Le ministre des affaires musulmanes parraine la cérémonie de distribution de la 1ere tranche de parrainage de l'annelé 2019

Le ministre des Affaires musulmanes, de la Culture, et des Biens Waqfs, Moumin Hassan Barreh, a parrainé la cérémonie de distribution de la première tranche du parrainage de l’année 2019 au palais du peuple.

L’événement s’est déroulé en présence du directeur de la Diwan Al zakat, Souleiman Houssein Moussa, et des hommes d’affaires djiboutiens.
Au cours de cette cérémonie, chacun de ces orphelins a reçu une enveloppe de 15 000 FDJ des mains du ministre des Affaires Musulmanes de la Culture, chargé des Biens Waqfs, Moumin Hassan Barreh, et du directeur général du Diwan al Zakat. La générosité des Djiboutiens permet à cette fondation d’intensifier et de poursuivre ses œuvres charitables d’année en année. Ce qui en dit long sur l’esprit de solidarité des Djiboutiens.
L’événement a permis de redonner le sourire à quelque 1160 orphelins issus de différents quartiers populaires de la capitale.
Diwan Al Zakat s’est donnée comme objectif de redonner le sourire aux orphelins.
Dans une intervention le représentant du conseil d'administration de la Fondation D’iwan EL Zakat, m Mohamed Abdi Saïd a souligné l'importance de garantirUN SOUTIEN CONSTANT ET REGULIER AUX orphelins et a exhorté le commerçant et les hommes d'affaires à contribuer à ce noble projet.
Dans une intervention faite sur place, le directeur général de la Diwan Al zakat a rappelé que cette fondation charitable a connu d’année en année une nette évolution de ses activités.
« Elle a acquis la confiance des zakataires, des familles démunies et des organismes qui œuvrent dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », a-t-il souligné.
Le directeur général de la fondation Diwan Al Zakat, Souleiman Houssein Moussa a rappelé, je cite « La fondation connaît d’année en année une nette évolution de ses activités. Elle a acquis la confiance des zakataires, des familles démunies et des organismes qui œuvrent dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », a-t-il indiqué.
Bref,la fondation Diwan Al Zakat est chargée de collecter, d’organiser et de distribuer les revenus de la Zakat conformément aux préceptes du droit islamique, mais aussi de sensibiliser et de mobiliser la population sur l’importance de la Zakat, un des cinq piliers de l’Islam.
C’était ensuite au tour du ministre des Affaires musulmanes, de la Culture, et des Biens Waqfs de prendre la parole au micro. M. Moumin Hassan Barreh a mis en exergue que la tenue de cette cérémonie de distribution de la zakat vient traduire notre traditionnel sens de l’hospitalité et de la solidarité qui fait partie intégrante de notre identité nationale.
D’un ton solennel, il a exhorté les citoyens djiboutiens à faire preuve de solidarité envers leurs compatriotes les plus vulnérables.
À raison d’ailleurs, car la générosité des Djiboutiens permet à cette fondation d’intensifier et de poursuivre ses œuvres charitables au fil du temps.
Pour le ministre de la Culture, chargé des biens Waks et des affaires musulmanes M. Moumin Hassan Barreh Diwan Azakat a traversé plusieurs étapes, la première étant celle d’une ferme volonté politique du chef de l’Etat
À noter que la Diwan Al Zakat est une organisation créée en 2004 par le chef de l’Etat. Elle est un établissement public à caractère social, rattaché au ministère des Affaires musulmanes, de la Culture, et des Biens waqfs.
Bref, la fondation Diwan Al Zakat est non seulement chargée de collecter et de distribuer les revenus de la zakat conformément aux préceptes du droit islamique, mais aussi de sensibiliser la population sur l’importance de la zakat, un des cinq piliers de l’Islam.