janvier 21, 2021

Communiqué du ministère de l’Intérieur

Communiqué du ministère de l’Intérieur

Suite à l’attaque contre la brigade de la Gendarmerie de la ville de Tadjourah, perpétrée le jeudi 14 janvier 2021 par un groupe d’individus armés, une enquête a été diligentée afin de mettre la lumière sur cet acte criminel.

D’après les premiers éléments de l’enquête, il ressort que cet acte abject a été commis par un groupe de malfaiteurs connu des services de la Gendarmerie pour trafic et traite d’êtres humains.

Cette agression s’apparente plus à un acte de représailles dirigé contre les services de la gendarmerie de Tadjourah qui contrarient les agissements criminels de ces malfaiteurs.

Ces individus sans foi ni loi n’ébranleront pas la détermination et la bravoure de nos gendarmes.

A l’heure actuelle, tout est mis en œuvre pour que les auteurs de cette agression activement recherchés par les forces de défense et de sécurité soient traduits devant la justice pour répondre de leur acte.

Le ministre de l'Équipement et des Transports inaugure un parc à bétail au DMP

Le ministre de l'Équipement et des Transports inaugure un parc à bétail au DMP

Le Doraleh Multipurpose Port (DMP) a inauguré aujourd'hui un Terminal de Bétail.

Cette cérémonie a vu la participation d'une importante délégation éthiopienne.

Cette délégation fut conduite par M. Umer Husen ministre de l'Agriculture de la république fédérale d'Éthiopie, son secrétaire général Mme Ayinalem Niguse et le directeur général de ce même ministère, Mengistu Tesfa. Les autorités des affaires maritimes éthiopiennes étaient représentées par Mokonnen Abera. Les autres membres de cette délégation étaient M. Roba Megersa, directeur général de ESLSE et M. Kefale Woldemariam, directeur général des corporations des travailleurs de l'agriculture ainsi que l'Ambassadeur de l'Ethiopie à Djibouti.

Du côté djiboutien, le ministre de l'Equipement et des Transports, Moussa Mohamed Ahmed et en même temps assumant l'intérim du ministre de l'Agriculture, de l'Eau, de la Pêche, de l'Elevage et des Ressources halieutiques, du Président de l'Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti, M Aboubaker Omar Hadi, du Directeur Général de PDSA DMP, M Djama Ibrahim Darar.

Récemment ajouté aux services qu'offre le DMP (DoralehMultipurpose Port), sa capacité d’exportation est de 2.5 millions de têtes de bétail par an.

Sachons que la superficie de la 1ère phase du terminal est de 27.515 m2 Unique dans la région.

Il aura un impact direct sur le chômage avec la création de 1000 emplois directs et 2000 indirectes.

UPF: atelier de sensibilisation pour les médias

UPF: atelier de sensibilisation pour les médias

L’Union  de la Presse Francophone de Djibouti avec la collaboration de l’UNICEF  et de l’USAID a organisé  aujourd’hui à l’institut des Etudes Diplomatiques de Djibouti  une journée de sensibilisation à l’endroit des journalistes djiboutiens  sur le prix national des médias pour les enfants. 

Ont participé  à cette journée le Président de l’UPF-Djibouti M.Kenedid Ibrahim Houssein, le responsable de la Communication de l’UNICEF Djibouti M.Fayçal Oulmi, Mme Fatouma Ibrahim spécialiste  de la communication pour le développement.

Lors de cette journée une présentation de la convention Internationale  des droits de l’enfant a été faite. Celle-ci a été adoptée en 1989 par les Etats membres de l’ONU et  met en avant quatre principes fondamentaux concernant les enfants : la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, le droit de vivre, survivre et se développer ainsi que le respect des opinions de l’enfant surtout en cette période de crise de Covid -19. 

Aussi le rôle des médias dans la promotion des droits de l’enfant a été abordé.   

Les journalistes jouent un rôle primordial dans la promotion et la protection des droits de l’enfant. Ce prix a été mis en place afin de les d’inciter à couvrir et à défendre les droits des enfants et à s’impliquer pleinement à la question de l’enfance.

