juillet 04, 2020

Santé/Covid-19: Djibouti prend des dispositions et suspend tous les vols internationaux.

Santé/Covid-19: Djibouti prend des dispositions et suspend tous les vols internationaux.

Ce matin, le ministre de la Santé a présidé une réunion  de crise du comité élargi  pour la coordination  contre le covid- 19 et ce pour faire le point sur le renforcement du dispositif de prévention et de riposte à la pandémie du coronavirus covid-19.

La réunion a vu la participation du secrétaire général de la Santé Dr Saleh Banoita Tourab, des cadres du département sectoriel, des partenaires techniques et financiers et des représentants de l'ensemble des corps constitués.

De quel mesure s’agit-il ?

Suite aux déclarations des cas confirmés dans les pays limitrophes, le ministre de la Santé  Mohamed Warsama Dirieh a requis une vigilance accrue, l'augmentation des effectifs aux points de contrôle et la diffusion large et générale des mesures préventives contre la propagation du coronavirus.

Parmi les mesures supplémentaires, le gouvernement a décidé aujourd'hui de suspendre tous les vols internationaux en partance et à destination de Djibouti jusqu'à nouvel ordre.

Santé: campagne de vaccination contre la rougeole à Ali-SAbieh.

Santé: campagne de vaccination contre la rougeole à Ali-SAbieh.

Sous la houlette du ministère de la Santé la direction de l’Hôpital Régional d’Ali-Sabieh DR Ahmed Absieh Warsama a lancé au CMH de la Ville Assajog la campagne de Vaccination contre la Rougeole.

La cérémonie du lancement a vu la présence du premier Adjoint du préfet Mr Mohamed Houmed,le vice président du conseil Régional d’Ali-Sabieh Mr Nour Said

Cette campagne de vaccination se déroulera jusqu'au 8 mars 2020.

Rappelant que la rougeole est une maladie virale hautement contagieuse et demeure l’une des causes de mortalité chez les enfants en bas âges. 

 Santé: début de la compagne de vaccination contre la rougeole.

 Santé: début de la compagne de vaccination contre la rougeole.

 A l'instar des autres régions de l'intérieure, la région  d'obock a procédé à la campagne de vaccination contre la rougeole où les activités ont démarrés dans les écoles.

Cette compagne a vu la participation du préfet de la région Abdoulmalik Mohamed Banoite et du président du conseil régional Mohamed Houmed.

Dans la période du 1er au 8 mars, la région d’Obock entame donc sa compagne contre la rougeole ainsi que dans les localités voisines.

Le docteur Ibrahim Dimbio a, dans un message, exhorté les parents à faire vacciner leurs enfants afin de le protéger contre cette maladie qui sévit dans nos contrées. La supplémentation en vitamine vitamine A et un déparasitage sont au aussi prévu pour les enfants de 6 mois à 5 ans.

Lors de la cérémonie de lancement, étaient présents également présent, le comité des parents d'élèves qui ont promis de prêter mains forte à l'équipe médicale pour mobiliser de la population. Par ailleurs, il faut signaler la collaboration de l'équipe de l'inspection de la région d'Obock et du directeur de l'école.

Santé: plan stratégique national de lutte contre le VIH-Sida pour la période 2018-2022.

Santé: plan stratégique national de lutte contre le VIH-Sida pour la période 2018-2022.

En collaboration avec ses partenaires, le ministère de la Santé a organisé au Sheraton hôtel un atelier de restitution de la revue à mi-parcours du plan stratégique national de lutte contre le VIH-Sida pour la période 2018-2022.

Placé sous le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Saleh Banoita Tourab, cet atelier de restitution fait suite à deux jours de travaux participatifs avec des représentants de plusieurs entités impliqués dans la lutte contre le VIH-Sida.

A noter que cette revue à mi-parcours s’est déroulée en présence du représentant de l’OMS Dr Ahmed Zouiten, du représentant de l’ONUSIDA Mr Farahad Hassan Farah et de plusieurs partenaires techniques et agences des systèmes des nations-unies.

L’analyse à mi-parcours a démontré que Djibouti a réalisé des progrès considérables au cours des années passées dans le domaine de la lutte contre le VIH-SIDA et malgré ces efforts consentis et les acquis remarquables enregistrés dans la riposte contre le VIH-SIDA, l’épidémie demeure encore une menace.

En effet, le VIH-SIDA demeure un problème récurrent de santé publique et de développement face auquel il est extrêmement urgent d’y remédier.

Dans son intervention, le secrétaire général de la santé Dr Saleh BANOITA a rappelé les avancées enregistrées mais également les défis à relever dans la mise en œuvre des actions de lutte contre le VIH à Djibouti.

Lancement officiel du plan National de développement Sanitaire pour la période 2020-2024.

Lancement officiel du plan National de développement Sanitaire pour la période 2020-2024.

Une cérémonie de lancement officiel du plan National de développement Sanitaire PNDS pour la période 2020-2024 s’est tenue à l’Hotel Kempinski sous la houlette  du ministre de la Santé  Mohamed Warsama Dirieh, du ministre des Finances  Ilyas Moussa Dawaleh et du ministre de l’Emploi Mr Isman.

Cette cérémonie a également vu la participation de la représentante résidente des systèmes des Nations-Unis Barbara Manzi et des différents corps diplomatiques présents à Djibouti ainsi que de nombreuses agences onusiens telles la Banque mondiale, l’OMS, l’UNICEF et le PAM.

Et au cours de la cérémonie, les différents intervenants se sont succédés pour exposer les orientations stratégiques de ce nouveau PNDS 2020-2024 qui vise à atteindre un état de santé optimal pour toute la population djiboutienne.

En effet, l’élaboration du PNDS 2020-2024 résulte d’un processus inclusif, participatif et consensuel qui a réuni l’ensemble des acteurs du secteur de la santé privé et public mais aussi la société civile et les partenaires techniques et financiers.

Ce nouveau plan s’attelle aussi à accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle afin de réaliser les ambitions retenues dans la vision 2035 et d’atteindre les objectifs de développement durables liés à la santé.

Le PNDS 2020-2024 intègre également  un cadre de performance propice qui fixe les cibles telles que la réduction de la morbidité, de la mortalité et de la malnutrition, l’augmentation des couvertures effectives des interventions à haut impact et aussi le renforcement des piliers du système de santé à tous les niveaux.