mai 28, 2020

Clôture de la 4ème  promotion du stage international de « Perfectionnement d’enquêteurs »

Clôture de la 4ème  promotion du stage international de « Perfectionnement d’enquêteurs »

L’école internationale de perfectionnement à la pratique de la police judiciaire (EI3PJ) a abrité le mercredi une cérémonie de clôture de la 4ème  promotion du stage international de « Perfectionnement d’enquêteurs » d’une durée de six semaines.

Ce stage qui a débuté le 06 Janvier 2020, a rassemblé 20 stagiaires de 15 pays de l’Afrique et de l’Océan indien, à savoir la Côte d’Ivoire, le Madagascar ; le Bénin, le Niger, le Burkina Faso, le Sénégal, le Gabon, le Cameroun, le Burundi, la Guinée Conakry, la Mauritanie, la RDC, le Mali, le Congo Brazzaville et Djibouti.

Présidé par le Substitut du Procureur général, en l’occurrence M. IBRAHIM HOUSSEIN WAISS, l’événement a vu la participation du préfet de la région d’Arta, du Président du conseil régional d’Arta, du Procureur de la République, de l’attaché de sécurité intérieure près  l’ambassade de France à Djibouti, des Représentants du DGPN et de la Garde-côte, du représentant du Commandant la MIADIT 13 de l’Arme des carabiniers italiens, de plusieurs magistrats, des représentants des organisations du système des Nations Unies et de plusieurs officiers de la gendarmerie nationale.

Au cours de cette cérémonie riche en couleurs, le président de cette 4ème promotion d’enquêteurs a pris la parole, après la lecture du saint coran, pour résumer le programme de formation que les stagiaires ont suivi durant les six semaines écoulées avant de remercier les différentes autorités présentes à la cérémonie.

Il a également tenu à remercier vivement le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le colonel ZAKARIA HASSAN ADEN, pour cette belle réalisation et le travail remarquable qu’il accomplit au quotidien au profit de cette école.

Le Commandant  d’École, à savoir le Chef d’Escadron HOUSSEIN MOHAMED KAYAD a lui aussi tenu une allocution dans laquelle il a mis en exergue l’intensité de la formation et l’assiduité des stagiaires.

Il a également remercié les partenaires locaux et internationaux qui participent activement aux instructions et contribuent grandement au développement des curricula de l’EI3PJ.

De son côté, le Représentant du Procureur Général a prononcé une allocution dans laquelle il s’est adressée aux stagiaires pour les exhorter à « sortir de la routine » et à cultiver le goût du partage des savoirs acquis.

Il a conclu son discours en remerciant le gouvernement, le haut commandement de la gendarmerie et les instructeurs de l’EI3PJ. 

A cette occasion, les stagiaires de la promotion ont reçu leurs diplômes et les insignes de l’École des mains des officiels présents sur les lieux.

A l’issue, les stagiaires et les officiels ont posé pour la traditionnelle photo de famille avant d’être reçu par le Colonel ZAKARIA HASSAN ADEN, Chef d’Etat-major de la Gendarmerie Nationale à la salle d’honneur du Centre de Conférence où il s’est entretenu avec eux.

Le Colonel ZAKARIA HASSAN ADEN n’a pas manqué de féliciter les stagiaires pour leurs excellents résultats et en a profité pour remettre à chacun d’eux un présent avant de les convier au déjeuner qui a eu lieu à la salle polyvalente.

Le commandant de la garde-côtes accueille le Vice-ministre de la Défense de la République Tchèques.

Le commandant de la garde-côtes accueille le Vice-ministre de la Défense de la République Tchèques.

Le colonel Wais Omar Bogoreh, commandant de la garde-côtes a accueillis chaleureusement dans l’enceinte de la Direction Général de la garde-côtes sis à Escale une forte délégation de la division de la coopération industrielle du ministère de la Défense de la République Tchèque conduite par Tomas KOPECNY, Vice-ministre de la Défense de la République Tchèques en présence de l’ambassadeur Tchèque Pavel Mikes et des officiers de la garde-côtes.

