novembre 12, 2019

Cérémonie de clôture de la «  Semaine Africaine des Sciences »

Cérémonie de clôture de la « Semaine Africaine des Sciences »

Pour la première fois, la science a été à l’honneur durant la semaine allant du 13 au 19 Octobre de cette année et elle a été à l’honneur ce lundi 11 Novembre avec la cérémonie de clôture au palais du peuple de la «  Semaine Africaine des Sciences » en présence des participants et qui a gratifié les participants et détenteurs de projet innovants.

En effet, conjointement organisée par  l’association « Women in Stem Djibouti », le Centre de Technologie et d’Innovation de Djibouti et des enseignants-chercheurs de l’Université de Djibouti sous l’égide de l’Ambassadrice du Next Einstein Forum Djibouti 2017-2019, Dr Djaltou Aboubaker Osman.

Cette semaine poursuivait deux objectifs essentiels à savoir susciter les vocations pour la science chez les jeunes et aussi accorder une meilleure visibilité aux innovations technologiques réalisées à Djibouti.

Durant cette semaine africaine de la science, plusieurs activités ont été organisé dont une expo-sciences  où des jeunes scientifiques issus de l’Université de Djibouti ont eu l’occasion de présenter au public leurs projets respectifs.

Une conférence intitulée Femmes Scientifiques à Djibouti « Défis et opportunités » a été organisée des femmes scientifiques Djiboutiennes à la carrière bien remplie sont venues partagées leurs parcours

Une  journée de présentation des différents projets a été aussi organise des jeunes filles âgées de 8 à 18 ans qui ont pris part au « défi de codage » dans les locaux du Centre de Technologie et d’Innovation pour le Développement.

A l’issue de cette cérémonie de clôture, des certificats de participation ont été attribués aux jeunes scientifiques qui ont exposé leurs projets lors de cette semaine et aux filles qui ont pris part au défi de codage. Cette journée de clôture s’est terminée avec la consécration des trois meilleurs projets du « défi de codage ».

 

INSTITUT D’ETUDE DIPLOMATIQUE: formations aux diplomates et aux fonctionnaires des États membres de l'IGAD

INSTITUT D’ETUDE DIPLOMATIQUE: formations aux diplomates et aux fonctionnaires des États membres de l'IGAD

Dans la journée du lundi 11 novembre 2019, la cérémonie du lancement de la validation de la stratégie s’est ouverte à l'Institut d’Etude Diplomatique.  Cet atelier a été présidé par le ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale représenté par Mme Mari Nathalis et l'Union Européenne. Des directeurs et des représentants des académies diplomatiques des pays membres de l’IGAD y ont pris part.

Il consiste à offrir des formations aux diplomates et aux fonctionnaires des États membres de l'IGAD qui s'occupent des questions liées à l'intégration économique et régionale et à la diplomatie de haut niveau.

En d’autres termes, l'institut vise à renforcer les capacités de négociation liées aux défis régionaux ainsi qu'aux questions continentales et mondiales dans les domaines de recherche potentiels ainsi que la structure organisationnelle et le financement nécessaires pour offrir ces services.

Ces assises placent au cœur de la réflexion sur le rôle des Académies Diplomatiques dans l’appui des politiques de promotion pour une intégration économique régionale progressive, harmonieuse, cohérente et inclusive.

Face aux changements géopolitiques que connaissent les pays de la Corne de l’Afrique, il est urgent que les acteurs de diverses institutions politiques des pays de l’IGAD puissent être en symbiose dans leurs efforts en vue d’assurer une intégration régionale inclusive.

 

Le ministre de la Santé reçoit le nouveau représentant de l'OIM à Djibouti.

Le ministre de la Santé reçoit le nouveau représentant de l'OIM à Djibouti.

Le ministère de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a reçu dans son cabinet le nouveau représentant de l'OIM à Djibouti Ashraf Kamil dans le cadre d'une visite de courtoisie au cours de laquelle les deux parties ont échangé leurs points de vue sur la situation sanitaire des migrants en territoire djiboutien.
Le ministre de la Santé a indiqué l’importance que revêt cet important programme pour porter assistance et soutien en faveur des migrants tout le long du corridor migratoire.
Ainsi, le ministre de la santé et le nouveau représentant de l'OIM M Ashraf ont parcouru ensemble les principales actions menées dans le cadre du programme intitulé « solutions pérennes pour les populations hôtes, les réfugiés, et les migrants les plus vulnérables à Djibouti».
Financé par l'Union européenne à travers le Fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique, ce vaste programme, mise en œuvre par l’organisation Mondiale pour les Migrants, implique de nombreux institutions onusiennes telles que l'UNICEF, l'OMS, l'ONARS ainsi que plusieurs départements sectoriels en vue de conjuguer leurs efforts sur la problématique de la santé des migrants à Djibouti.
Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a en outre souligné que le gouvernement djiboutien est engagé à garantir la protection des migrants vulnérables à travers une coordination adéquate et une collaboration étroite avec les différents partenaires telles que l'OIM.

Atelier sur l'évaluation conjointe du programme de vaccination.

Atelier sur l'évaluation conjointe du programme de vaccination.

