Le ministre de l’intérieur a pris part au réunion interministérielle de l'IGAD à Addis Abeba

Le ministre de l’intérieur a pris part au réunion interministérielle de l'IGAD à Addis Abeba

La seconde réunion interministérielle de l'IGAD relative à l'examen des progrès accomplis sur la déclaration et le plan d'action de Nairobi s’est ouverte à Addis Abeba en Ethiopie.

Le ministre de l’intérieur Moumin Ahmed Cheikh a pris part à cette importante réunion accompagné d’une forte délégation composé du conseiller technique du ministère de l’intérieur Mr Ibrahim Soubaneh, du secrétaire exécutif de l’ONARS Mr Houssein Hassan Darar, du coordinateur des projets de l’ONARS M. Houssein Mohamed Chardi, du coordinateur des projets de l’ADDS M. Ibrahim Ali Ibrahim et du Secrétaire général de l’ONG Bender Djedid M. Saleh Sadek.

Cette deuxième réunion est l’occasion pour les États membres de l'IGAD et les partenaires d’analyser les progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d'action de Nairobi, les défis documentés et de planifier la prochaine période.

En outre, cette réunion arrive à point nommé pour la région de l'IGAD qui doit se préparer pour le Forum mondial sur les réfugiés qui doit se tenir en fin d'année à Genève. L'IGAD occupe une place prédominante dans le monde pour le règlement de la situation des réfugiés et le forum va constituer une tribune idéale afin de présenter les activités régionales de l'IGAD et partager l'expérience avec d'autres régions d'Afrique et du monde. La réunion a été également l'occasion de déclarer officiellement la plateforme issue du processus de l'IGAD pour la mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d'action de Nairobi.

Dans son discours le Ministre de l’intérieur a salué l’IGAD pour les efforts indéfectibles qu’elle déploie en vue d’appuyer les Etats membres dans la protection et la recherche des solutions durables aux réfugiés.
Il a affirmé la position de la République de Djibouti à figurer parmi ceux qui ont affiché un vif intérêt en faveur de la solidarité mondiale à l’endroit des réfugiés et des migrants.
Dans son discours, le ministre à souligner que la déclaration de Nairobi et de son plan d’action a été perçue comme une avancée majeure dans mon pays. Elle démontre la volonté continue à apporter son appui à la protection des réfugiés et contribuer à la recherche de solutions durables, l’autosuffisance et la résilience.
Toutefois, nous comptons sur le soutien et l’accompagnement de la communauté internationale pour assurer une mise en œuvre efficace et efficiente de la Déclaration de Nairobi et de son Plan d’Action a-t-il conclu en substance.