Le ministre de la Défense effectue une visite d'inspection au camp Ali Ouney.

Le ministre de la Défense effectue une visite d'inspection au camp Ali Ouney.

 Le ministre de la Défense chargé des relations avec le Parlement, HASSAN MOHAMED BOURHAN accompagné du chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée ZAKARIA CHEICK IBRAHIM, ont effectué tôt dans la journée de jeudi une visite d’inspection au camp Ali Ouney où est installé le bataillon d’intervention rapide (BIR). Dans leur déplacement, le ministre de la Défense et le CEMGA étaient assistés entre autre du chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le colonel Zakaria Aden et du directeur adjoint de la police nationale, le colonel Abdourahman. Il est à noter la présence du préfet d’Arta, du sous-préfet de Ali-Ouney ainsi que des Okals de la région.

Arrivée à bord de l’hélicoptère MIG 17, HASSAN OMAR MOHAMED a été accueillie par le chef du bataillon BIR, le commandant Mohamed Assoweh. Ensuite, le  ministre de la Défense en présence du général ZAKARIA CHEICK IBRAHIM a effectué la revue des troupes pour rendre les honneurs. Par la suite, toute la délégation conduite par HASSAN OMAR MOHAMED a assisté un exposé bref du bataillon BIR. Notons la présence lieutenant-colonel Mohamed Djama Kayad, commandant l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl.

En effet, cette visite d’inspection revêtait un double aspect. D’une part, c’était l’occasion d’appréhender la montée en puissance du bataillon d’intervention rapide BIR. D’autre part, il était question d’évaluer le savoir-faire tactique et technique des stagiaires de l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl au terme de leur formation.

Ainsi, les 2 chefs de corps ont chacun briefé la délégation sur le parcours entrepris. Le Bataillon d’Intervention Rapide témoigne de la volonté et de la stratégie militaire du Président de la république Ismail Omar Guelleh, chef du gouvernement et chef suprême des armées, concrétisée par le chef d’état-major général des armées. Le bataillon d’intervention rapide (BIR) se veut le noyau offensif des Forces Armées Djiboutiennes. Crée en 2017, le bataillon est conforme au format du commando marin américain, unité d’élite des forces américaines. Formé par des instructeurs américains, ce bataillon peut se disloquer en plusieurs unités pour une meilleure mobilité et peut être projetable à tout moment aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. 

De son côté, l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl, est le principal organe de formation des militaires depuis l’incorporation des jeunes recruteurs. Cette école a vocation à former les chefs d’équipes et chefs de groupes. Avec l’arrivée du nouveau chef de corps, cette école a eu un nouveau souffle. Dotée des cadres compétents, l’école militaire « Président Gouled » de Holl-Holl tend  à se spécialiser dans la formation des sous-officiers supérieurs. Ceci témoigne des efforts consentis et de la professionnalisation des FAD.