Ce prix récompensera les meilleurs journalistes de la presse écrite et audio-visuelle qui se sont illustrés par la qualité de leur publication ou diffusion télévisuelle et radiophonique concernant la défense et la promotion des droits de l’enfant. 

Ce prix est ouvert aux journalistes de la presse écrite et audio-visuelle. Les journalistes de la presse écrite peuvent présenter un article publié cette année et qui traite de la question de l’enfance à Djibouti. 

Idem pour les journalistes de l’audio-visuelle qui peuvent présenter une émission, un reportage mais aussi un documentaire traitant de la question de l’enfance à Djibouti (Nutrition, MGF, enregistrement des naissances) en incluant des éléments de la convention des droits.  

Enfin,  était au programme de cette journée aussi le rôle des médias dans le changement de comportement. 

La date limite de participation pour ce prix national des médias pour les droits de l’enfant a été fixée au 23 janvier prochain. 

Dans un discours prononcée à l’occasion de cette journée le président de l’UPF-Djibouti  M.Kenedid Ibrahim Houssein a rappelé l’importance des médias nationaux dans la sensibilisation des droits de l’enfant et le rôle que les journalistes peuvent jouer dans la protection et la préservation des droits de l’enfant.  Il a déclaré  qu’à  Djibouti la question de l’enfance est une priorité du gouvernement et elle fait partie intégrante des droits humains. 

Le responsable de la Communication de l’UNICEF M.Faycal Oulmi a quant insisté sur  l’importance de ce prix concernant la promotion des droits des enfants à Djibouti. Il a expliqué aux  participants le rôle joué par l’UNICEF-Djibouti  qui s’emploie avec ses partenaires  à  faire en sorte que chaque enfant et chaque adolescent puisse survivre, s’épanouir dans les meilleures conditions. 

Communiqué du Ministère de l’intérieur

Communiqué du Ministère de l’intérieur

Le Ministère de l’Intérieur condamne avec force l’attaque criminelle perpétrée hier soir par un groupe d’individus armés contre la brigade de gendarmerie de la ville de Tadjourah et, déplore le décès d’un agent de ce corps pris par le feu ouvert par les malfaiteurs.

Nous informons la population que la sécurité des biens et personnes a immédiatement été restaurée sur l’ensemble de la ville de Tadjourah et que, les forces armées et de sécurité sont à l’heure actuelle à la poursuite des assaillants armées ?

Cet acte odieux et d’une violence contraire aux valeurs de paix caractérisant en permanence notre société constitue un malheureux précédent.

Il est loin d’être, comme se sont immédiatement empressés de relayer les détracteurs habituels de Djibouti, une démonstration de force d’un prétendu mouvement politico-armé.

Budget: le ministre signe un accord de construction de 10.000 logements

Budget: le ministre signe un accord de construction de 10.000 logements

Le Ministre du budget Abdoulkarim Aden Cher en collaboration avec la ministre du Logement Amina Abdi, a paraphé une convention d'investissement  portant sur un projet de construction de 10 000 logements  avec le PDG du groupe Palmeraie Développement Monsieur Hicham Berrada SOUNNI. 

Il s'agit d'un groupe marocain réputé  dans l'immobilier social, le moyen standing et l'immobilier de luxe. Le financement est destiné à la construction de logement social.

Une cérémonie de signature qui a vu la participation du Secrétaire Général de la Présidence Mr  Mohamed Abdillahi Wais, de l'investisseur Liban Ismail Omar et du Chef de la cellule de la politique fiscale Mr Abdoulfatah Moussa Arreh. 

Un projet qui s'inscrit dans le cadre de la politique de logement « UN TOIT POUR TOUS » du Président de la République Son Excellence Ismail Omar Guelleh.

Affaires sociales : premières séances d’alphabétisation des bénéficiaires du PNSF

Affaires sociales : premières séances d’alphabétisation des bénéficiaires du PNSF

En collaboration avec le Ministère des Affaires sociales et des Solidarités (MASS), l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes (UNFD) a lancé les premières séances d’alphabétisation des bénéficiaires du PNSF.

