Finance/AFD/Mairie: signature d'une convention destinée à la décentralisation

Finance/AFD/Mairie: signature d'une convention destinée à la décentralisation

Le Ministre de l’Economie et des Finances, chargé de l'Industrie, Monsieur ILYAS MOUSSA DAWALEH, la Maire de la Ville de Djibouti, Madame FATOUMA AWALEH OSMAN, l’Ambassadeur de France auprès de la République de Djibouti, Monsieur Arnaud GUILLOIS et le Directeur de l’Agence Française de Développement à Djibouti, Monsieur Philippe COLLIGNON, ont signé ce mercredi 13 janvier 2021, en présence du Secrétaire d'Etat à la Décentralisation, Monsieur HAMADOU MOHAMED ARAMIS, une convention de financement en faveur de la République de Djibouti destinée à appuyer la décentralisation et la Gouvernance Publique en République de Djibouti.

Ce financement d’un montant de 8 millions d'euros (soit près de 1.8 milliards de Francs Djibouti) correspond au premier projet de l'Agence Française de Développement (AFD) en appui à la Gouvernance Publique à Djibouti. De façon cohérente avec les priorités nationales, il cible la Ville de Djibouti (la Mairie et ses Communes) dans le cadre du processus de décentralisation porté par la République de Djibouti.

En parallèle, la France apporte un soutien fort au processus de décentralisation en République de Djibouti, avec le développement de la coopération décentralisée qui se traduit notamment par le projet de coopération entre la Région Sud (Provence-Alpes-Côte d’Azur) et Djibouti, ouvrant ainsi de nombreuses perspectives sur les thématiques du développement urbain, de la gestion de l’eau, du développement portuaire et économique.

Au niveau de la Ville de Djibouti, le PROGOUV viendra soutenir la Mairie et les Communes afin d’améliorer la délivrance des services publics locaux par l’opérationnalisation d’un cadre de gouvernance locale réinventé entre l’Etat, les collectivités territoriales et les citoyens de la Ville de Djibouti. Ainsi, le projet visera tout à la fois à : renforcer les capacités humaines, financières, organisationnelles et matérielles des collectivités de la Ville de Djibouti de façon cohérente avec les évolutions du cadre national relatif à la décentralisation ; développer les capacités d’intervention des collectivités de la ville de Djibouti en matière de développement urbain ; redynamiser la démocratie locale en favorisant l’émergence d’initiatives locales, dans un cadre de transparence et de redevabilité.

Le projet a ainsi vocation à appuyer l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la gouvernance locale du territoire de la Ville de Djibouti dans une démarche inclusive.

La cérémonie de signature de cette convention a été l’occasion de réaffirmer l’engagement des différentes parties prenantes et acteurs de la Décentralisation, dans cette démarche collaborative et inclusive portée par le projet au bénéfice des citoyens de la Ville de Djibouti.