L'institut des études diplomatiques a abrité aujourd'hui la traditionnelle réunion annuelle sur le dialogue politique entre la République de Djibouti et l'Union européenne

Actualités
Typography

Co-présidé par le Chef de la diplomatie Djiboutienne Mahmoud Ali Youssouf et l'ambassadeur de l'Union européenne accrédité a Djibouti Adam Kulach. La rencontre s'inscrit dans le cadre de l'accord de Cotonou. Elle vise à mettre en œuvre une approche globale et intégré en vue d’un partenariat fondé sur le dialogue politique, la coopération au développement et le renforcement des relations économiques et commerciales.

À titre de rappel, en signant l’accord de Cotonou, il y a 16 ans, les chefs d’État et des gouvernements de l'Union européenne et des pays de l’ACP ont reconnu qu’un environnement politique garantissant la paix, la sécurité, la stabilité, le respect des droits de l’homme, des principes démocratiques de l’État de droit et la bonne gestion des affaires publiques font partie intégrante du développement à long terme et que des politiques économiques saines sont une condition préalable du développement.

Dans son allocution d’ouverture de la réunion, le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, a d’emblée rappelé que la présente session de dialogue politique respectera un ordre du jour convenu d’un accord commun consacré sur trois axes majeurs que sont le domaine politique, le partenariat entre l’Union des pays européens et notre pays, ainsi que des questions de politiques régionales qui constituent les épreuves globales émergentes telles que la question de la Somalie ou encore la crise yéménite.

Mahmoud Ali Youssouf n’a pas manqué de souligner l’importance de ce dialogue politique. Il a expliqué que celui-ci est « un exercice de réflexion, d’échange et de partage de points de vue et d’idées sur le partenariat entre l'Union européenne et la République de Djibouti’. Et d’ajouter que ladite réunion ‘’représente le baromètre d’une coopération qui se veut respectueuse, constructive et axée sur les défis du présent et les perspectives d’avenir’.