février 20, 2020

Djibouti réaffirme sa position constante depuis février 2018 dans le conflit avec DP World

Djibouti réaffirme sa position constante depuis février 2018 dans le conflit avec DP World

Par un communiqué de presse en date du 14 janvier 2020, le groupe DP World a annoncé qu’un arbitre unique statuant sous l’égide de la London Court of International Arbitration a rendu, le 10 janvier 2020, une nouvelle sentence dans le conflit qui l’oppose à la République de Djibouti, à la suite de la résiliation du contrat de concession du terminal à conteneurs de Doraleh intervenue le 22 février 2018.

La République de Djibouti ne saurait en cas accepter une telle décision, rendue dans une procédure à laquelle elle n’a pas participé et qui bafoue les règles le droit international. Ces règles permettent à un Etat souverain de résilier tout contrat pour un motif invoquant l’intérêt supérieur de la nation moyennant le  versement d’une juste indemnisation.

Dans ce conflit, la République de Djibouti réaffirme sa position constante depuis février 2018.

Fin de la formation sur la communication interculturelle et la négociation internationale.

Fin de la formation sur la communication interculturelle et la négociation internationale.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Mahmoud Ali Youssouf a présidé ce matin la fin de la formation sur la communication interculturelle et la négociation internationale qui a eu lieu au de l’institut diplomatiques.

La formation sur la communication interculturelle et la négociation internationale est un formation qui est organisé en partenariat avec l’IGAD toujours soucieuse de la performance de son personnel dans le but de servir efficacement ses états membres à atteindre les objectifs d’intégration économique avec le financement de l’union européenne.

Une formation sur la négociation est une question transversale, elle est utile dans tous les domaines et à tous les niveaux nationaux, régionaux et internationaux.

Ont participé à cette formation les cadres des administrations publics.

La cérémonie de clôture a vu la participation du directeur général de l’institut des études diplomatique Ali Moussa Meiguage, du directeur de l’agriculture et de l’environnement de l’IGAD qui est actuellement le secrétaire exécutif par intérim de l’IGAD Mohamed Moussa Mohamed, de l’ambassadeur de l’union européenne Aidan O’hara.

Ministère du Commerce: contrôle des prix des produits alimentaires.

Ministère du Commerce: contrôle des prix des produits alimentaires.

Suite au constat par la, population des fortes  augmentations des prix de certains produits alimentaires  ces derniers temps, une équipe du ministre du Commerce composée des contrôleurs et accompagnée des éléments de la gendarmerie nationale ont procédé, ce matin, à des contrôles inopinés  dans les magasins et commerces de la  commune de Balbala

L’objectif principal de cette opération consiste à s’assurer du respect des prix homologués par le ministère du Commerce.

Après avoir sillonné les différents points de vente, l'équipe du ministère du Commerce a constaté que les prix pratiqués dépassaient largement les prix fixés par le département ministériel du commerce sur le pétrole lampant (kérosène) ou encore la vente des produits alimentaires.

L'équipe a aussi vérifié la date limite ou de péremptions des consommations  des produits alimentaires  périmés dans certains lieux de commerce.

A cet occasion, les contrôleurs de la direction du Commerce ont convoqué les opérateurs  pour une réunion de concertation au ministère du Commerce.

Ces opérations de contrôle vont continuer  jusqu’ à la fin du mois dans les autres communes de la capitale et les régions de l'intérieur.

Par le biais de ses contrôleurs, le ministère du Commerce saisi cette occasion pour lancer un appel à tous les operateurs économiques et en leur demandant  de se conformer au respect des prix fixés tout en rappelant que les pratiques inflationnistes sont passibles de sanctions et de poursuites pénales.

Le Premier ministre reçoit la visite de la présidente de l’Union interparlementaire.

Le Premier ministre reçoit la visite de la présidente de l’Union interparlementaire.

Le Premier ministre Abdoulkader kamil a reçu ce matin la  visite de la présidente de l’Union interparlementaire, Gabriela Cuevas Barron.

