avril 07, 2020

Prestation de serment de Maître Hawa Ahmed Dini au palais de justice.

Prestation de serment de Maître Hawa Ahmed Dini au palais de justice.

Le palais de justice a abrité aujourd'hui une prestation de serment de notariat.

Cette prestation de serment s'est déroulée devant la cour d'appel et en présence  de la présidente de la cour d appel, des juges de la haute cour et des ténors  du barreau local.

Conformément à l'article 23 de la loi portant statut du notariat Mme Hawa Ahmed Dini a prêtée serment de remplir ses fonction de notaire avec exactitude et probité.

En présence de membre de sa famille et ceux  de la famille judiciaire,  Hawa Ahmed Dini est agréeàa exercer la profession de notaire.

Rappelons que la nouvelle notaire est titulaire d'un master 2 en droit des affaires internationales et européennes de l'université du Caire, en Egypte obtenu en 2010.

Elle fut nommée magistrat au siège juge auprès du tribunal de première instance en 2012 pour être plus tard promue conseillère à la cour d'appel en 2016.

Atelier technique sur l’harmonisation des traductions des mots et expressions techniques de l'administration.

Atelier technique sur l’harmonisation des traductions des mots et expressions techniques de l'administration.

Le secrétariat d’état chargé de la décentralisation a organisé aujourd’hui au Palais du peuple une réunion préparatoire de l’atelier technique sur l’harmonisation des traductions des mots et expressions techniques de l’administration dans nos langues nationales prévu prochainement et qui se traduira par l’élaboration d’un outil référentiel partagé et pratique, couvrant divers domaines et devant permettre l’amélioration de la communication entre les institutions de l’Etat et les citoyens.

Dans les mots d’introduction, le secrétaire général Mohamed Issé a tout d’abord remercié les participants pour leur présence à cette réunion préparatoire.

 Allant droit au but, il a rappelé que de par la transversalité de la thématique de la décentralisation, le secrétariat d’état chargé de la décentralisation travaille avec presque l’ensemble des départements ministériels pour coordonner le déploiement sur le terrain de la feuille de route de la politique en la matière, d’où une proximité accrue avec les citoyens, récipiendaires de l’action gouvernementale. Il a expliqué qu’en matière de la communication, le secrétariat d’état chargé de la décentralisation coordonne surtout dans les régions les activités des ministères sectoriels et techniques partage avec ces derniers les difficultés posées par l’absence d’un outil référentiel partagé des traductions des termes de l’administration, du français, langue de travail vers les langues nationales, lesquelles assurent la médiation dans la communication entre les institutions de l’Etat et les citoyens.

A l’issue de cette réunion préparatoire, rendez-vous a été pris pour les 2-3 mars 2020 pour l’atelier technique qui sera placé sous le haut patronage du ministre chargé de la décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis.

Vente des pièces automobiles prélevés sur des véhicules: les gendarmes de la Brigade PK12 identifient les coupables.

Vente des pièces automobiles prélevés sur des véhicules: les gendarmes de la Brigade PK12 identifient les coupables.

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, les gendarmes de la Brigade PK12 NORD ont obtenu des renseignements faisant état de la vente des pièces automobiles prélevés sur des véhicules appartenant au ministère de la Santé, lesquels étaient immobilisés dans un entrepôt de cette institution situé au PK12 pour des défaillances mécaniques.

Nanti de ces informations, le commandement du Groupement Judiciaire a mobilisé les gendarmes de la Brigade PK12 NORD ainsi que les techniciens en identification criminelle de la S.R.D en vue de diligenter une enquête en ce sens. Les premiers éléments de l’enquête ont pointé vers une éventuelle complicité du gardien de l’entrepôt lequel a été aussitôt entendu sur ces faits.

Parallèlement, les techniciens en identification criminelle ont entrepris leurs constatations techniques sur les 31 véhicules immobilisés dans cet entrepôt. Ces opérations ont permis de constater que 10 véhicules parmi les 31 manquent des pièces automobiles notamment deux moteurs, quatre pompes d’injections, trois boites de vitesses, deux culasses et trois démarreurs minibus.

Après des recherches intensives, quatre individus dont trois garagistes et un chauffeur de bus ont été interpellés et placés en garde-à-vue. Cette enquête a également permis la saisie de quatre minibus de transport et un véhicule PICK-UP DINA ainsi que deux moteurs des ambulances minisbus démontés. 

Grâce aux numéros de série des pièces automobiles installées sur les minibus, les techniciens en identification criminelle ont pu remonter aux véhicules dans lesquels ils ont été installés initialement par l’usine de fabrication notamment ceux appartenant au Ministère de la Santé.

Devant ces preuves scientifiques accablantes, les garagistes et les receleurs ont reconnu les faits reprochés pour vol et recel. 

La Cour établit un rapport de règlement de l'action du Gouvernement en matière de gestion des opérations financières de l'État.

La Cour établit un rapport de règlement de l'action du Gouvernement en matière de gestion des opérations financières de l'État.

