Les Forces Armées Djiboutiennes prêtent main-forte à la population civile.

Les Forces Armées Djiboutiennes prêtent main-forte à la population civile.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la capitale dans la journée du  jeudi 21 novembre ont rendu inaccessible les principales routes. La montée rapide du niveau de l’eau a bloqué tous les cordons routiers, piégeant les travailleurs dans le centre ville. Ainsi, en fin de journée, la population civile a été incapable de se rendre dans leurs maisons respectives. Pour remédier à cette situation, les Forces Armées Djiboutiennes ont mis à la disposition des travailleurs civils des gros camions de transport de troupes.

Plusieurs points de ramassage ont été mis en point, à savoir le 1er arrondissement, le rond point d’Einguella, l’état-major de la police nationale et enfin le rond point de l’union nationale de la femme Djiboutienne (UNFD).

En total 11 camions de transport de troupes d’une capacité de 30 passagers chacun ont été déployés à cet effet.  Ces camions de transport de troupes faisaient la navette entre les différents quartiers de la ville Djibouti, débutant par Ambouli, passant par Balbala et desservant dans la continuité PK 13. En raison de la montée fulgurante des eaux, mis à part les véhicules militaires, aucune automobile des particuliers ne s’aventurait dans la capitale, le balai incessant des camions militaires retentissait.

Ces actions civilo-militaires des FAD ont pour objectif de se rapprocher de la population locale afin de consolider cette union qui nous caractérise. Les FAD au service de la nation, telle est l’essence même des FAD.