décembre 11, 2019

DJIBOUTI/ARABIE SAOUDITE: la ministre des Affaires Sociales réceptionne des milliers de carcasses de la viande du Sacrifice

DJIBOUTI/ARABIE SAOUDITE: la ministre des Affaires Sociales réceptionne des milliers de carcasses de la viande du Sacrifice

La ministre des Affaires Sociales et de la Solidarité, Mouna Osman Aden, a réceptionné lundi 10 décembre 2019, plus de 7.000 carcasses de viandes provenant des sacrifices rituels effectués par les fidèles lors du dernier pèlerinage à la Mecque de la part du chargé d’affaires de l’ambassade d’Arabie Saoudite à Djibouti, Isaac Bin Ibrahim Al Araini.

Le projet de distribution de la viande du Sacrifice a été créé en 1403 AH, soit en 1983. Sa gestion a été confiée à la Banque Islamique de Développement.

Le chargé d’affaires de l’ambassade d’Arabie Saoudite à Djibouti, Isaac Bin Ibrahim Al Araini, a exprimé dans son allocution la relation fraternelle existante entre les deux pays.

La ministre a remercié le gouvernement saoudien pour ce don destiné aux familles nécessiteuses de Djibouti. A travers ce geste louable, les autorités saoudiennes viennent encore perpétuer une vieille tradition d’amitié et de coopération entre les deux pays, a-t-elle dit.

DJIBOUTI/CONGO: Le président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches reçoit un ministre congolais

DJIBOUTI/CONGO: Le président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches reçoit un ministre congolais

Le président de l’Autorité des Ports et des Zones Franches de Djibouti (APZFD), Aboubaker Omar Hadi, a reçu lundi 10 décembre 2019, une forte délégation conduite par Gilbert MOKOKI, ministre des Zones économiques spéciales de la république du Congo.

L’objectif de sa visite est de tirer bénéfice de l’expérience des zones franches de Djibouti.

Outre le ministre des Zones économiques spéciales, cette délégation comprenait l’ambassadeur de Congo à Addis-Abeba  et d’hommes d’affaires congolais.

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES: Projet de gestion des déchets solides.

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES: Projet de gestion des déchets solides.

La ministre chargé des Affaires Sociales et des Solidarités Mouna Osman Aden, le  ministre de l’Economie et des Finances Ilyass Moussa Dawaleh, la ministre chargé du Logement, Amina Abdi Aden, se sont rendus dans le quartier Cheick Osman de Balbala pour constater l’état d’avancement du Projet de Gestion des Déchets Solides.

Ce projet est financé par l’Agence Française de Développement (AFD) et mis en œuvre par l’Office de la Voirie de Djibouti (OVD) avec l’appui de l’Agence Djiboutienne de Développement Social (ADDS). Il vise l’amélioration du niveau de vie de la population locale et la réduction de la pauvreté relative et extrême.

Le projet a permis la création d’emplois formels et pérennes dans le secteur de la gestion des déchets solides, l’amélioration du tri et du recyclage.

Notre capitale produit quotidiennement 300 tonnes d’ordures ménagères qu’il importe de collecter, de transporter, de stocker et de traiter. Cette tâche immense revient à l’OVD. Le projet prévoit de construire 7 points de regroupements.

La délégation s’est ensuite rendue dans les quartiers de Layableh et Moustiquaire pour voir l’évolution du projet PDUI2.

L’enjeu de ces initiatives est de lutter contre l’extrême pauvreté et de réduire les inégalités urbaines en améliorant les conditions de vie des habitants.

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE: le chef d’état-major général des armées fait une tournée dans les régions

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE: le chef d’état-major général des armées fait une tournée dans les régions

Dans le cadre de la lutte contre la contrebande, le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée Zakaria Cheick Ibrahim, accompagné du colonel Zakaria Hassan Aden, chef d’état-major de la Gendarmerie Nationale et du colonel Abdillahi Abdi Farah, directeur de la Police Nationale, s’est rendu par voie aérienne à Dikhil et à Ali-Sabieh le samedi 07 décembre 2019 à 07h00.

Avant son décollage de Djibouti, le CEMGA a tenu une réunion avec ces 2 grands responsables pour définir l’agenda et les orientations de cette importante mission. L’objectif de ce déplacement était de donner des instructions formelles à tous les responsables civils et militaires de ces 2 régions pour la lutte contre la contrebande et les autres fléaux.

Le CEMGA avait pris soin de convoquer à cette réunion l’ensemble des cadres officiers, sous-officiers du RIAD, tous les chefs des postes frontaliers du district, tous les responsables du service des douanes de tous les postes, ceux de toutes les brigades de la gendarmerie et de la police nationale.

Ces responsables, surtout les personnels en uniforme, ont été convoqués pour qu’ils comprennent les instructions qui leur seront données ainsi que les directives de travail et de coordination des différents services ou entités de l’État.  

Le CEMGA a affirmé que « la contrebande est l'un des soucis majeurs de la haute autorité du pays. Elle doit aussi être notre souci majeur et la mission prioritaire des hommes en uniformes, toutes institutions confondues. Pour combattre ce fléau, les différents acteurs de la région doivent faire preuve de discipline dans toutes les actions. Ainsi, tous les personnels de la Gendarmerie et de la Police Nationale doivent travailler sous les ordres particuliers du commandant de la place d’arme de Dikhil, chef de corps du RIAD, qui à son tour doit travailler en étroite collaboration avec le préfet ».  

