janvier 24, 2020

La CNSS facilite le contrôle physique des allocataires des prestations familiales

La CNSS facilite le contrôle physique des allocataires des prestations familiales

C’est une initiative qui mérite d'être citée : la direction générale de la CNSS a allégé considérablement les modalités de contrôle physique des allocataires des prestations familiales.

Auparavant, cette démarche mobilisait tous les allocataires accompagnés de l’ensemble des membres de leurs familles et provoquait des longues files d’attente jusqu'à tard la nuit au Centre de Soins Famille de la CNSS.

Les conditions d’accomplissement de ces formalités auparavant difficiles pour les familles font désormais partie du passé. L’environnement et le circuit du déroulement ont été complètement revus. Désormais, ces opérations se déroulent dans un cadre agréable notamment le bâtiment de la CNSS locaux situé au Plateau de Serpent.

Le directeur général par intérim, Abdoulkader Dini Abdoulkader accompagné du chef de services des prestations familiales Abdillahi Ali Waiss  ont  effectué une tournée afin de s’enquérir de visu du bon déroulement de ces opérations.

« Contrairement aux années précédentes, la nouvelle direction de la CNSS a apporté beaucoup d’amélioration en matière de prestations familiales » a affirmé le DG par intérim de la CNSS Abdoulkader Dini Abdoulkader.

Les opérations de contrôle qui duraient trois mois dans le passé «  ne sont plus limitées dans le temps »

Il a également annoncé que «  les allocataires dont les enfants sont tous âgés de moins d e 15 ans ne sont pas tenus de se présenter au contrôle.»

En revanche, sont concernées, par la procédure de contrôle, les nouveaux allocataires, les familles  ayant des enfants âgés entre 15 à 21 ans, les allocataires souhaitant enregistrer des nouvelles naissances non déclarées à la CNSS ainsi que  les allocataires souhaitant mettre à jour leur statut personnel suite à un remariage par exemple.

Arrivée du premier bateau porte d'engrais à destination de l'Ethiopie.

Arrivée du premier bateau porte d'engrais à destination de l'Ethiopie.

Le port de Djibouti a vu accosté ce matin le premier bateau porte d'engrais vers l'Ethiopie.

Cet engrain est estimé à 15 millions de tonne en attendant d'autres bateaux jusqu’au mois de mai avant le saison de la pluie.

Suite à une réunion de travail à Addis Ababa, entre le Président des Autorités des Ports et des Zones Franches, Aboubaker Omar Hadi à la tête d’une forte délégation dont notre ambassadeur à Addis, et la ministre éthiopienne des Transports.

Le principal sujet de discussion fût le préparatif et création d’un mécanisme de coordination pour l’acheminement de 1.4 million de tonne d’engrais depuis nos ports vers l’Ethiopie.

Ont aussi pris part à cette réunion le commandant du port, le directeur général de Doraleh Multipurpose Port, le Directeur Général de DPCR (la société en charge des corridors), le Directeur Général du Port de Tadjourah et le Directeur Général de DPCS (La société en charge du système de guichet unique des ports).

Du côté éthiopien la ministre était accompagnée du Directeur Général de l’Autorité des Affaires Maritimes Ethiopienne (EMAA) Directeur Général de ESLSE (La compagnie Ethiopienne de logistique et du shipping) et quelques autres collaborateurs.

Un comité de suivi et de coordination a été mis en place pour s’assurer que ce produit soit acheminé et livré à temps.

Le nouveau représentant du HCR à Djibouti reçu par le ministre du Travail .

Le nouveau représentant du HCR à Djibouti reçu par le ministre du Travail .

Le ministre du Travail, chargé de la réforme de l’Administration Isman Ibrahim Robleh a reçu en audience le nouveau représentant du HCR à Djibouti Yohondamkoul Sakor.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des régulières  prises de contact du nouveau représentant avec les membres du gouvernement. Lors de cette rencontre les deux parties ont évoqué l’effort consentis par la République de Djibouti pour la résilience inclusive des refugiés.

A cette occasion le Ministre a souligné les différentes initiatives adoptées en faveur des réfugiés entre autres le droit à l’éducation, à la santé et l’insertion sur le marché du travail.

De son côté le représentant a confirmé que la République de Djibouti est un exemple au vue des droits accordés aux réfugiés.

Au terme de cette rencontre les deux parties sont convenues de prendre toutes les dispositions nécessaires pour améliorer la collaboration entre le Ministère du Travail, chargé de la Réforme de l’Administration et le HCR.

Djibouti/Chine: le général Zakaria reçoit le commandant la base de soutien de l’armée populaire de libération de Chine.

Djibouti/Chine: le général Zakaria reçoit le commandant la base de soutien de l’armée populaire de libération de Chine.

Le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, chef d’état-major général des armées, a reçu ce matin à la direction des relations internationales le capitaine de vaisseau supérieur Liang Yang, commandant la base de soutien de l’armée populaire de libération de Chine à Djibouti. Dans son déplacement le capitaine de vaisseau supérieur Liang Yang était accompagné de ses roches collaborateurs.

Côté djiboutien, le général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM était assisté des grands responsables des Forces Armées Djiboutiennes. 