En effet, la ministre des Affaires Sociales et des Solidarités, Mme Mouna Osman Aden, accompagnée de la Secrétaire Générale de l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes, Mme Fatouma Moussa Ahmed a assisté, le mercredi 13 janvier, à une session d’alphabétisation dans deux écoles des communes de Boulaos et Balbala avec plusieurs collaborateurs des deux institutions.

Cette collaboration est le fruit des succès engrangés par le Programme d’alphabétisation mené par l’UNFD, avec le leadership de la première Dame, Son Excellence Mme Kadra Mahamoud Haid qui fait de ce programme, sa priorité.

Il s’agit de capitaliser sur l’investissement du capital humain en interconnectant les bénéficiaires du PNSF au programme d’alphabétisation. Ce qui constitue une consolidation et package de service social pour la sortie de pauvreté graduelle et durable en faveur de nos communautés.

La visite des deux responsables a été l’occasion de s’imprégner de l’engouement des bénéficiaires pour le programme d’alphabétisation conscientes qu’elles sont de son impact sur leur capacité à lutter contre la pauvreté et à entrevoir l’avenir avec l’atout considérable qui est la maitrise de la connaissance.

Le coordonnateur national du programme, Abdillahi Omar Ibrahim, a fait le point, au cours de cette manifestation, sur l’alphabétisation des adultes à la délégation en mettant en relief les retombées et impacts positifs ainsi que les axes directeurs et les perspectives de ces séances.

Finance/AFD/Mairie: signature d'une convention destinée à la décentralisation

Finance/AFD/Mairie: signature d'une convention destinée à la décentralisation

Le Ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l'Industrie, Monsieur ILYAS MOUSSA DAWALEH, la Maire de la Ville de Djibouti, Madame FATOUMA AWALEH OSMAN, l’Ambassadeur de France auprès de la République de Djibouti, Monsieur Arnaud GUILLOIS et le Directeur de l’Agence Française de Développement à Djibouti, Monsieur Philippe COLLIGNON, ont signé ce mercredi 13 janvier 2021, en présence du Secrétaire d'Etat à la Décentralisation, Monsieur HAMADOU MOHAMED ARAMIS, une convention de financement en faveur de la République de Djibouti destinée à appuyer la décentralisation et la Gouvernance Publique en République de Djibouti.

Ce financement d’un montant de 8 millions d'euros (soit près de 1.8 milliards de Francs Djibouti) correspond au premier projet de l'Agence Française de Développement (AFD) en appui à la Gouvernance Publique à Djibouti. De façon cohérente avec les priorités nationales, il cible la Ville de Djibouti (la Mairie et ses Communes) dans le cadre du processus de décentralisation porté par la République de Djibouti.

En parallèle, la France apporte un soutien fort au processus de décentralisation en République de Djibouti, avec le développement de la coopération décentralisée qui se traduit notamment par le projet de coopération entre la Région Sud (Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Djibouti, ouvrant ainsi de nombreuses perspectives sur les thématiques du développement urbain, de la gestion de l’eau, du développement portuaire et économique.

Au niveau de la Ville de Djibouti, le PROGOUV viendra soutenir la Mairie et les Communes afin d’améliorer la délivrance des services publics locaux par l’opérationnalisation d’un cadre de gouvernance locale réinventé entre l’Etat, les collectivités territoriales et les citoyens de la Ville de Djibouti. Ainsi, le projet visera tout à la fois à : renforcer les capacités humaines, financières, organisationnelles et matérielles des collectivités de la Ville de Djibouti de façon cohérente avec les évolutions du cadre national relatif à la décentralisation ; développer les capacités d’intervention des collectivités de la ville de Djibouti en matière de développement urbain ; redynamiser la démocratie locale en favorisant l’émergence d’initiatives locales, dans un cadre de transparence et de redevabilité.

Le projet a ainsi vocation à appuyer l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la gouvernance locale du territoire de la Ville de Djibouti dans une démarche inclusive.

La cérémonie de signature de cette convention a été l’occasion de réaffirmer l’engagement des différentes parties prenantes et acteurs de la Décentralisation, dans cette démarche collaborative et inclusive portée par le projet au bénéfice des citoyens de la Ville de Djibouti.