décembre 11, 2019

Les Forces Armées Djiboutiennes prêtent main-forte à la population civile.

Les Forces Armées Djiboutiennes prêtent main-forte à la population civile.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la capitale dans la journée du  jeudi 21 novembre ont rendu inaccessible les principales routes. La montée rapide du niveau de l’eau a bloqué tous les cordons routiers, piégeant les travailleurs dans le centre ville. Ainsi, en fin de journée, la population civile a été incapable de se rendre dans leurs maisons respectives. Pour remédier à cette situation, les Forces Armées Djiboutiennes ont mis à la disposition des travailleurs civils des gros camions de transport de troupes.

Plusieurs points de ramassage ont été mis en point, à savoir le 1er arrondissement, le rond point d’Einguella, l’état-major de la police nationale et enfin le rond point de l’union nationale de la femme Djiboutienne (UNFD).

En total 11 camions de transport de troupes d’une capacité de 30 passagers chacun ont été déployés à cet effet.  Ces camions de transport de troupes faisaient la navette entre les différents quartiers de la ville Djibouti, débutant par Ambouli, passant par Balbala et desservant dans la continuité PK 13. En raison de la montée fulgurante des eaux, mis à part les véhicules militaires, aucune automobile des particuliers ne s’aventurait dans la capitale, le balai incessant des camions militaires retentissait.

Ces actions civilo-militaires des FAD ont pour objectif de se rapprocher de la population locale afin de consolider cette union qui nous caractérise. Les FAD au service de la nation, telle est l’essence même des FAD.

Fin de formation pour  la police nationale de la Somalie

Fin de formation pour la police nationale de la Somalie

Au terme de trois mois de formations intensives, les policiers somaliens ont reçu leurs attestations aujourd’hui à l’académie de police Idriss Farah Abaneh, sise à Nagad. Il s’agit de la 12ème promotion de policiers somaliens à bénéficier d’une formation au sein de l’APIFA.

Formés par des carabiniers italiens et d'officiers djiboutiens, durant 3 mois, les policiers somaliens auront désormais la lourde tâche de veiller au maintien de la paix et de la sécurité dans leur pays.

La cérémonie d'aujourd’hui  a débuté avec la revue des troupes par le ministre de l’Intérieur, Moumin Ahmed Cheick , du directeur général de la police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, et du  général de la police somalienne.

L'objectif de la formation était d’accroître les qualifications de la police somalienne pour lui permettre d’affirmer son contrôle et de garantir la sécurité des territoires des différentes provinces encore perturbées par des phénomènes insurrectionnels, mais aussi pour lutter contre les actions des bandes criminelles y opérant qui se sont rendues responsables de différents actes criminels ainsi que d’actes de piraterie graves et violents contre la marine marchande.

les jeunes recrues de la police somalienne ont procédé aux démonstrations de leurs acquis. Ainsi, ils ont prouvé aux officiels présents, que leurs séjours au sein de l’APIFA leur a permis de renforcer leur savoir-faire en matière de sécurité. Un savoir-faire qu’ils devront mettre en application dans l’accomplissement de leurs missions chez eux.

Logements sociaux: inspection d'un projet de construction par le CEMGA.

Logements sociaux: inspection d'un projet de construction par le CEMGA.

Dans le cadre du projet de logements sociaux pour les ménages à faible revenus  initié par le Président de la république Ismail Omar Guelleh, chef  du gouvernement et chef suprême des armées, le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a effectué une visite d’inspection inopinée pour s’acquérir de l’avancée des travaux. Ce projet de construction est supervisé par la société Al Hamdani. D’une superficie de 89.5 hectares, ce projet va abriter plus de 2700 logements.

Dans ce cadre, la première phase qui comprend  1000 lotissements sera disponible dans une année à raison de 500 logements par semestre. Les travaux de construction vont bon train.  A cet effet, un important dispositif logistique comprenant bulldozer, camions benne et autres équipements automobiles de construction ont été engagés.

Pour cela, le  CEMGA s’est entretenu longuement avec les techniciens et maitre d’ouvrage de la société Al Hamdani en charge de la construction de la cité militaire. Le général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a revu  en détail le plan de masse de la future cité militaire indiquant l’aménagement et l’architecture des logements. 

 

PRIMATURE/INTEMPERIES: le Premier ministre tient une réunion de suivi des opérations de riposte

PRIMATURE/INTEMPERIES: le Premier ministre tient une réunion de suivi des opérations de riposte

Sous la houlette du Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, s'est tenue ce mercredi 4 décembre 2019 à la Primature, une vaste réunion de suivi des opérations de riposte relative aux dégâts causés par les récentes inondations.

La séance a regroupé plusieurs membres du gouvernement.

Un point complet fut fait avec les différents services techniques de l'État, dont l'ADR, sur le déroulement des travaux de remise en état des artères de la capitale et l'assèchement des routes et ruelles.

Le Premier ministre qui présida la séance insista sur la nécessité de rehausser la vigilance pour l'avenir.

Défense: fin de formation en faveur de l'escadron de reconnaissance et d’investigation (ERI).

Défense: fin de formation en faveur de l'escadron de reconnaissance et d’investigation (ERI).

