Le gouvernement des États-Unis, par l'intermédiaire de l'Agence des États-Unis pour le développement international a officiellement lancé aujourd’hui son projet de développement de la main-d'œuvre à l’Hôtel Kempinski Palace.

Actualités
Typography

La cérémonie de lancement a été présidée par le Charge d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis, M. Mark Boulware et le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération

Internationale, M. Mahmoud Ali Youssouf. 

Ont également participé à cet important évènement : le ministre du travail Charge de la Reforme de l’Administration, Hassan Idriss Samrieh ; le ministre de l'Éducation nationale, Moustapha Mohamed Mahmoud ; la Secrétaire Générale de la Chambre de Commerce, Hibo Osman ; la Directrice de la mission de l’USAID/Ethiopie et Djibouti, Leslie Reed; ainsi que les partenaires de l’USAID.

Ce projet de 25 millions de dollars a une durée quinquennale et vise à réduire le chômage à Djibouti en améliorant la disponibilité et la compétitivité de la main-d'œuvre en fonction des besoins du marché.

Dans le but de renforcer la main-d'œuvre pour répondre aux besoins de l'évolution du marché du travail de Djibouti, le projet de développement de la main-d'œuvre de l'USAID se concentrera sur :

- l'élargissement des programmes de formation professionnelle de qualité,

- le développement de liens durables et productifs entre l'Enseignement et la Formation Techniques, et Professionnels (EFTP) et les pourvoyeurs d’emploi, 

-et le renforcement des services axés sur l’insertion professionnelle, la rétention et l’avancement professionnel. 

Le projet travaillera en étroite collaboration avec le Ministère de l'Éducation et les EFTP, le ministère du travail, et la Chambre de Commerce afin de s'assurer que l'enseignement technique et professionnel puisse répondre aux besoins du marché du travail. Les étudiants et les enseignants seront formés dans des domaines recherchés par le marché du travail, particulièrement ceux fortement tributaires de l'industrie portuaire. Le projet renforcera également les liens existant entre le secteur public et le secteur privé afin qu'il y ait un dialogue permanent.

Ce renforcement permettra de créer des possibilités de stages d'apprentissage et les opportunités d’emploi. Enfin, le projet renforcera la capacité de l’Agence Nationale de l’Emploi et de la Formation et Insertion Professionnelle, du ministère du travail, en tant que premier fournisseur de services d’insertion professionnelle en République de Djibouti.

Le ministre des affaires étrangères a mis l’accent sur la particularité du chômage à Djibouti.

Il a en outre indiqué que ce projet va aider le gouvernement dans ses efforts visant à lutter contre chômage à travers divers programmes de formation mis en place.

Le ministre de l’emploi et la reforme de l’administration M. Hassan Idriss Samrieh a souligné, pour sa part, que le gouvernement en plus de la mise en place d’une politique de lutte contre le chômage cherche à donner aux jeunes des opportunités de création d’entreprises afin qu’ils soient des acteurs importants de l’économie nationale.

Quant au ministre de l'Économie et des Finances M. Ilyas Moussa Dawaleh, il a insisté sur la persistance du chômage, mais surtout sur la nécessité pour l’économie Djiboutienne de se diversifier.

Selon lui, l’État ne sera plus le principal pourvoyeur d’emplois, ‘’ ce temps est révolu’ a-t-il indiqué. Il faut redynamiser le secteur privé.

Le ministre de l'Éducation nationale et de la formation professionnel M Moustapha Mohamed, a de son coté rappelé que son département offre de très grandes opportunités de formation aux jeunes.

L’appui de l’USAID ne fera que renforcer ces efforts visant à insérer les jeunes dans le milieu du travail et à travers essentiellement la formation technique.

M. Gabriel Grau, le responsable de l’agence américaine de coopération ‘’l’ USAID’’ a enfin explicité à la presse les différents axes d’intervention de ce projet qui impliquera plusieurs départements ministériels.

Interview Exclusive du Président de la République

BARNAAMIJKA WAR IYO WAANO