujours soucié à accueillir les personnes fuyant les affres de la guerre ou d’autres calamités. 

Il a rappelé que l’éducation est un droit, ce n’est pas seulement un droit fondamental, mais c’est aussi l’un des atouts les plus précieux qu’un réfugié puisse avoir.