La Présidente de la Cour des Comptes Mme ISMAHAN MAHAMOUD IBRAHIM a tenu une audiences dans le cadre de la rentrée des bilans de contrôle des agents de la cour des comptes en présence du ministre de la Justice et des Affaires pénitentiaire Ali Hassan Bahdon, du ministre du Budget Abdoukarim Aden cher, du vice président de l'Assemblée nationale, du médiateur de la république issack Osman  et des nombreux magistrats.

La Cour a établit un rapport sur le projet de loi de règlement et une déclaration générale de conformité, en vue de permettre au Parlement d'apprécier l'action du Gouvernement en matière de gestion des opérations financières de l'État.

Le rapport sur l’exécution des lois de finances rend compte de l'exécution de ces opérations et apprécie leur régularité. Il donne la situation financière de l’État au terme de la gestion contrôlée. La déclaration générale de conformité est établie au vu des comptes de gestion des comptables de l'État, du compte général de l'Administration des Finances et du compte administratif de l'ordonnateur. 

L’institution supérieure de contrôle des finances publiques saisi cette opportunité pour souligner l’importance de la reddition des comptes aux fins d’instaurer une bonne gouvernance financière, telles que requis par les principes fondamentaux de la comptabilité publique.

La lutte contre l’insalubrité publique se poursuit dans la capitale

La lutte contre l’insalubrité publique se poursuit dans la capitale

Le ministre de l’intérieur  Monsieur Moumin Ahmed Cheikh a pris part ce matin à une opération de nettoyage de grande envergure au côté des forces de la police nationale.

C’est aux premières heures de la matinée, que tous les éléments de la Police Nationale ont été déployés dans plusieurs grandes artères de la capitale.

Munis des pelles, des pioches, des râteaux, les hommes de la police nationale, ont été déployés à l’avenue Nasser, l’avenue 13 et l’avenue 26 pour nettoyer, et ramasser les ordures  et les autres détritus.

A travers, ces actions de nettoyage, il s’agit de sensibiliser la population afin de prendre le relai pour garder notre ville propre et saine.

Pour ce faire, les hommes de la police nationale n’ont pas ménagé leurs efforts, car le bien-être et la propreté reste l’affaire de tous.

Plusieurs grandes artères ont donc été nettoyées, les détritus  ont été ramassés, ces opérations de nettoyage entreprises par les hommes de la police résulte d’une volonté gouvernementale afin de lutter contre l’insalubrité publique.

Il est à rappeler que, désormais, il ne saura plus tolérer que les habitants de chaque quartier de la ville de Djibouti et de la périphérie déversent des eaux usées sur la voie publique et laissent les ordures sur les bords de route. De lourdes sanctions seront désormais appliquées contre tous les contrevenants.

Trafics illicites:  la garde-côtes saisie des produits illégaux

Trafics illicites:  la garde-côtes saisie des produits illégaux

Dans le cadre de la lutte contre les contrebandes et les trafics illicites, une équipe de la garde-côtes djiboutienne, stationnée dans les côtes de Loyada, a intercepté dans la soirée du 14 Février 2020 un individu transportant une quantité importante des produits esthétiques ainsi que 48 cartouches de cigarettes de marque Benson & Hedges et 10 cartouches de marques Royal Business à Loyada en provenance de la Somalie.

L’individu, auteur de ce délit, a été arrêté en cours de cette opération et devra répondre de ces actes devant la justice.

La garde-côtes poursuit sans relâche ses efforts visant à mettre un terme aux activités de ces contrebandiers qui visent à anéantir et détruire l’économie du pays.

L’enquête à été confiée à la brigade des recherches, d’investigations et des affaires judiciaires de la Garde-côtes et les marchandises contrebandes sont saisis dans l’attente d’une décision judiciaire.

Toujours dans la continuité de l’opération d’enregistrement biométrique

Toujours dans la continuité de l’opération d’enregistrement biométrique

L’Agence Nationale des Personnes Handicapées(ANPH) poursuit toujours l’opération d’enregistrement biométrique des personnes handicapées à Djibouti en partenariat avec le Ministère de la Santé.

Cette fois-ci ils se sont installés au sein du deuxième arrondissement afin d’enregistrer les personnes handicaper.

Le lancement a été faite mercredi dernier par le Directeur Général de l’ANPH, Doualeh Said Mahamoud, en présence de la Maire de la ville de Djibouti, Fatouma Awaleh Osman.

L’objectif de l’enregistrement biométrique est de mettre à jour les données à caractère sociodémographiques des personnes handicapées et aussi les données à caractère médicale des personnes handicapées qui identifieront la situation de la personne (handicap ou non handicap), la typologie d’handicap (handicap moteur, visuel, psychique, auditif, intellectuelle et handicap consécutive à une maladie invalidante), le dégrée d’handicap, la possibilité de prise en charge par un organisme socio-médicale et le type d’accompagnement possible et adapté à ses besoins.

Les équipes chargées de cette opération d’envergure sillonneront toutes les arrondissements de la capitale et les régions de l'intérieur jusqu’au 30 mars 2020.