La présidente de l'Union interparlementaire a été introduite par le président de l'Assemblée nationale Mohamed Ali Houmed.

Les discussions entre le Premier ministre et la président de l'Union interparlementaire ont porté sur les voies et moyens de renforcer la coopération et la partenariat entre la république de Djibouti et l'Union interparlementaire.

Le Premier ministre djiboutien a souhaité la bienvenue à la présidente de l'Union interparlementaire qui la remercie à son tour pour son accueil malgré un emploi de temps chargé.

L’union interparlementaire est une organisation internationale qui est composée de la quasi-totalité des parlements dans le monde dont le parlement djiboutien.

Cette organisation internationale agit pour le renforcement de la diplomatie parlementaire et le rapprochement entre les peuples.

Réunion de concertation au ministère du Travail pour améliorer le service du transport urbain.

Réunion de concertation au ministère du Travail pour améliorer le service du transport urbain.

Dans la journée du Mercredi 15 Janvier 2020 s’est tenue une réunion  de concertation sur le transport urbain et inter-urbain au palais du peuple.

Sous la houlette du Ministre de l’Equipement et des Transports  Moussa Mohamed Ahmed, cette réunion a vu la participation de nombreux acteurs de ce secteur à savoir la Maire de Djibouti, Fatouma Awaleh Osman, des parlementaires de l’assemblée nationale, le Directeur Générale de la Police Nationale, Mr Abdillahi Abdi Farah, le Président de la société civile et l’ensemble des syndicats de bus et mini-bus.

Les discussions ont porté sur la situation du secteur de transport urbain et inter-urbain principalement sur les doléances de la société civile et syndicats.

Les différentes parties prenantes se sont mis d’accord sur la manière de solutionner rapidement les problèmes de pénurie de bus pendant  les heures de pointe et de tenir dorénavant des réunions régulières pour la mise en place de la réforme générale du transport urbain et inter-urbain. 

Distribution de masse de moustiquaires.

Distribution de masse de moustiquaires.

Du l'ilot du Héron en passant par Arhiba ou quartier 7 jusqu'au lit de l'oued d'Ambouli, les agents du ministère de la Sante épaulés par les agents issus de la communauté ont procédé à la stratégie de porte à porte pour distribuer plus de 150 000 moustiquaires MILDA. 

Cette distribution s’ajoute aux 20 000 moustiquaires qui ont été distribués au moment du déclenchement du plan ORSEC.

Rappelons également qu’en avril 2019, le secteur de Balbala avait également bénéficié d'une campagne similaire durant laquelle plus de 195 000 moustiquaires avaient été distribuées à la population.

A terme, l’objectif du département de la santé est d’atteindre une couverture universelle d'utilisation des Milda en dotant la population d’un moyen de protection efficace contre les piqûres des moustiques qui sont vecteurs du paludisme et des fièvres d'origine virale telles que le Chikungunya.

L'utilisation des MILDA constitue un des moyens les plus efficaces préconisé par le ministère de la Santé dans le cadre de la lutte anti vectorielle.

Atelier de formation en faveur des animateurs et bénévoles de différents CDC de la capitale.

Atelier de formation en faveur des animateurs et bénévoles de différents CDC de la capitale.

La Direction de la Jeunesse du SEJS a organisé ce matin au CDC de quartier 3, un atelier de formation en faveur des animateurs et bénévoles de différents CDC de la capitale.

Dispensée par la directrice PI Neima Farah et Fatouma Nouho du département de la jeunesse, la formation a porté sur la santé mentale et le soutien psychosocial lors de l’intervention d’urgence générale, les facteurs de risque et la prévention sur les types de troubles de la santé mentale.

Cette formation qui durera deux jours pour les animateurs et ensuite deux autres pour les directeurs s'inscrit dans le cadre de la nouvelle politique du SEJS qui favorise le volet formation, conception et évaluation d’ateliers visant à développer un comportement préventif chez les personnels.