Le Kempinski hôtel palace a abrité un atelier sur l'évaluation conjointe du programme de vaccination entre le Ministère de la santé et ses principaux partenaires techniques que sont GAVI, l'OMS et l'Unicef.
La cérémonie de clôture s’est tenue en présence du conseiller technique du ministre de la santé Mr Abdallah Ahmed Hade, du représentant de l’OMS Dr Ahmed Zouiten, de la représentante de l’UNICEF Mme Melva Jonhson et des représentants de GAVI.
Les travaux d'évaluation conjointe se sont déroulée du 3 au 7 octobre 2019 afin d'analyser la performance du programme de vaccination tout en identifiant les actions clés qui sont susceptibles d'atteindre une meilleure couverture vaccinale dans le pays.
Comme chaque année, les participants se sont penchés sur les voies et moyens de renforcer les domaines essentiels tels que l’amélioration du système des données, la préservation optimale de la chaine de froid, le renforcement de la surveillance épidémiologique ainsi que la facilitation d'accès aux services.
Les experts ont établi un grand nombre de recommandations à travers l'élaboration du plan d’action annuel en déterminant les cibles et les résultats attendus des actions en faveur de l'élargissement de la couverture vaccinale à Djibouti.
Cette nouvelle stratégie s'inscrit dans le cadre du renforcement de services préventifs qui sont au cœur de la politique sanitaire menée par le Ministère de la santé.

Ministère des Affaires Sociales/ ONG Dawa Al-Islam: distribution de vivres.

Ministère des Affaires Sociales/ ONG Dawa Al-Islam: distribution de vivres.

Dans le cadre de la politique d’assistance sociale en faveur des populations vulnérables des régions de l’intérieur, le ministère des Affaires Sociales et des Solidarités, en collaboration avec l’ONG DAWA AL-ISLAM, a procédé ce samedi 9 novembre 2019 à la distribution de vivres pour 150 ménages de la localité Ali-Ouney de la sous-préfecture de Damerjog de la région d’Arta touchée par la sécheresse.
Ont pris part à cette importante cérémonie de distribution des vivres, le sous-préfet de Dameerjog Abdichahid Nour Youssouf, des cadres et conseillers techniques du ministère des Affaires Sociales et des Solidarités, Mahamoud Bileh, Djibah Benoît, du secrétaire général de l’ONG DAWA AL-ISLAM Aden Moumin Aden.

Réseau National pour le Développement: cérémonie de fin de formation au profit des conseils des quartiers.

Réseau National pour le Développement: cérémonie de fin de formation au profit des conseils des quartiers.

Le réseau national pour le développement en collaboration avec le ministère des Affaires Sociales et des Solidarités ont clôturé une cérémonie de fin de formation au profit des conseils des quartiers dans le but de renforcer leurs compétences afin qu’ils puissent mettre en œuvre les programmes de développement et de cohésion sociale du RNDS.
L’objectif de ce séminaire de formation sur "l'initiative de développement communautaire" avait pour but la création d’une caisse de solidarité, de la banque alimentaire.
Le séminaire était présidé par le directeur des relations bilatérales et parrain du RNDS Guelleh Idriss Omar, du fondateur des conseils de quartiers Youssouf Nouho, du représentant du RNDS en Angleterre Said Gabobe et de nombreuses personnalités.
Les participants se sont exprimés et ont apporté des idées très intéressantes pour renforcer et garantir la durabilité de la banque alimentaire, le thème du jour.

Ministère des Affaires Musulmanes: Célébration de la naissance du Prophète Mohammed (Paix et Salut soient sur lui).

Ministère des Affaires Musulmanes: Célébration de la naissance du Prophète Mohammed (Paix et Salut soient sur lui).

Le ministre des Affaires Musulmanes préside la cérémonie marquant la célébration de la naissance du Prophète Mohammed (Paix et Salut soient sur lui).
Le ministre des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens Waqfs, M. Moumin Hassan Barreh, a présidé ce jeudi 7 novembre 2019 au palais du peuple, une cérémonie marquant la célébration de la naissance du Prophète Mohammed (Paix et Salut soient sur lui).
L’événement, riche en couleur, a vu la participation du ministre du Travail, M. Isman Ibrahim Robleh, des hauts responsables du ministère des Affaires Musulmanes, ainsi que de centaines d’oulémas et de nombreux anonymes.
Dans une intervention faite lors de cette cérémonie rythmée de chants religieux et de poésies, le ministre des Affaires Musulmanes, de la Culture et des Biens Waqfs, M. Moumin Hassan Barreh, a rappelé l’importance que revêt cet événement qui marque la naissance de notre Prophète Mohammed (Paix et Salut soient sur lui).
Le ministre Moumin Hassan Barreh a ainsi précisé que la célébration de sa naissance constitue une opportunité de nous sensibiliser sur les valeurs de notre religion et le but de notre existence dans ce monde. « A travers la célébration du Mowlid Al Nabi (SAW), nous manifestons notre fierté de faire partie de la OumaI islamique », a-t-il dit.
Le ministre des Affaires Musulmanes a par ailleurs appelé les Oulémas d’organiser, comme c’était le cas auparavant, partout dans les quartiers de la capitale ainsi que les régions de l’intérieur, des cérémonies religieuses qui marquent la célébration du Mouloud al Nabi (SAW).
Rappelons enfin que le Prophète (PSL) a vu le jour en l’an 570 (du calendrier grégorien) en Arabie, et plus précisément à La Mecque où il reçut la révélation par l’entremise de l’ange Gabriel. Il était âgé alors de 40 ans.