LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE: le chef d’état-major général des armées fait une tournée dans les régions

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE: le chef d’état-major général des armées fait une tournée dans les régions

Dans le cadre de la lutte contre la contrebande, le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée Zakaria Cheick Ibrahim, accompagné du colonel Zakaria Hassan Aden, chef d’état-major de la Gendarmerie Nationale et du colonel Abdillahi Abdi Farah, directeur de la Police Nationale, s’est rendu par voie aérienne à Dikhil et à Ali-Sabieh le samedi 07 décembre 2019 à 07h00.

Avant son décollage de Djibouti, le CEMGA a tenu une réunion avec ces 2 grands responsables pour définir l’agenda et les orientations de cette importante mission. L’objectif de ce déplacement était de donner des instructions formelles à tous les responsables civils et militaires de ces 2 régions pour la lutte contre la contrebande et les autres fléaux.

Le CEMGA avait pris soin de convoquer à cette réunion l’ensemble des cadres officiers, sous-officiers du RIAD, tous les chefs des postes frontaliers du district, tous les responsables du service des douanes de tous les postes, ceux de toutes les brigades de la gendarmerie et de la police nationale.

Ces responsables, surtout les personnels en uniforme, ont été convoqués pour qu’ils comprennent les instructions qui leur seront données ainsi que les directives de travail et de coordination des différents services ou entités de l’État.  

Le CEMGA a affirmé que « la contrebande est l'un des soucis majeurs de la haute autorité du pays. Elle doit aussi être notre souci majeur et la mission prioritaire des hommes en uniformes, toutes institutions confondues. Pour combattre ce fléau, les différents acteurs de la région doivent faire preuve de discipline dans toutes les actions. Ainsi, tous les personnels de la Gendarmerie et de la Police Nationale doivent travailler sous les ordres particuliers du commandant de la place d’arme de Dikhil, chef de corps du RIAD, qui à son tour doit travailler en étroite collaboration avec le préfet ».  

Le chef d’état-major général des armées a insisté que la contrebande cesse à Dikhil le plus vite possible. Pour ce faire, sous l’égide du préfet, tous les acteurs de la région doivent travailler main dans la main pour une éradication totale de ce fléau.

A tour de rôle, les colonels Abdillahi Abdi Farah et Zakaria Hassan Aden ont pris la parole et ont appuyés de façon claire et ferme les instructions du CEMGA.

En guise de conclusion de la réunion avec les responsables de Dikhil, le CEMGA  a affirmé : « sachez que toute richesse et opulence a toujours des ennemis. Il appartient donc aux responsables civils et militaires de la région de relever le défi pour sauver notre pays ».

Arrivés à Ali-Sabieh à 09H00, la délégation a été accueillie par les responsables civils et militaires, notamment le Préfet, le Président du Conseil Régional et le Chef de Corps du Bataillon Interarmes d’Ali-Sabieh (BIASS).

Comme à Dikhil, le CEMGA a donné les mêmes instructions, à savoir le travail des hommes en uniformes (police et gendarmerie) avec le  Commandant de la place d’arme d’Ali-Sabieh, le chef de corps du BIAAS. Ce dernier quant à lui  doit travailler en étroite collaboration avec le Préfet. 

A noter que la contrebande à Ali-Sabieh ne concerne pas uniquement le khat, il y a aussi d’autres catégories de produits qu’il faut combattre par tous les moyens.

C’est pourquoi, le CEMGA a exhorté tous les personnels en uniformes à Dikhil et à Ali-Sabieh, chargé de la mission de lutte contre la contrebande de faire de sacrifice extrême pour combattre ce phénomène en appliquant strictement la loi et le règlement militaire en vigueur.        

Enfin, comme à Dikhil, les 2 grands responsables de la gendarmerie et de la police nationale ont pris tour à tour la parole pour appuyer les instructions du CEMGA.