Présentation de la reforme des statistiques aux partenaires au développement, experts nationaux et internationaux.

Présentation de la reforme des statistiques aux partenaires au développement, experts nationaux et internationaux.

Après la présentation de la reforme des statistiques, il y a quelques jours, cette fois-ci fut autour des partenaires au développement ainsi que des experts nationaux et internationaux. En ouverture, le ministre des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh qui a présidé cet atelier a avec quelques mots mis en exergue que cette reforme des statistiques est une priorité absolue car toute la politique publique nécessite des chiffres.

Les données collectées sont utiles a-t-il souligné pour le suivi et l’évaluation des politique, programmes et projets de développement économique et social.

Le directeur de l’institut national des statistiques, Idriss Ali Souldan a effectué une présentation emprunt de sens sur cette reforme qui repose des  volets à savoir une meilleure production en nombre et en régularité, un meilleur dispositif organisationnel, une meilleure mobilisation d’un capital humain une meilleur motivation accompagné d’une meilleur motivation.

Cette reforme va servir de baromètre pour les reformes institutionnelles et administratives entreprise par le gouvernement mais aussi répondre aux besoins d’affinement des données statistiques qui sont utilisées pour tracer les perspectives macroéconomiques qui ne cessent de croître, et aux évolutions continues des conjonctures économiques, sociétales, technologiques et environnementales.

Il convient de rappeler que cette reforme des statistique accompagne la stratégie nationale de développement de la statistique 2018-2022. Cette stratégie répond à un suivi et une évaluation de la mise en œuvre du Plan National de Développement 2018-2022, de l’agenda 2030 et des Objectifs du Développement Durable que le gouvernement a décidé de le doter d’une nouvelle SNDS prenant en compte les préoccupations en matière de données statistiques.

Tout cela dans l’objectif de répondre aux besoins d’informations de qualité lié au suivi de la stratégie de croissance accélérée de promotion de l’emploi connue de tous sous le SCAPE et de la Vision Djibouti 2035,  afin de définir des actions stratégiques, pour canaliser les efforts du gouvernement en matière de données statistiques.

Une fois cela finis, un échange de dialogue s’est ouvert entre les partenaires aux développements mais aussi des ambassadeurs qui étaient présent.