Le ministre des Affaires Musulmanes participe au Sommet des leaders religieux de l’Afrique à Istanbul.

Le ministre des Affaires Musulmanes  participe au Sommet des leaders religieux de l’Afrique à Istanbul.

Le Ministre des Affaires Musulmanes et de la Culture, M. Moumin Hassan Barreh a pris part aux travaux du Sommet des leaders religieux Musulmans du continent Africain, qui s’est tenu à Istanbul du 19 au 22 Octobre. Cette troisième édition est organisée par la Présidence des Affaires Religieuses en Turquie ‘’Diyanet’’ sous le thème : Promotion de la coopération et de la solidarité avec les pays de l’Afrique. 

La cérémonie inaugurale a eu lieu au Palais historique de Dolmabahché, en présence du Président Turc M. Regep Tayyip Erdogan.
Ont participé à ce 3ème Sommet, des ministres des Affaires religieuses, des Oulémas et des académiciens venant de 51 pays africains.
Le Ministre était accompagné de notre ambassadeur à Ankara M. Aden HousseinAbdillahi, du Conseiller du Ministre Chouaib AdjalSeghir et du Directeur des Affaires Musulmanes Alsalé Ahmed Abdallah.
Le sommet a pour objectif de fournir aux communautés musulmanes en Afrique une plate-forme pour se rencontrer, raffermir les liens fraternels, et promouvoir la coopération en matière d'éducation et de services religieux. Cette rencontre ouvre la voie aussi pour discuter des problèmes fondamentaux en vue de trouver des solutions pérennes. Le sommet cherche également à renforcer les relations bilatérales entre la Turquie et les pays musulmans d'Afrique et à partager les expériences en matière des prestations religieuses, et à dynamiser la coopération tous azimuts.
Dans son intervention à la cérémonie d’ouverture, le Président turc a salué la coopération de haut niveau entre la Turquie et le continent Africain dans divers domaines. Ce sommet servira à approfondir les consultations sur des sujets importants allant de l'éducation, au terrorisme et aux menaces contre les musulmans en Afrique, tout en soulignant que cette réunion intervient à une période critique dans le contexte des développements régionaux, Le Président Turc a noté, par ailleurs, que la Turquie a augmenté le nombre de ses ambassades sur le continent africain passant de 12 à 42, et quelques 10480 étudiants africains ont été diplômés d'universités turques servant dans leur pays "d'ambassadeurs de la paix" de la Turquie, a souligné Erdogan.
Au terme de ses travaux, le sommet a formulé la déclaration finale en mettant l’accent sur l’importance de bâtir des ponts de solidarités entre musulmans et diffuser la pensée et la compréhension qui reflètent les vraies finalités de l’Islam, pour renforcer les valeurs humaines universelles.