L’escadron de reconnaissance et d’investigation (ERI) du camp Waiss Ajab de Weah dans la région d’Arta a accueilli ce mardi une cérémonie de fin de formation au profit de 30 stagiaires ayant suivi une formation spécifique blindé. Notons que ces stagiaires sont revenus récemment de leur déploiement en Somalie. Cette cérémonie, haute en couleurs, a été présidée par le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, chef d’état-major général des armées.

Ont été à l’honneur, le préfet de la région d’Arta, Mr Mohamed Cheicko Hassan, le président du conseil régional d’Arta Mr Elmi Bouh Goudadeh et les okals et notables de Wéah.

Ont également participé à cette cérémonie de fin de formation les grands responsables des FAD, en  premier lieu le général de division Hassan Ali Kamil, coneiller du CEMGA et le colonel Abdillahi Abdi Farah, directeur de la police nationale.

A son arrivée, le CEMGA accompagné du colonel Dahir Hassan Abadid, commandant le régiment blindé,  a été accueilli par le capitaine Ahmed-Kaisseh Daher Mohamed, commandant l’escadron de reconnaissance et d’investigation (ERI) du camp Waiss Ajab de Weah. Ensuite, ensemble le chef d’état-major général des armées a procédé  à la revue des troupes dressées pour rendre les honneurs, composé du piquet d’honneur et des stagiaires. Puis, le général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a salué la délégation constituée des hauts responsables avant de prendre place dans la tribune officielle au côté du préfet et président du conseil régional d’Arta.

En effet, cette formation spécifique de niveau sous-officier, d’une durée de 4 mois et récompensée par un diplôme technique de 1ér niveau, avait pour objectif de garantir à l’ensemble des stagiaires but d’assurer à l’ensemble des stagiaires l’acquisition des savoir-faire techniques et tactiques  indispensables à l’exercice de leur future responsabilité en tant que chef d’un équipage blindé.

 

 

Amina Mohamed Ali couronnée au Sotigui Awards 2019 à Ouagadougou

Amina Mohamed Ali couronnée au Sotigui Awards 2019 à Ouagadougou

La quatrième édition des Sotigui Awards a couronné samedi 30 novembre à Ouagadougou (Burkina Faso), Amina Mohamed Ali notre compatriote pour son premier rôle dans le film (Dhalinyaro/unxaneyta/. la jeunesse) de la réalisatrice Lula ali Ismaël.
Notre jeune prodige figure parmi les seize prix délivrés durant cette compétition.
Cette distinction récompense sa qualité de jeune actrice Amina Mohamed ali dans ce film.
La jeune actrice Amina Mohamed ali a aussi travaillée comme directrice de casting et de deuxième assistante dans un film tournée du réalisateur allemand Wim Wenders, pour son film intitulé Submergence.
Le réalisateur est tombé sous le charme de nos paysages notamment du lac Assal, de Sagalou, de l’île Moucha ou le film a été tourne.
Un grand bravo a notre jeune actrice en herbe Amina Mohamed ali qui a hausse l'image de notre pays et qui fait la fierté de la jeunesse djiboutienne et de tout Djibouti.

Organisation d'une conférence intitulée «une prospérité pour l’Afrique».

Organisation d'une conférence intitulée «une prospérité pour l’Afrique».

Le Palais du peuple a abrité ce matin l’une des conférences les plus importantes de cette année. Cette conférence intitulée «une prospérité pour l’Afrique» est la première du genre organisée sur le sol djiboutien.

Cet événement  de trois jours initié par la Chambre de Commerce de Djibouti en partenariat avec la chambre de Commerce et de l’industrie Panafricaine va poser les jalons et ouvrir les discussions sur des défis et opportunités de la ZLECA pour le secteur privé du continent ainsi que les mesures de facilitation du commerce dans cette partie du globe.

Objectif, impliquer davantage le secteur privé dans le cadre des échanges du marché africain. En d’autre terme promouvoir l'intégration économique africaine au niveau régional et continental par une meilleure implication du secteur privé et encourager les économies à renforcer leur positionnement dans un processus de construction du marché unique africain.

Cette conférence qui a fait salle comble ce matin a réuni de près et de loin, les chefs d’entreprises africains ; les chefs du secteur financier, les représentants des institutions Internationales, des hauts cadres de l’administration, une pléiade d’experts nationale.

Ce forum sur la zone de libre-échange continentale africaine de trois jours va servir de plateforme de débat et de réflexion sur le processus de développement de la ZLECA. Ces experts et ces observateurs venus de loin vont débattre sur les défis et opportunités qu’offre cette zone de libre échange et de ses implications pour le développement économique et la croissance.

Ces échanges vont permettre d’approfondir les questions des politiques d'intégration régionale et continentale en vue de faciliter la formulation de nouvelles stratégies plus intégrées et mieux coordonnées.

Notons au passage que l’ouverture effective de ce marché commun représente beaucoup d'avantages et d'opportunités pour le continent, notamment pour le secteur privé, en termes de facilitation des échanges et de réglementations.

Entrée en vigueur le 30 mai dernier, la ZLECA vise à réduire les barrières tarifaires et non-tarifaires au commerce, à encourager l'ouverture des marchés et la facilitation du commerce, et à harmoniser les règles de commerce à travers le continent africain. Elle se veut la création d'un marché de 1,2 milliard de personnes pour un produit intérieur brut combiné de plus de 2.500 milliards de dollars.