21
Fri, Jul

Le chef de l’Etat inaugure les travaux d’une conférence sur l’enseignement supérieur et la recherche dans les pays d’Afrique de l’Est et de l’Océan Indien

Activités présidentielles
Typography

Une conférence de haut niveau regroupant les ministères de l’enseignement de cinq pays de l’afrique de l’Est et l’ocean Indien, membres de l’UNESCO à savoir l’Ouganda, le Comores, la Somalie, le Sénégal et le sud soudan a débuté ce matin à l’hôtel Kempenski sous le haut patronage du président de la République cette conférence durera du 2 au 4 mai prochain.

Mr Ismaël Omar Guelleh président de la République accompagné de la première a été accueilli à son arrivée par le ministre de l’enseignement supérieur le docteur Nabil Ahmed ainsi que les autres membres du gouvernement des parlementaires des hauts cadre et dignitaires, civils et militaires du pays les diplomates accrédités à Djibouti ainsi que les représentants des organisations internationales basées à Djibouti.

Un accueil agrémente par les danses folkloriques, sous une ambiance haute en couleur.

Cette conférence de trois jours concerne donc le défi de l’enseignement supérieur les universités et les jeunes.

Cette réunion de hauts niveaux interpellera le public inclure davantage les sciences naturelles, la recherche scientifique et sociale pour relever les défis des objectifs de développement durable de la sécurité humaine, de la paix et des réseaux climatiques de la région impliques dans le domaine des recherches.

Tout le long de cette conférence sera organisé des séances pleinieres et des sessions parallèles basées sur les différents thèmes avec des spécialistes reconnus des praticiens du développement de la région de l’Afrique des universitaires comment des leaders d’opinion ainsi que des étudiants et des représentants d’organisation de développement comme pour leur expertise dans les thèmes de la conférence.

"Je voudrais féliciter pour cette initiative le Ministre de l’Enseignement Supérieur et la Directrice Régionale de l’UNESCO, Mme Ann Therèse Ndong Jetta pour l’organisation de cette conférence qui constitue une première dans le genre et qui, je suis convaincu, vous permettra d’identifier les voies et moyens pour construire un enseignement supérieur de qualité à la fois porteur d’une éducation basée sur la paix et la tolérance et à même de répondre aux exigences d’un marché de l’emploi en perpétuel mouvement. Que la réflexion porte sur les défis à venir en Afrique de l’Est et dans l’Océan Indien me réjouit d’autant plus au vu de l’interdépendance sociale, culturelle, environnementale et économique que nous partageons. " A-t-il déclare le president guelleh.

"Nous vivons un véritable tournant de notre histoire où plusieurs indicateurs comme le taux de croissance, le dynamisme régional, notre jeunesse africaine en plein essor et de plus en plus diplômée nous autorisent à être optimiste pour notre avenir. Tout cela nous rassure sur nos capacités à affronter le monde avec beaucoup de réalisme et à toujours aller de l’avant."

Le président guelleh a indiqué "Mais pour atteindre nos objectifs, il faudra travailler sur l’acquisition de plus de savoir et de connaissance avec pour vecteur du progrès la recherche et un enseignement de qualité en phase avec son époque, avec les exigences de modernisation de notre économie, mais aussi avec les défis de notre époque."