avril 08, 2020

 Santé: début de la compagne de vaccination contre la rougeole.

 Santé: début de la compagne de vaccination contre la rougeole.

 A l'instar des autres régions de l'intérieure, la région  d'obock a procédé à la campagne de vaccination contre la rougeole où les activités ont démarrés dans les écoles.

Cette compagne a vu la participation du préfet de la région Abdoulmalik Mohamed Banoite et du président du conseil régional Mohamed Houmed.

Dans la période du 1er au 8 mars, la région d’Obock entame donc sa compagne contre la rougeole ainsi que dans les localités voisines.

Le docteur Ibrahim Dimbio a, dans un message, exhorté les parents à faire vacciner leurs enfants afin de le protéger contre cette maladie qui sévit dans nos contrées. La supplémentation en vitamine vitamine A et un déparasitage sont au aussi prévu pour les enfants de 6 mois à 5 ans.

Lors de la cérémonie de lancement, étaient présents également présent, le comité des parents d'élèves qui ont promis de prêter mains forte à l'équipe médicale pour mobiliser de la population. Par ailleurs, il faut signaler la collaboration de l'équipe de l'inspection de la région d'Obock et du directeur de l'école.

Lancement officiel du plan National de développement Sanitaire pour la période 2020-2024.

Lancement officiel du plan National de développement Sanitaire pour la période 2020-2024.

Une cérémonie de lancement officiel du plan National de développement Sanitaire PNDS pour la période 2020-2024 s’est tenue à l’Hotel Kempinski sous la houlette  du ministre de la Santé  Mohamed Warsama Dirieh, du ministre des Finances  Ilyas Moussa Dawaleh et du ministre de l’Emploi Mr Isman.

Cette cérémonie a également vu la participation de la représentante résidente des systèmes des Nations-Unis Barbara Manzi et des différents corps diplomatiques présents à Djibouti ainsi que de nombreuses agences onusiens telles la Banque mondiale, l’OMS, l’UNICEF et le PAM.

Et au cours de la cérémonie, les différents intervenants se sont succédés pour exposer les orientations stratégiques de ce nouveau PNDS 2020-2024 qui vise à atteindre un état de santé optimal pour toute la population djiboutienne.

En effet, l’élaboration du PNDS 2020-2024 résulte d’un processus inclusif, participatif et consensuel qui a réuni l’ensemble des acteurs du secteur de la santé privé et public mais aussi la société civile et les partenaires techniques et financiers.

Ce nouveau plan s’attelle aussi à accélérer les progrès vers la couverture sanitaire universelle afin de réaliser les ambitions retenues dans la vision 2035 et d’atteindre les objectifs de développement durables liés à la santé.

Le PNDS 2020-2024 intègre également  un cadre de performance propice qui fixe les cibles telles que la réduction de la morbidité, de la mortalité et de la malnutrition, l’augmentation des couvertures effectives des interventions à haut impact et aussi le renforcement des piliers du système de santé à tous les niveaux.

Santé: une délégation ministérielle visite les centres d'isolement et de quarantaine en prévention du Coronavirus.

Santé: une délégation ministérielle visite les centres d'isolement et de quarantaine en prévention du Coronavirus.

A l’instar des tous pays, la république de Djibouti a pris toutes les dispositions préventives nécessaires dans le cadre de la prévention et de la prise en charge des cas de coronavirus afin de répondre avec efficacité en cas d'urgence.

Depuis le début de l’épidémie du coronavirus apparu en Chine, le ministère de la Santé a pris toutes les précautions nécessaires et utiles dans le cadre de son plan de riposte contre cette maladie hautement contagieuse notamment à travers la mise en place d‘un centre d'Opération d'Urgence qui assure la coordination multisectorielle.

A cet effet, une délégation ministérielle de haut volet, composée du ministre de la Santé accompagné de plusieurs ses collègues dont le ministre de la Défense, le ministre de l’Intérieur, le ministre des Affaires musulmanes, le ministre du Budget, le ministre des Télécommunication, a effectué une visite des lieux pour s’enquérir de différents sites mis en place par le département de la santé.

Les membres du gouvernement ont donc visité les circuits de prise en charge qui est composé d’une unité d’isolement pour la prise en charge des cas suspects et d’un centre de quarantaine pour les personnes ayant contractée l'épidémie ou celles de retour de Chine.

