20
Sun, Aug

Le président de la République, son excellence Mr Ismael Omar Guelleh a présidé ce matin la cérémonie de célébration du 40eme anniversaire de la création de la police nationale

Activités présidentielles
Typography

La cérémonie qui a regroupe l'ensemble des membres du gouvernement dont le Premier ministre Mr Abdoulkader Kamil et le ministre de l'Intérieur, notamment, s'est déroulée à l'académie de police idris farah abaneh de nagad. Les officiers supérieurs des fad dont le chef d'état-major des forces armées le général zakaria cheik ibrahim , le chef d'état-major de la gendarmerie le colonel zakaria hassan aden, le chef d'état-major de la garde républicaine le colonel mohamed djama mais aussi les hauts gradés des FFDJ et des forces étrangères des pays amis présentes à Djibouti ainsi que de nombreux diplomates, on assistes à ce 40eme anniversaire de la police nationale.

Crée le 22 juin 1977 la police nationale s'est impose sur la scène nationale pour devenir une force de sécurité crédible et sure. Avec l'arrivée du colonel adbillahi abdi au commandement de la police nationale cette dernière a connu une nouvelle impulsion notamment dans la modernisation de ses infrastructures.

Outrés, l'académie de police qui s'est imposée comme grand centre de formation au niveau régional. La police nationale dispose notamment d'un centre de transmission d'une police des frontières et de l'immigration, la police technique et scientifique de la sécurité routière, la police judiciaire, la police administrative pour ne citer ainsi que des unités d'intervention dont le raid.

Il faut dire que la femme djiboutienne occupe sa place du sein d la police nationale et occupent notamment des postes de hautes responsabilités et sont officiers supérieurs médecin juriste ou ingénieurs.

Bref, c'est tout la police dans toute sa splendeur avec ses tenues d'affaires qui s'est présentée devant le président de la république venu leur rendre visite.

Dans son discours, le directeur général de la police nationale Mr abdillahi abdi farah a rappelé l’importance de la police nationale en mettant en exergue le travail fort louable qu’effectue au quotidien ces hommes et ces femmes qui assurent sans cesse la sécurité des Djiboutiens.

Mr Abdillahi abdi a tenu à féliciter les avances majeur de la police nationale en s’outillant de la dernière technologie pour lutte contre les falsifications et d'autre actes similaire.

Enfin, il a exprimé sa profonde reconnaissance au chef de l'état qui a-t-il dit soutien les efforts sans faille de la police. Le ministre de l'Intérieur hasssan omar a prononcé un discours dans lequel il a retrace l’historique de la police nationale qui a toujours été une institution au service du peuple comme l'indique sa devise : courage et dévouement.

Le chef de l’état a retracé le chemin parcouru par cette institution afin de s’adapter aux nouvelles exigences liées à sa mission en ce temps difficile marqué notamment par le terrorisme et l’explosion de l’immigration clandestine.

Après les discours, il a été procédé au traditionnel défilé des troupes à pied de la police nationale.

Le chef de l'état du cote du ministre de l'Intérieur hassan omar et le directeur de la police nationale a visité des infrastructures nouvellement construite à l'académie idriss farah abaneh.

Cette académie dispense depuis 1982 de formations initiale et continues pour les nouvelles recrues et pour l'ops rad et d'autres sections dans le domaine de l'antiterrorisme lutte contre l'immigration irrégulière formation de formatrices formations de motards et des agents de sécurités.

Toutes la formation ont pilotes par des formateurs de la police nationale notoriété des experts des pays amis qui seront désormais être logent dans ces nouveaux locaux.

L'académie de police a acquis au cours des années une reconnaissance et une notoriété qui lui ont aujourd'hui une renommée régionale.

Fervent défenseur de la mémoire de martyre tombe sur le champ d honneur, le chef d'etat ismael omar guelleh a déposé une gerbe en mémoire des hommes et des femmes qui se sont battus au péril de leur vie pour défendre la nation.

Une minute a été observe au cours de lequel la fatiha a été récitée en la mémoire des martyrs.

Outre ces fonctions de sécurité, la police nationale est partie intégrante des forces de défense du pays. Un moment fort et solennel pour honorer les soldats tombes sur le champ d honneur auquel la nation reste reconnaissante.