Le chef d’état-major général des armées a insisté que la contrebande cesse à Dikhil le plus vite possible. Pour ce faire, sous l’égide du préfet, tous les acteurs de la région doivent travailler main dans la main pour une éradication totale de ce fléau.

A tour de rôle, les colonels Abdillahi Abdi Farah et Zakaria Hassan Aden ont pris la parole et ont appuyés de façon claire et ferme les instructions du CEMGA.

En guise de conclusion de la réunion avec les responsables de Dikhil, le CEMGA  a affirmé : « sachez que toute richesse et opulence a toujours des ennemis. Il appartient donc aux responsables civils et militaires de la région de relever le défi pour sauver notre pays ».

Arrivés à Ali-Sabieh à 09H00, la délégation a été accueillie par les responsables civils et militaires, notamment le Préfet, le Président du Conseil Régional et le Chef de Corps du Bataillon Interarmes d’Ali-Sabieh (BIASS).

Comme à Dikhil, le CEMGA a donné les mêmes instructions, à savoir le travail des hommes en uniformes (police et gendarmerie) avec le  Commandant de la place d’arme d’Ali-Sabieh, le chef de corps du BIAAS. Ce dernier quant à lui  doit travailler en étroite collaboration avec le Préfet. 

A noter que la contrebande à Ali-Sabieh ne concerne pas uniquement le khat, il y a aussi d’autres catégories de produits qu’il faut combattre par tous les moyens.

C’est pourquoi, le CEMGA a exhorté tous les personnels en uniformes à Dikhil et à Ali-Sabieh, chargé de la mission de lutte contre la contrebande de faire de sacrifice extrême pour combattre ce phénomène en appliquant strictement la loi et le règlement militaire en vigueur.        

Enfin, comme à Dikhil, les 2 grands responsables de la gendarmerie et de la police nationale ont pris tour à tour la parole pour appuyer les instructions du CEMGA.

Séminaire sur les voies et moyens pour promouvoir une ambassade

Séminaire sur les voies et moyens pour promouvoir une ambassade

L’institut diplomatique a abrité ce matin un séminaire sur les voies et moyens pour promouvoir une ambassade et sa gestion. Ce séminaire animé par un expert international de la Belgique va porter sur des thématiques comme l’intégration régionale, le droit international et bien d’autres.

Ce séminaire aura alors pour intérêt d'amener les diplomates djiboutien à être mieux outillés pour présenter le pays, d'une part, et d'autre part, les amènera  à comprendre ces réalités au niveau communicationnel.

Dans un contexte actuel de la mondialisation, du développement incessant des  nouvelles technologies de l'information et de la communication et de l'émergence de  nouveaux acteurs sur la scène internationale, aujourd’hui l'activité diplomatique évolue plus que jamais.

La révolution que nous vivons aujourd'hui dans le domaine de la communication et de l'information commande la rationalisation de la coopération. Tout cela dans le but de consolider le prestige de notre pays et de renforcer son apport à cette dynamique universelle engendrée par les techniques modernes de communication.

Ce séminaire qui s’inscrit dans le cadre des relations entre la république de Djibouti et l’Union Européenne a rassemblé dans l’immédiat des cadres de la diplomatie.

 

 

DJIBOUTI/JAPON: Le ministre de l’Equipement et des Transports reçoit l’ambassadeur japonais

DJIBOUTI/JAPON: Le ministre de l’Equipement et des Transports reçoit l’ambassadeur japonais

Le ministre de l’Equipement et des Transports, Moussa Mohamed Ahmed a reçu lundi 9 décembre 2019 une forte délégation du Japon conduite par l’ambassadeur nippon à Djibouti Koji YONETANI, accompagné des hauts cadres de la firme multinationale Toyota Tsusho.

Etaient présent également l’Ambassadeur de la République de Djibouti accrédité au Japon Son Excellence AHMED ARAITA ALI et le Directeur Général de l’Aéroport International de Djibouti Monsieur Mohamed Youssouf Charmarke.

Les discussions ont portées sur les voies et moyens de développer les infrastructures aéroportuaires voire les opportunités d’investissement dans le domaine du transport et de l’énergie.

DJIBOUTI/FRANCE: l’ambassadeur de France organise une rencontre économique avec des cadres du secteur financier

DJIBOUTI/FRANCE: l’ambassadeur de France organise une rencontre économique avec des cadres du secteur financier

A l’occasion de la rencontre économique intitulée «une prospérité pour l’Afrique» mis au point par la Chambre de Commerce, l’ambassadeur de France accrédité à Djibouti Arnaud Guillois a organisé une réception à sa résidence.

La réception a réuni le ministre du Commerce, des chefs d’entreprises africains, des chefs du secteur financier, des représentants des institutions internationales, des hauts cadres de l’administration dont le président de la chambre de Commerce de Djibouti et le gouverneur de la Banque Centrale de Djibouti.

Cette rencontre économique avait pour objectif d’impliquer davantage le secteur privé dans le cadre des échanges du marché africain.