Les FFDJ inaugure la création d’une bibliothèque pour les élèves du collège d’Omar Jagaa

Les FFDJ inaugure la création d’une bibliothèque pour les élèves du collège d’Omar Jagaa

Le 22 septembre 2020, le général Stéphane Dupont, commandant les Forces Françaises stationnées à Djibouti (FFDJ), a inauguré la nouvelle bibliothèque du collège d’Omar Jagaa, à 60km de la capitale.

A la demande du principal du collège, les FFDJ ont œuvré à la création de cette bibliothèque au profit des élèves. C’est à partir d’un local existant que les militaires français ont d’abord mis en sécurité, puis rénové et aménagé, que la bibliothèque a pu voir le jour. 

En effet, les spécialistes de l’infrastructures des FFDJ ont en premier lieu travaillé sur les problèmes d’étanchéité des cloisons et de la toiture. Ensuite, le temps de la rénovation est venu : installation de carrelage ainsi que mise en peinture de l’intérieur et de l’extérieur du local. Point d’orgue de cette création : les FFDJ ont meublé entièrement cette bibliothèque grâce à des étagères réalisées sur mesure, des espaces de lectures créés et la fourniture de mobilier de bureau pour accueillir les élèves. En complément, l’institut français de Djibouti a fourni un ensemble de livres adapté pour ces élèves.

L'objectif commun pour le collège et les FFDJ est de donner accès aux élèves à des ouvrages pédagogiques, culturels, littéraires, etc., leur permettant d’accompagné leur scolarité dans un environnement adapté. 

Etaient présent auprès du COMFOR FFDJ:

- l’Ambassadeur de France à Djibouti Arnaud Guillois,

- le Préfet d’Arta Mohamed Cheiko Hassan,

- le député de la région d’Arta Omar Wabei Malow,

- le président du conseil régional d’Arta Elmi Bouh Goudadeh,

- le secrétaire général du Ministère de l’Education Nationale et de la formation professionnelle, Mohamed Abdallah Mayoub. 

Le secrétaire général de la MENFOP a présenté ses remerciements les plus sincères au nom du ministre de la MENFOP en précisant que c’est un minimum au regard des bénéfices important apportés à la population djiboutienne.

 

FFDJ