avril 07, 2020

Santé: campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus à Boulaos.

Santé: campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus à Boulaos.

Après Balbala, c'est dans la commune de Boulaos que s'est invitée la campagne de dépistage du cancer du col de l'utérus dans le cadre de la semaine nationale de lutte contre cette maladie.

C'est au centre Housseina que ces campagnes de dépistage de masse sont conduites en collaboration avec les comités de santé des quartiers et les femmes leaders qui mobilisent leurs communautés pour un dépistage volontaire, confidentiel et gratuit.

A noter que la participation communautaire revêt d'une importance capitale pour le succès d'une telle campagne qui invite les Djiboutiennes à se faire dépister.

Le ministère de la Santé a initié cette campagne de dépistage précoce afin de lutter contre les cancers du col de l'utérus. Il s'agit d'une prérogative essentielle dans la politique de la santé de la mère.

Le ministre de la Santé s'entretien avec le Directeur régional de l'OIM.

Le ministre de la Santé s'entretien avec le Directeur régional de l'OIM.

 Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a reçu ce matin en audience le directeur régional du Bureau régional de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour l'Est et la Corne de l'Afrique, Monsieur Mohammed Abdiker Mohamud qui était accompagné du chargé des missions à Djibouti Mr Ashraf Hassan.

L'entretien s'est déroulé en présence du secrétaire général PI Dr Meeke Mohamed Moussa et du directeur des régions sanitaires.

Les discussions ont porté sur le programme conjoint que le département de la Santé mène, en étroite collaboration avec l'OIM, et est axé sur les dispositifs de prise en charge médicale des migrants en provenance de Somalie, d’Éthiopie et d’Érythrée qui transitent par Djibouti pour rallier les pays du Golfe.

Ainsi, le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh a salué le partenariat avec l'OIM pour relever ce défi humanitaire aux côtés des autorités sanitaires afin de garantir une couverture sanitaire universelle.

Le ministre a, en outre, indiqué que tous les migrants en transit à Djibouti bénéficient des mêmes soins et d'assistance dans les communautés locales au sein de nos structures sanitaires implantées le long du corridor migratoire.

Le directeur régional de l'OIM a salué les efforts de Djibouti pour la promotion des droits humains en faveur des migrants tout en appelant à un renforcement du partenariat avec l'OIM en vue de consolider davantage ces acquis et pérenniser les dispositifs d'aide médicale et d'assistance aux migrants.

Le ministre de la Santé reçoit une délégation turque

Le ministre de la Santé reçoit une délégation turque

Le ministre de la Santé M. Mohamed Warsama Dirieh a reçu lundi 20 janvier 2020 une délégation turque conduite par le directeur général de l'USHAS M. Mehmet Ali Kiliçkaya en visite de travail à Djibouti.

L’objet de sa mission est dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale sanitaire entre Djibouti et la Turquie.

Ont assisté à cette rencontre, le secrétaire général de la Santé Dr Saleh Banoita Tourab, l'inspecteur médical Dr Meeke Mohamed Moussa et la directrice de la DEPCI Noura Abdi.

Les discussions ont porté sur les voies et moyens de mettre en œuvre le protocole d'accord triennal qui a été signé en août 2019 entre le ministère djiboutien de la Santé et la société des services de santé internationaux (USHAS) qui joue un rôle d’interface avec les établissements sanitaires turcs concernant les contrats de services de santé sur la scène internationale.

Le directeur général de l'USHAS a réitéré le soutien de la Turquie pour accompagner les efforts de Djibouti dans le développement de son système de santé.

Le ministre de la Santé a salué la décision de l'USHAS d'ouvrir un bureau local à Djibouti dans l’optique de renforcer et de raffermir les bases de ce partenariat bilatéral privilégié en matière de santé.

 

Le ministère de la Santé tient une réunion de concertation et de coordination sur le coronavirus.

Le ministère de la Santé tient une réunion de concertation et de coordination sur le coronavirus.

Le ministre de la Santé Mohamed Warsama Dirieh, entouré de ses principaux collaborateurs, a présidé une importante réunion de concertation et de coordination autour de l’épidémie du nouveau coronavirus qui sévit actuellement en Chine.

Cette rencontre a vu la participation du conseiller technique du président de la république en matière de santé, Dr Abdoulilah Abdi Ahmed, des représentants des agences du système des Nations Unies à Djibouti et des principaux responsables médicaux des structures parapubliques dont ceux des corps constitués.

Bien que l’OMS ait décidé de ne pas déclarer d’urgence sanitaire de portée internationale, cette rencontre avait pour objectif de présenter aux participants les mesures préventives mises en place par le Ministère de la Santé.

Les discussions ont essentiellement porté sur le renforcement graduel du dispositif de prévention ainsi que sur les modalités de prise en charge d’éventuel cas de coronavirus sur le territoire djiboutien..

En outre, les équipes de l'OMS ont fait une présentation sur l'évolution de la situation  de l'épidémie  dans  le monde  et ont annoncé que leur institution est prête  à accompagner le département  de la Santé et notamment  pour le diagnostic et les  confirmations des cas  suspects du coronavirus avec la collaboration de trois laboratoires internationaux.

Le ministre de la Santé  Mohamed Warsama Dirieh n’a pas manqué durant son intervention d’insister sur la nécessité d’une préparation coordonnée, multisectorielle et multidisciplinaire impliquant tous les intervenants du secteur de la Santé à Djibouti pour en assurer l’appropriation et le succès.

 

Santé: l’Institut National de Santé Publique de Djibouti poursuit ses activités de la lutte anti vectorielle.

Santé: l’Institut National de Santé Publique de Djibouti poursuit ses activités de la lutte anti vectorielle.

Dans le cadre de la lutte anti vectorielle, l’Institut National de Santé Publique de Djibouti (INSPD) poursuit des activités de destruction des gites larvaires dans les fosses septiques et des latrines. 

Cette activité est menée par l’NSPD en étroite collaboration avec des agents communautaires dans la banlieue de Balbala.

En effet, des sites de distributions des produits larvicides ont été mis en place dans les quartiers afin de lutter contre la prolifération des moustiques par la destruction des gites larvaires en vue de réduire et d’éliminer les risques de transmission du paludisme et d'autres maladies vectorielles qui sont endémiques dans notre pays.

Par ailleurs, des équipes d’entomologies et d’agents d’hygiène sont à pied d'œuvre en utilisant le procédé d’épandage consistant à répandre au-dessus des eaux stagnantes et dans les fosses septiques des solvants d’insecticides dont l’efficacité est avérée pour éliminer les larves de moustiques.

Le ministère de la Santé recommande à la population de veiller au respect des mesures d'hygiène domestiques et environnementales.