A ce jour, notre pays ne déplore aucun cas suspect de coronavirus, le département de la santé, en étroite collaboration avec les autres départements sectoriels, s’est doté d’un système efficace de gestion des incidents qui répondent aux normes standard et ce dans le cadre de la prévention et de la prise en charge de cas de coronavirus.

Santé: le ministère de la Santé et l'UNICEF procèdent à la signature du Plan de Travail Biannuel 2020-2021.  

Santé: le ministère de la Santé et l'UNICEF procèdent à la signature du Plan de Travail Biannuel 2020-2021.  

Le ministre de la Santé, Mohamed Warsama Dirieh et la Représentant de l’UNICEF Melva Johnson ont procédé ce matin au cabinet du ministre de la Santé à la signature du Plan de Travail Biannuel 2020-2021.  

Ce Plan de Travail s’inscrit dans le cadre du programme de coopération intitulé « Survie et Développement de l’Enfant ».

Cette signature s’est déroulée en présence du Secrétaire général Dr Salah Banoita Tourab,  des cadres du ministère la Santé et de l’UNICEF.

Le programme de coopération 2020-2021 entre le ministère de la Santé et l’UNICEF  permettra d’appuyer plusieurs  domaines d’actions du ministère dont celui d'élargir le programme de vaccination pour assurer un paquet minimum de service curatif et préventif de qualité en matière de santé et de nutrition aux enfants de moins de cinq. Puis vient l'augmentation de la  couverture vaccinale des enfants de moins de 5 ans; renforcer les compétences des prestataires en charge de la santé de la mère et du nouveau né ; développer les interventions en matière de communication et de mobilisation de proximité auprès des populations vulnérables ; consolider les messages liés à la promotion de l’hygiène destinés aux populations vivants en milieu rural et urbain.

Ce Plan de Travail annuel de 2020 entre le ministère de la Santé et l’UNICEF s’élève à 3.819.200 $ soit 675. 998. 400 fdj.

Suite à cette signature, le ministre de la Santé  s’est engagé pour que les fonds misent à la disposition du ministère seront utilisés en vue d’accélérer les objectifs  dont la santé de la mère et de l’enfant .

Le ministre a saisit cette opportunité qu’il lui a été offerte pour remercier la Représentante de l’UNICEF pour l’appui constant et régulier qu’apporte l’UNICEF à la République de Djibouti et tout particulièrement au département de la Santé.

Santé/Coronavirus: formation du personnel médical sur les protocoles de préventions du coronavirus.

Santé/Coronavirus: formation du personnel médical sur les protocoles de préventions du coronavirus.

Répondant aux recommandations de l’OMS,  le directeur de l’hôpital Cheicko  Mr Moussa Ibrahim Sougueh a mis en place une série de séminaire de formation et de sensibilisation des personnels soignants sur les protocoles de préventions et de conduite à tenir devant des cas suspectés de Coronavirus.

Il s’agit d’un exercice d’anticipation qui permet de contribuer à la mise à jour de la situation épidémiologique sur le coronavirus et ce, en dotant les personnels soignants des informations utiles sur les meilleurs pratiques de protection individuelles, sur les normes à pourvoir et les définition des cas suspects ainsi que sur les conduites à tenir en cas de suspicion du Coronavirus.

A noter que cette formation est dispensée par la directrice technique Dr Timiro Aden Ohkieh et par le spécialiste des maladies infectieuses et tropicales Dr Houssein Youssouf Darar

De plus, un guide sur la stratégie de riposte et sur les protocoles de prises en charge des cas suspects sera distribué à tous les participants.

Cette présente formation s’adresse également aux personnels du  service médical d'urgence et de réanimation SMUR qui jouent un rôle prépondérant dans l'évacuation et le transport sécurisé des cas suspects vers les lieux d'isolement ou de quarantaine qui ont été mis en place dans le cadre du plan de riposte contre le coronavirus.

Des formations similaires devront être généralisées dans toutes les structures hospitalières du pays afin de permettre aux professionnels de santé d’acquérir suffisamment des connaissances sur les mesures adéquates à prendre en cas d’apparition ou de suspicion des cas de coronavirus.