Après une importante prise d’arme rendue en l’honneur du Vice-Ministre de la Défense de la République Tchèque, le colonel Wais Omar Bogoreh a reçu la forte délégation dans la salle de réception pour leur souhaiter la bienvenue et leur faire une présentation exhaustive des différentes missions, installations et équipements de la garde-côtes.

Pendant la réunion, les deux responsables ont soulevé plusieurs points dans le volet de la sécurité et la sureté maritime du Golfe d’Aden et celui de Bab-el-mandeb. Le commandant de la garde-côtes et le Vice-Ministre de la Défense de la République Tchèque ont eu des échanges fructueux et constructif faisant état de la très bonne coopération et collaboration entre la République de Djibouti et la République Tchèque et la volonté de développer davantage les relations bilatérales existantes entre les deux pays frères et amis.

Lors de l’entretien entre le colonel Wais Omar Bogoreh, et le Vice-Ministre Tomas KOPECNY, il fut aussi l’occasion pour les hommes d’affaires faisant partie de la délégation de la division de la coopération industrielle du ministère de la Défense de la République Tchèque de présenter au commandant de la garde-côtes  les industries militaires et civiles tchèques et leurs innovations dans le domaine de la technologie des radars et d’équipements militaire.

Le Vice-Ministre de la Défense de la République Tchèque, Tomas KOPECNY a pour sa part loué le développement fulgurant et l’avancée majeure atteint en si peu de temps de la garde-côtes. Il a en outre affirmé que son pays se tient prêt à collaborer davantage avec la République de Djibouti pour appuyer les efforts considérables de la garde-côtes dans le domaine de la sécurité et la sureté maritime.

Le ministre de l’Equipement et des Transports reçoit le Vice Amiral de la garde-côte japonaise.

Le ministre de l’Equipement et des Transports reçoit le Vice Amiral de la garde-côte japonaise.

Le ministre de l’Equipement et des Transports, MOUSSA MOHAMED AHMED a reçu ce matin, le Vice Amiral de la garde-côtes Japonaise Mr HOSHI SUMIO accompagné  de l'ambassadeur nippon accrédité à Djibouti KOJI YONETANI en présence du Colonel Waiss Omar Bogoreh, Commandant de la garde-côte Djiboutienne .

Les discussions ont porté essentiellement sur les exercices de simulations contre la piraterie maritime menés conjointement par la garde-côte japonaise et la garde djiboutienne ces derniers jours dans les eaux territoriales djiboutiennes .

En marge de ces opérations de la 8iem édition de ces exercices , une centaine de garde-côtes djiboutiens, quatre patrouilleurs et huit véhicules ont été déployés par Djibouti ainsi qu'un avion et un bateau de guerre de la marine Japonaise .

Le Vice-amiral se dit réjouis de la coopération djibouto-japonaise en matière de lutte contre la piraterie et la sécurité maritime .

Pour sa part , le ministre a loué le développement et les avancées majeures enregistrées de la garde-côte djiboutienne et tiens à féliciter cette institution pour le travail remarquable.

Le ministre de la Défense djiboutienne reçoit son homologue ivoirien.

Le ministre de la Défense djiboutienne reçoit son homologue ivoirien.

Le ministre de la Défense, chargé des relations avec le parlement, Hassan Omar Mohamed, a reçu, la visite de travail du ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire Hamed Bakayoko. .
Le ministre Ivoirien était accompagné du consul honoraire de la Côte d’ivoire à Djibouti, M.Tommy Tayoro Nyckoss.

A noté  que cette rencontre s’est déroulée en présence, c$oté djiboutien du général de corps de l'armée Zakaria Cheik Ibrahim, Chef d’état-major général des Armées, du General de Brigade Taher Ali Mohamed, chef d’état-major de la défense PI , du chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le  colonel Zakaria Hassan Aden ainsi que le commandant de la garde républicaine, le colonel Mohamed Djama Doualeh.

