Budget : lancement des travaux du Comité de Pilotage du projet de mise en place d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur.

Budget : lancement des travaux du Comité de Pilotage du projet de mise en place d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur.

Le ministre du Budget a organisé aujourd’hui  une cérémonie de lancement des travaux du Comité de Pilotage du projet de mise en place d’un Guichet Unique du Commerce Extérieur.

Cette cérémonie a vu la participation du ministre du Transport, des Président de l’Autorité des Ports et Zones Franches et de la Chambre de Commerce de Djibouti et du Gouverneur de la Banque Centrale de Djibouti.

Les ministres du Commerce, des Investissements et de l’Economie ont été dûment  représentés par leurs Secrétaires Généraux.

Les Directeurs Généraux des Douanes, de l’Agence Nationale des Systèmes d’Information de l’Etat, de l’ANPI, de l’Institut des Statistiques et du Djibouti Ports Community System ont également pris part à cette réunion.

Le projet de mise en place de la plateforme intégrée de facilitation des échanges transfrontaliers s’inscrit dans la stratégie nationale d’amélioration du climat des affaires  et de développement du secteur privé.  Elle répond à l’impératif de garantir une meilleure performance du score de notre pays dans les systèmes internationaux d’évaluation et de notation  de facilitation des échanges commerciaux et de l’indice de performance logistique.

Ce projet d’automatisation et de dématérialisation des procédures et formalités liées au commerce extérieur est la résultante d’assistances techniques et financières de l’Etat du Singapour, de la Banque Mondiale et d’autofinancement de l’Autorité des Ports et Zones Franches de Djibouti.

L’amélioration du climat des affaires constitue la pierre angulaire de la feuille de route du président de la république.

 Le processus de réforme  du cadre juridique, réglementaire et pratique du commerce et des investissements constitue un levier pour l’émergence d’un secteur privé dynamique et innovant.

 Il est internationalement établi que le secteur privé  demeure un déterminant du développement socio-économique des nations et pourvoyeur d’emplois.