Accueillie au perron de la direction des relations internationales par le lieutenant-colonel Ibrahim Zakaria Cheick, directeur des relations internationales, la délégation chinoise s’est dirigée à la salle de réunion.

Après les mots de bienvenue du  Général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, chef d’état-major général des armées, l’ordre du jour était d’échanger et de discuter  ensemble les relations bilatérales de coopération en matière de défense. En effet, la République de Djibouti et la République populaire de Chine entretiennent d’excellentes relations fraternelles. Ceci se démontre par la coopération militaire dans tous les domaines. Les 2 armées échangent beaucoup sur le plan professionnel à travers des manœuvres d’envergure et des exercices communs. Aussi, la Chine s’investit dans la formation des officiers et des sous-officiers des FAD.        

Au terme de cette visite, le Général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a offert des cadeaux à la délégation chinoise et ont procédé ensemble à la traditionnelle photo de famille.

Djibouti participe à la réunion des pays arabes et africains riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden

Djibouti participe à la réunion des pays arabes et africains riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, porte-parole du gouvernement,  Mahmoud Ali Yousouf, a pris part à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays arabes et africains riverains de la mer Rouge et du golfe d’Aden, qui a eu à Riyad.  

Cette réunion a été consacrée à la discussion de la charte instituant le Conseil des États arabes et africains bordant la mer Rouge et le golfe d'Aden.

Dans son discours lors de la séance d'ouverture, le chef de la diplomatie djiboutienne a mis l’accent sur l’importance que revêt cette nouvelle entité.

Il a également souligné la nécessité d'unir les efforts et de coordonner le travail collectif face aux défis croissants.

Dans la foulée, le ministre djiboutien a exprimé sa "profonde inquiétude" devant l'escalade des tensions dans la région et a appelé à la retenue et à la prévention de tout ce qui pourrait aggraver la situation. 

A l'issue de la réunion, les ministres ont procédé à la signature de la charte créant le Conseil des États arabes et africains bordant la mer Rouge et le golfe d'Aden.

Notons que huit pays ont participé à ladite réunion, à savoir l’Arabie saoudite, la république de Djibouti, l’Égypte, le Soudan, le Yémen, la Somalie, la Jordanie et l’Erythrée.

En marge de cette réunion, le roi saoudien, Salman bin Abdul Aziz, a reçu les ministres des Affaires étrangères des pays participants.

Un certain nombre de questions liées aux moyens de développer la coopération entre les pays riverains de la mer Rouge et du golfe d'Aden ont été abordées lors de cette rencontre.

Le  roi Salman a salué la création du Conseil des États arabes et africains bordant la mer Rouge et le golfe d'Aden.

Il est à noter que le chef de la diplomatie djiboutienne était accompagné d'une importante délégation parmi lequel, l'ambassadeur de la république de Djibouti auprès du d'Arabie  Saoudite M. Dya-eddine Said Bamakrama.

 

Le nouveau représentant du HCR à Djibouti reçu par le ministre de la Santé.

Le nouveau représentant du HCR à Djibouti reçu par le ministre de la Santé.

le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a reçu également dans son cabinet le nouveau représentant du Haut-commissariat aux Réfugiés Mr Yohondamkoul Sakor dans le cadre d'une visite de courtoisie.

L'entrevue s'est déroulée en présence du secrétaire général par interim Dr Meeke Mohamed Moussa, du directeur des régions sanitaires Idriss Farah Miguil et de la directrice de la DEPCI Noura Abdi. Les discussions avec le responsable onusien ont donc porté sur le renforcement des partenariats dans les domaines de la santé en rapport avec le HCR qui est en charge de la question des réfugiés.

Ainsi, les deux parties ont pu établir des bases solides pour une collaboration plus étroite entre le département de la santé et le HCR afin de fournir des prestations de santé de qualité aux réfugiés qui sont présents dans notre pays notamment dans les camps d’Ali Addé et de Markasi.

Allant dans ce sens, le ministre de la Santé a évoqué des nouvelles pistes de collaboration en vue d’améliorer la couverture sanitaire au profit de ces personnes refugiées à travers le rehaussement de la qualité des prestations de soins de santé prioritaire pour tous les réfugiés qui sont répertoriés à Djibouti.

Le régiment interarmes de Dikhil (RIAD) saisi une forte quantité de khat.

Le régiment interarmes de Dikhil (RIAD) saisi une forte quantité de khat.

Dans le cadre  de la  lutte contre  la contrebande, aux  cours  de  ces  derniers  78h,  une   grande   opérations  de  contrôles  et  patrouilles  ont  été  effectué   par le régiment interarmes de Dikhil (RIAD)dans les secteur de Bondora et Taweo  pour contrer la contrebandes de khat.

Ces  opérations menées sous le  commandement du Colonel Idriss Omar Eleye, chef du corps du régiment interarmes de Dikhil (RIAD), en collaboration  avec  les  éléments  de la  brigade des douanes  de Dikhil, fut une réussite totale.

Ont  été  intercepté une quantité très importante de lot de khat  de 103 kilos.

Après  la saisie, la marchandise de contrebande a été détruite par le feu  par le régiment interarmes de Dikhil (RIAD)à leur caserne.