L’occasion pour le ministre djiboutien de la défense de féliciter et souhaiter la bienvenue à son homologue ivoirien.  Hassan Omar s’est notamment dit « honoré » de  cette première visite officielle d’un ministre Ivoirien de la Défense.

Par ailleurs, le ministre ivoirien de la Défense a rendu hommage à la politique et surtout la diplomatie pacifiste prônée par le Président de la république de Djibouti qui s’emploie défendre les relations de bon voisinage avec tous les pays de la région.

De son côté, le ministre Ivoirien de la Défense a exprimé ses chaleureux remerciements à son homologue djiboutien pour l’accueil et  s’est enfin dit heureux de la bonne coopération entre Djibouti et la Côte d’Ivoire qui a promis de renforcer la coopération bilatérale en matière de sécurité de nos deux pays.

Le ministre Hassan Omar a rappelé avec force l’amitié et les relations privilégiées qui lient Djibouti et la république de la Côte d'Ivoire.

Le ministre du Budget effectue une visite à l’usine GOLDEN AFRICA  DJIBOUTI.

Le ministre du Budget effectue une visite à l’usine GOLDEN AFRICA  DJIBOUTI.

Le ministre du Budget  ABDOULKARIM  ADEN CHER, accompagné de son conseiller principal M. IDE SOULEIMAN , du Secrétaire Général M. SIMON MIBRATHU, du  Directeur des Douanes et des Droits Indirects , M. GOULED AHMED, ,  et  de son équipe  de collaborateurs et cadres du Ministère, a effectué ce matin  en visite à l’usine GOLDEN AFRICA  DJIBOUTI sur les hauteurs de la Zone Industrielle de DORALEH.

La délégation a été accueillie à DORALEH,  sur le site de l’usine  par  le Directeur général adjoint   ADNAN HANTOSH et le Directeur des ventes et  des relations publiques M. FAYEZ WAHIB MOHAMED.

La délégation  a effectué une tournée de l’usine en visitant  les différentes postes de productions, le poste de production des conteneurs en plastiques, celui du raffinement de l'huile de palme, et celui de la mise en emballage de différents volumes.

Modèle d’efficacité, en matière de procession d’huile alimentaire  la Société GOLDEN AFRICA SARL,  reçoit son huile brute  directement  à travers un système d’oléoduc reliées  directement au Port Multipurpose de Doraleh (DMP) en acheminant ainsi les matières premières jusque dans ses blocs de traitement.

L’huile une fois raffinée est empaquetée dans  des jerricans de tailles  et de volumes différents, de là  les palette de jerricans  sont embarqués à bord de camions et de wagons  pour être distribués jusque dans les pays  voisins , Somalie, Ethiopie , et même  au Yémen.

Lors  de l’entrevue qui a suivie, M. ADNAN HANTOSH a exposé les objectifs  visés par la société GOLDEN AFRICA, à savoir de devenir un pôle de production régional pour cette huile alimentaire (huile de palme) et de diversifier  la production en fabricant des savons et divers produits dérivés,  ils étaient  en outre satisfait  des conditions favorables  qui leur étaient accordés par Djibouti , en terme d’incitations fiscales, mais déplorait simplement le coût non avantageux  de l’énergie sur le plan de la compétitivité régionale.

Le ministre du Budget a répondu que notre pays met tout en œuvre pour diversifier les sources d’énergies  et que de nombreux projets sont en cours, car  la réduction des coûts en matière d’énergie étant notre principal souci.

Le ministre a exhorté les responsables à poursuivre leurs actions en faveur du développement national, car cette usine fait  partie des sociétés  porteuses de développement, de création de richesse et d’emplois, et constituait de ce fait l’un des maillons de notre fierté nationale.

  1. ADEN CHER a assuré les responsables de GOLDEN AFRICA que son département ferait tout son possible pour accompagner cette société dans sa recherche de productivité de compétitivité et d’efficacité.

Etendue sur une superficie globale de 12 hectares la société Golden Africa a valeur d’usine pionnière dans l’activité industrielle à Djibouti. Elle est dotée de plusieurs chaines de production. Ses produits sont destinés aussi bien à la consommation locale qu’à l’exportation à l’étranger, notamment les pays  de la région, Cette unie emploi 250 nationaux permanents, et 250 ouvriers journaliers.

Exercice militaire djibouto-japonais.

Exercice militaire djibouto-japonais.

Dans le cadre de la lutte contre la piraterie maritime, les garde-côtes djiboutiens et les garde-côtes japonais ont organisé conjointement le 10 Février 2020 la 8ème édition de l’exercice de simulation de grande envergure sur le Transfert des pirates sous la supervision du Colonel Wais Omar Bogoreh Commandant des garde-côtes et du vice-amiral Hoshi Sumio Commandant adjoint des opérations des garde-côtes japonais.

En effet, la particularité de l’exercice de Transfert des pirates de cette année a inclus une partie maritime de l’exercice où des patrouilleurs des garde-côtes ont débarqué et escorté les pirates depuis le quai n°10 du Port de Djibouti jusqu’à la Direction Générale des Garde-côtes sis escale. Il s’en est suivi ensuite la deuxième partie terrestre qui a conduit l’exercice jusqu’à la base d’auto défense Japonaise à Djibouti afin d’embarquer les supposés pirates à l’avion. Les garde-côtes djiboutien Japonais se félicitent de l’excellence de leur coopération et leur coordination sur la sécurité et la sûreté maritime et notamment la réussite de la 8e édition de l’exercice de simulation des transferts des pirates. De son côté, le Commandant adjoint des opérations des garde-côtes japonais a insisté sur la menace réelle que représente la piraterie maritime en rendant hommage à l’excellente coordination entre les deux institutions qui constitue un facteur capitale dans la réussite de ce genre d’exercice.

Le colonel Wais Omar Bogoreh a réagit à cette exercice entre les deux nations en louant la coopération et l’utilité de cette simulation qui présente une importance régionale et internationale .Il a en outre indiqué que la tenue de la 8ème édition de cet exercice témoigne de l’excellence de coopération et des coordinations entre les deux pays amis et frères, la République de Djibouti et le Japon et par conséquent entre les gardes côtes djiboutien et Japonais.

Le ministre de la Décentralisation reçoit l'ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne.

Le ministre de la Décentralisation reçoit l'ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne.

Le ministre chargé de la Décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis a reçu à son cabinet le nouvel Ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne en république de Djibouti et auprès de l’IGAD, Aidan O’Hara.

Cette audience s'inscrivait dans le cadre des visites de courtoisie et de premier contact du diplomate européen avec les autorités nationales. 

Aussi, le ministre lui a tout d'abord souhaité la bienvenue au pays et au SED et l'a assuré de son appui dans l'accomplissement de ses missions dans notre pays. 

Les deux hommes ont profité de cette occasion pour faire un bref tour d'horizon des questions de la décentralisation et du développement local.

Le ministre Aramis a rappelé à son interlocuteur que l'importante réforme portée par son département en synergie avec les ministères sectoriels et techniques découle de la volonté politique du président de la République pour d'une part asseoir une gestion de proximité pour  rapprocher les administrés de l'administration et répondre efficacement aux  besoins et aux préoccupations de nos concitoyens et d'autre part promouvoir un développement équilibré de nos régions à partir des potentialités de chacune d'elles avec la participation active de nos communautés à l'amélioration de leurs conditions de vie. Le ministre a mis  l'accent sur le souci de son département en charge du cadrage et du pilotage  de la feuille de route du président de la République en matière de la politique de la décentralisation de veiller à la cohérence et à l'efficacité de toutes les activités y afférentes sur l'ensemble du territoire national.

Il a été également question dans les échanges entre le ministre Aramis et l'ambassadeur O'Hara du projet d'appui à la décentralisation, au renforcement du système local de gouvernance et au développement local financé par l’Union européenne dans le cadre du 11e FED et dont le lancement.